Tout enfant né avec des atouts dangereux pour le village devra être abandonné à ses 16 ans dans la forêt, pendant son sommeil.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour du demon [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Retour du demon [Terminer]   Lun 8 Mar - 1:36






Le ciel sombre, mais pas encore totalement noir. La rue vide, mais pas encore totalement deserte. Une jeune fille, mais pas encore totalement femme, était au milieu d'une rue agréable d'un petit village entouré de milles et un arbres qui formait une imense forêt. Ce village était plus qu'étrange, les habitants avaient tous ou presque une malformation. Quel genre de malformation ? Et bien.. un oeil en trop au milieu du front peut-etre, ou alors, un corp dont des pointes hardues et coupantes resortiraient de la peau, transperçant l'homme qui ne semblait pas en souffrir le moins du monde.... ou alors... un clown dont sa main droite ne serait faite que d'os. La demoiselle, d'origine japonaise, connaissait ce dernier, elle était venue, ou du moins revenue pour lui, pour lui uniquement. Elle était ainsi, au milieu de la petite foule qui rentrait chez elle, ne bougeant pas, elle semblait perdue, son visage fin était froid et montrait des traits durs de souffrance et des cernes extremement profonde, depuis combien de temps n'avait-elle pas dormie ? Ses yeux était vide et sa peau recouverte de terre par ci par là, ainsi que ses vêtements, ses vetements d'ailleurs, parlons en. Elle ne portait qu'une simple robe d'été à bretelle, d'un noir profond, lui arrivant au genoux. Aucune chaussure n'était à ses pieds, et aucun colant ne couvrait ses jambes. Une seule chose resortait de cet habit simple. Sur sa robe, un décolté plongeant était reserré par un ruban, fin, mais le plus marquant était la couleur de ce rubant. Il était orange, d'un orange vif et claire. Seul ce bout de tissue avait été épargné de la salissure, il semblait même neuf.
Mais sinon, cette demoiselle parraissait totalement normal, parraissait seulement, parceque comme pratiquement tout le monde ici, elle ne l'était pas. Enfin, physiquement si, elle aurait même pu être mignonne si elle aurait affiché un sourire, ne serait-ce qu'un petit. En faite sa difference était bien physique en y regardant de plus près, mais son don, ou plutot son malheure, lui laissait tout de même l'opportunité de s'en cacher, enfin, charnel et aussi un peu psychologique, comme surement d'autre personne ici. Il était finalement un peu dure de classer sa difference, pour faire plus simple, c'était une double créature du diable.
Au beau milieu de la foule, elle paraissait concentré, un homme au cheveux doré, un peu plus grand qu'elle, s'arreta au côté de la jeune fille en la voyant et lui demanda d'une voix douce et chaleureuse, en posant une main amical sur son épaule.



- Je peux vous aider mademoiselle ? Vous semblez perdue.


l'adolescente ne bougea pas d'un sourcils, seul ses longs cheveux blancs volaient dans la douce brise du soir. Intrigué, le blond repetta sa question mais sa voix fut plus inquiète.


- Vous avez besoin d'aide ?


La japonaise repondit cette fois, mais sa voix était sans vie dirait-on, elle ne démontrait aucune agressivité, aucune peur, aucun signe amical rien, juste un son, juste des lèvre qui bougeaient. Elle ne daigna même pas detourner le regard vers cet inconnu qui lui proposait si gentiement son aide.


- Ou habite Joku-san ?


- Joku-san ? S'interogea t il à voix haute, incapable de savoir qui était cet personne


- Joker ..Clown ... Ou habite-t-il ?


- Oh ! le maire ! Et bien .... je sais où est la mairie mais quand à savoir où il habite exactement .....


- Dans ce cas dégage.


La voix de l'adolescente fut à ce moment beaucoup plus agressive, elle jetta un regard dedaigneux à l'homme qui fut surprit de tant d'animosité. Joignant le geste à la parole, elle dégaga brutalement la main de l'inconnu encore posé sur son épaule. Le blond ne chercha pas à comprendre d'avantage, si elle le prenait ainsi, qu'elle se debrouille ! Il partit sans demander son reste, grognant de colère et tenant fermement son poignet endolorie. La jeune fille, sur ces mots prit une grande inspiration, depuis tout ce temps, elle cherchait une odeur, douce odeur de sang sucrée et fruitée, sang dont elle raffolait, mais au milieu de cette rue, emplit d'autre saveur, elle avait du mal à se concentré. Comme pour s'aider, les yeux de la japonaise devinrent rouge vif, rouge sang, rouge passion, rouge amour. Elle huma une dernière fois l'air et partit d'un pas décidé vers ce qu'elle cherchait... ce qu'elle voulait. .



***


Tetsu to hagane de tsukure, tsukure
Tetsu to hagane de tsukure
My fair lady


A présent, il faisait bien nuit. La jeune fille était dans le noir, seule, debout, chantant une douce mélodie qu'elle avait entendu il y a bien longtemps. Elle était arrivée là où elle le désirait et se trouvait à présent dans une grande salle à manger, c'est tout ce qu'elle pouvait dire de ce lieu, devinant chaise, table, et autre meuble dont une salle à manger était normalement constitué. Elle ne pouvait effectivement que dire cela car pour des raisons de confort, elle n'apuya pas sur l'interupteur qui aurait pu mettre un peu de lumière à cet endroit lugubre en une fraction de seconde. Si, elle pouvait dire autre chose finalement, elle était certaine d'être chez "lui", son odeur était presente partout, odeur si agréable, chaque respiration de la demoiselle était un pas vers le paradis, paradis où elle n'aura certainement j'amais l'occasion de poser pied.


Kin to gin de tsukure, tsukure, tsukure
Kin to gin de tsukure,

My Fair Lady

La douce mélodie continuait à vibrer dans la pièce, la voix était toujours dans le même ton neutre, de ce fait, plutot angoissante. La chanson, elle, dans chacun de ses couplets ne changeait que très peu et gardait le même ryhtme, le même air. L'albinos continuait cependant à la chanter en boucle, attendant patiement le retour de la personne qu'elle cherchait. Elle trouva un pan de mur vide et s'y adossa, posant un pied sur cet cloison et croisa calmement les bras. Patiente. Ce n'était plus qu'une question de minutes avant de pouvoir retrouver ce sourire, cette voix, ces traits et cette douceur qu'elle avait tant cherchée. Pendant deux longues semaines, ce visage avait envahit ses pensées et un creux immence c'était formé dans sa poitrine. La jeune fille ne pouvait expliqué ce phénomène mais connaissait cependant le remède à cette souffrance, c'est pourquoi elle était revenue, malgrès tout. Quitte à être enfermée, attachée et même frappée s'il le falait, mais elle voulait juste revoir ce visage, au moins une dernière fois. Oui, une dernière fois, car cette jeune fille c'était fait une promesse. Promesse qu'elle se refusa à penser à cet instant précis.


Rou to ishi de tsukure, tsukure, tsukure,
Rou to ishi de tsukure,
My fair Lady

Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 8 Mar - 15:54

Nous nous trouvons, en ce moment, dans les ruines d'une ancienne église catholique. Endroit lugubre en effet, le cimetière étant encore conserver, le monument lui n'a supporter les années. En contraste avec le village qui était lumineux, accueillant et beau, l'église était sombre, froid et peu attirant... Même les animaux semblait craindre ce lieu qui devait amener une paix qui n'a guère exister. Le lieu était terne et monochrome, entièrement nuancé de gris, de noir et de blanc, montrant la déception, la peur... et la mort. Les arbres était noir et sans feuillage, ont croirait à des griffes géante, semblant aiguiser sortant de sous-terre. Les tombes était un peu poussiéreuses et abimé, mais les dates de mort des anciens habitants était intacte encore et parfaitement lisible. Les ruines, elle, avait encore une grande porte de bois grisâtre vernis intacte, sertit de poignet de fer et d'argent. L'intérieur était délabré et en désordre, les bancs où tout bon chrétiens aurait fait ses prières était cassé, mit à l'envers et complètement inutilisable. Des plantes grimpantes avait pris la modeste attitude de monter sur les murs, rendant ce décors encore plus effrayant. Néanmoins, dans le fond de l'église, sur une poutre qui semblait encore résistante, un homme jouait aux cartes. A côté de lui, se trouvais un sac contenant des balles de couleurs différentes qui semblait servir à jongler. L'homme était âgé d'environs une vingtaine d'année, les cheveux attaché en arrière laissant passer une mèche devant son œil gauche. Ses yeux d'un bleu violacé profond était maquiller de noir en dégradant sur le bleu, donnant plus de nuance à ce regard triste, sur sa joue gauche était dessiner une larme noir imposante relié à cette œil caché. La forme de son visage était fine et était en harmonie avec son nez fin d'européen. Il semblait grand et robuste. Il était habiller de couleur foncé, allant du noir au bleu marine, ses bas étant blanc... Seul quelques touches coloré venait parfait cette accoutrement semblable à un clown de cirque... Clown étant d'ailleurs son nom de famille. De sa main gauche, il tenait les cartes de son jeu soliste. Cette main n'avait rien d'anormal, elle était faite de chair et de sang comme tout être humain. Seulement, cela n'était guère le cas de la main opposé, celle de droite qui elle était entièrement osseuses... une main squelettique qui tenait fermement un tissu de velours violet voir noir. Cet homme semblant banale, si l'on enlève le détail de sa main droite bien entendu, était nul autre que le fondateur même du village dont faisait parti cette église lugubre, village qui referme un lourd fardeau pour cet homme qui se jugeait comme un "déchet". Le nom de cette homme était tout bonnement cohérent avec son accoutrement, Joker Clown.
Mais alors, que fait un homme aussi important pour la communauté dans un endroit aussi sinistre ? N'avait-il pas du travail ou des problèmes administratifs à résoudre ? Si, et un paquet d'ailleurs. Néanmoins il sentit le besoin imminent de se ressourcer dans cette endroit mort depuis des années. Pourquoi un besoin aussi important d'aller dans un endroit où personne n'oserait aller ? Tout simplement pour réfléchir, être dans le calme absolu que seul les défunts peuvent connaitre. Mais réfléchir à quoi ? A ce qu'il à commit récemment... Si l'on regardait de plus près, ses habits était taché de rouge... le rouge vif du sang. Il avait tuer des hommes innocents sur le coup de la colère, une rage qu'il n'avait plus connu depuis bien des années, depuis plus de cinq ans peut-être... Son visage, inexpressif traduisait une grande mélancolie qui s'ajoutait à sa pose recroquevillé dont seul une jambe se balançait dans le vide. Si vous avez l'oreille fine, vous pourrez l'entendre chantonner l'air sans paroles d'une chanson qu'il semblait connaitre un peu près. Un air qu'il avait chanter en duo précédemment avec une jeune fille... Jeune fille qui était mi-loup, mi-vampire. Ses yeux semblait retenir des larmes de peine... Il s'arrêta de chanter dans un fondu se terminant par une respiration... Il était tomber du une carte qu'il n'aimait pas... Le valet de cœur, portant la première lettre de son prénom. Cette carte, il l'écrasa avant de la lancer. Il se retrouva alors possesseur d'un jeu incomplet sans cette fichu carte. Il murmura alors un simple mot, un mot qui résumait tout de sa peine.


-Pourquoi ?...


Il se souvint d'une phrase que cette jeune fille lui avait dit... "Je n'aime pas tes larmes tu sais."... Il ne pleurait pas, mais cette phrase soudaine lui fit faire un sourire... Il se dit qu'il était idiot de l'avoir laisser partir sans avoir chercher à l'arrêter, elle, une louve sauvage blanche comme la neige immaculée qui s'étendait sur tout l'Angleterre... celle qui l'avait si bien renommer "Little Snow Wolf" dans le pur hasard... Une jeune fille qu'il ne risquerait plus de revoir avant longtemps, pensait-il.


~~~~~~

Cela faisait bientôt quelques heures que notre rouquin était enfin rentrer de son excursion. Il n'était pas spécialement chez lui tout les soirs (pour cause de la paperasse qu'il laisse en plan) et d'ordinaire retrouver sa couette et sa tasse de Nesquik* le rendrait heureux naturellement... Mais ce n'était pas le cas aujourd'hui, sans en connaitre vraiment la raison... Il sais juste que c'est lier avec la jeune albinos qu'il avait rencontrer il y a de cela quelques semaines, jeune fille qu'il avait du mal à oublier... Ce qu'il n'oubliais pas n'était pas sa forme bestial mais sa forme humaine, fragile et, étrangement, séduisante... Avait-il une certaine attirance envers cette jeune fille ? Peut-être que oui après tout c'est normal... Enfin, le mot "normal" n'est que très peu connu là où il réside... Arriver devant chez lui, saisissant la clé de la porte, il entendit un bruit à l'intérieur... Un voleur ? Non... Ce n'était guère des bruits de verre brisé, de papier jeter en l'air ou de meuble bousculer... Mais un son qu'il connaissait très bien qu'il ne le laissa pas indifférent... Le son... d'une voix...

-*Je délire... ? Cela ne se peut !...*

Pourtant, il ne rêvais pas. Cette voix provenais bien de cette personne... Enfin, supposons... Néanmoins, il semblait être angoisser par le ton... Était-ce encore la colère en elle qui s'exprimait ?... Néanmoins, cela lui faisait froid dans le dos... Ce ton neutre, reprenant l'air d'une comptine anglaise qu'il connaissait bien évidemment... Il fit tout de même ce qu'il allait faire, mettre la clé dans la serrure, mais discrètement bien sure pour que le bruit ne s'entende pas... Se retrouvant désormais dans l'enceinte de son appartement, il se dirigea vers l'endroit où se trouvais le bruit, la salle à manger... Et là, devant ses yeux, se trouvait la personne qu'il espérait tant revoir : Seika. Elle semblait épuiser, affaibli, ses vêtements provisoires en haillons, elle était couverte de terre. Il remarqua bien sure la seule touche coloré de son habit qui était tout bonnement son ruban jaune, bien qu'un peu oranger par le sang. Lui qui pensait qu'elle l'aurait surement bruler, cela lui fit drôle... Il resta un peu immobile, l'entendant encore un peu...

-*Ça recommence comme il y a quelques semaines...* pensa-t-il, sourire en coin.

Il s'avança avec beaucoup de discrétion, essayant de ne faire aucun bruit pour ne pas la troubler dans sa complainte. Il vint vers elle, cette jeune fille au cheveux d'argent et à la peau presque aussi blanche que ceux-ci. Il resta près d'elle, adossé contre le mur... Quelques minutes s'écoula et elle ne semblait pas l'avoir calculer, ce qui est normal vu que son odeur est pratiquement partout, brouillant les pistes. Enfin, quand elle vint à finir son ancien couplet, il reprit avec la chanson original.

-London Brigde is falling down. Falling down. Falling down....

Elle l'entendit, elle se sépara du mur où elle semblait se sentir bien. Il alluma la lumière via l'interrupteur qui se trouvait près de lui à cet instant...


-London Bridge is falling down.. My fair Lady...

Il laissa un sourire se redessiner à nouveau sur ses lèvres, voyant la mine troubler de la louve, ou la vampiresse.... Il ne savait pas trop comment la percevoir depuis cette journée... Il s'avança vers la jeune fille qui fit un pas en arrière. Elle semblait encore un peu méfiante, ce qui est normal.

-Je ne voulait pas dire cela dans le sens brutal... Je m'étais mal formuler...

Cette phrase brutal disait clairement à un moment "Même si je doit t'enchainer ici.' dans un sens tout autre. Il ne voulait pas dire enchainer avec des chaines, la séquestrer dans une pièce sombre ou elle serait seule... Mais la retenir tant bien que mal pour lui éviter cela ou pire, la mort ! Il tendit enfin sa main d'os vers elle. Et, le sourire chaleureux et le regard pétillant, il demanda d'une voix enfantine et pleine de volonté..

-On recommence à zéro... "Little Snow Wolf" ?

[* => Piku : Ne cherchez pas à comprendre... C'est un délire entre Sakae et moi... U_U]


_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪


Dernière édition par Joker Clown le Jeu 8 Avr - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 8 Mar - 22:22

[ Note : Aimes des Aires ! xD Vive le Nesquik et les miel pops le matin >o<
C'est miam miam miam, miam miam miam ( 8 )
Surtout vous trompez pas avec la Ricore <>.<>]


- London Brigde is falling down. Falling down. Falling down....


La douce voix du jeune homme que Seika attendait tant resonna doucement à ses cotés. Elle ne sursauta pas, elle l'attendait après tout, depuis longtemps. Elle chantonna même l'air de cette chanson en même temps que lui, en un petit duo, comme quelques semaines en arrière lors de leurs rencontres. Calmement, la jeune fille se redressa et la lumière s'alluma, lumière qu'elle avait oublier et qui la força à plisser les yeux, l'empechant de voir ce sourire qu'elle désirait tant. Tandis qu'il continuait à chanter cette douce mélodie, ses yeux s'habituèrent doucement à cet éblouissement. Elle put alors montrer ses iris d'un vert profond et triste. Une tristesse qui s'évanouie très vite d'ailleurs, car lorsqu'elle retrouva la faculter de voir ce qui était autour d'elle, elle pu enfin contempler ce visage souriant, chaleureux. Oui, elle pouvait, pourtant quelque chose avait changer, ca peau était plus pâle qu'à la normale, ses traits étaient fatigués, et son regard vide. La jeune fille aurait voulu l'aider, lui toucher les joues du bout de ses doigts, redonner ce regard plein de vie au jongleur, mais elle restait craintive. Il avait gagné sa confiance si facilement et l'avait perdu avec tellement d'aisance, elle ne savait quoi penser. Lorsqu'il fit un pas vers elle, l'adolescente recula par reflexe. Il s'adressa à elle, declarant qu'il n'avait pas dit " cela " dans le sens qu'elle l'avait comprit, il n'avait pas voulu être brutal dans ses paroles. " Cela " c'était ces quelques mots qui lui avaient fait perdre sa confiance juvénile. Quelques mot dont elle avait peur, qu'elle avait supporté toute sa vie, qu'elle ne voulait plus entendre. " Même si je dois t'enchainer ici " ... "enchainer " c'est ce mot là exactement qui lui avait fait perdre tout contrôle d'elle même et qui avait fait qu'elle avait montrer au clown cette partie d'elle qu'elle ne voulait pas qu'il connaisse. Doucement, la demoiselle vit une main, des os plus précisement, se tendre vers elle. Elle releva un regard fragile dévisageant l'homme à qui appartenait ce membre fait d'os, le sourire qui embombrait ce visage fin était plus chaleureux et le regard était redevenu pétillant, amical, et enjoué. Sa voix resonna de nouveaux, tel une douce mélodie qui n'aurait jamais du s'arreter, des mots sonnèrent, des mots que la jeune fille n'attendait pas, des mots qu'elle n'avait même pas imaginé lors de ses retrouvailles.


-
On recommence à zéro...."Little Snow Wolf" ?


Seika s'était attendu à toute sorte de réaction de la part du jeune homme, des hurlements, de la colère, des reproches. Elle avait pensé qu'il lui demanderait des explications. Elle avait même songé à de la crainte, oui, il aurait pu avoir peur de ce monstre qu'elle était. Peur de la colère qu'elle portait au fond d'elle, de ce volcan menaçant de se reveiller à tout moment, pour n'importe qu'elle mot de travers. Mais ce comportement, elle n'avait osé l'esperer, pourtant c'est ce qui était arrivé. Il lui avait, une nouvelle fois, tendu la main, une nouvelle fois souris, une nouvelle fois parlé de cette voix amical. Aucun reproche ne s'était fait sentir, aucun dégout, aucune peur, même pas cette compassion qu'elle aurait détésté. Non, il semblait ne s'être rien passé, il l'avait même appelé par ce surnom qu'il lui avait donné quelques jours auparavant sans même savoir à quel point il était réaliste. Hésitante, l'adolescente approcha une main timide et la retira aussitôt. Quelques secondes passèrent dans un silence de mort, quelques minutes même, elle regardait ces os, ne sachant que faire, peut-etre mentait-il, peut-être voulait-il vraiment l'enchainer. Soudainement, ses sourcils se fronssère, décidés. Elle l'avait dit, elle voulait le revoir, quitte à être enfermée, enchainée ou quoique ce soit d'autre. Pourtant, comme la toute première fois, comme au tout premier contact, elle rejetta sa main d'un revers de la sienne et plongea son regard sévère dans le sien. Le geste qui s'en suivit était totalement different, ils l'avaient également déjà fait, cependant, jamais elle n'en avait encore prise l'initiative elle-même, et jamais une tel passion s'en était à ce point dégagée. Les yeux humide, elle passa brutalement ses bras autour du cou du jongleur, l'enlaçant avec hargne et douceur à la fois, le serrant mais sans y mettre trop de force, de toute façon elle était trop petite pour pouvoir l'ettouffer ainsi, elle était trop petite ou il était trop grand ? Peut-etre un peu des deux, dans tout les cas, elle profita de cette chaleur humaine contre elle. Doucement elle bafouilla quelques mots à son tours. Des mots emplies de larmes, tout comme ses joues.


-
Je... Je suis désolée... pardonnes moi. Je.. Je ne sais pas pourquoi..... Je voulais te revoir... Au moins une fois.... Tu ....


Ses paroles qu'elles s'appretait à dire, elle ne les avait encore jamais dit à personne, elle l'avait peut-etre ressentit une ou deux fois brievement, mais jamais rien de concret. Dans un murmure elle acheva sa phrase.


-
Tu m'a manqué.... Joku-san


Dernière édition par Seika Dokyou le Jeu 8 Avr - 22:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 9 Mar - 0:11

La jeune fille semblait surprise de son attitude. Peut-être voulait-elle qu'il hurle contre elle, lui disant qu'il allait l'enchainer jusqu'au os et la garder dans une chambre noir ? Ce n'était pas la façon de pensé de Joker, malheureusement pour ceux qui voulait un peu de cruauté dans le visage bienveillant du jeune homme. La raison qu'il le pousse à agir avec une tel douceur était simple : il ne voulait pas fragilisé d'avantage la jeune fille et faire jaillir une colère bestial du loup qui sommeillais en elle. Il ne voulait pas la blesser, ni la rendre encore plus méfiante qu'elle ne l'est de nouveau... Il voulait juste lui tendre encore une fois la main... Seulement, malgré qu'elle l'avait avancer, elle la recula comme la première fois... Il l'avait dit : "On recommence à zéro ?". Seika semblait hésitante à lui redonner sa confiance, ce qui est normal après le mal-entendu. Si elle croyait qu'il mentait, elle avait tord... Il a supporté trop de mensonge pour mentir à son tour. Soudainement, ses traits faciaux se durcir, devenais plus sévère. Allait-elle se mettre en colère conte celui qui lui tend encore une fois la corde ? Cela se confirma pour lui à cet instant, car elle rejeta sa main d'un revers, plongeant son regard verdoyant dans les yeux violâtre du rouquin. Elle semblait faire comme au début, seulement ce qui suivi était du moins... imprévu. Les yeux remplis de larmes, elle jeta ses bras autour de son cou pour fermer son étreinte sur lui, le jongleur étant surpris par cet agissement qu'il n'avait guère penser avait les bras ouverts... Il voulu rire comme il le faisait souvent, car cela restait néanmoins comique de voir un grand gaillard sous l'emprise d'une jeune fille d'une tête de moins que lui, mais il n'en fit rien... Elle se mit à bafouiller à son tour des mots, qu'il compris bien que son léger accent japonais laissait un peu d'incompréhension sur le début. Mais pourquoi était-elle navré d'être revenue ? Mais c'était la chose la plus merveilleuse qui s'était produit depuis ses quelques semaines séparés... Pourquoi merveilleuse ? Allez savoir... Et puis, si elle voulait le revoir, rien ne l'en empêchais. Il eu une court silence alors qu'elle s'apprêtait à lui dire quelques choses. Il ne bougeait pas d'un pouce, il était comme paralyser alors qu'il n'avait pas lieu d'être ainsi. Son visage fin était encore un peu surpris, mais un expression étrange se lisait... On ne pouvait saisir si c'était de la tristesse, de la difficulté de compréhension ou de l'inquiétude... C'était plutôt confus... Puis, dans un murmure, elle daigna enfin finir sa phrase...


- Tu m'a manqué.... Joku-san



"Manqué"... Un mot qu'il n'avait connu que par le biais d'un simple dictionnaire... Il ne savait qu'en théorie se que ce mot signifiait... L'entendre de la bouche d'une personne, de plus l'une des seules qui semblait appréciée à sa juste valeur... Cela le fit bien sourire et pleurer également... Mais cette fois, de joie. Comme si sa pétrification s'était enlever brusquement, il l'enlaça aussi brusquement mais de manière à ne pas la faire mal. Glissant sa main sur l'arrière de la tête de l'albinos, sa face reposant sur le dessus de celle-ci, déposant un baiser en passant dessus, il la serra tendrement comme jamais on ne l'avait fait... Cette joie immense qu'il sentait monté en lui... Cela semblait si irréel pour lui qui n'avait connu que les blessures morales et physiques... Il fit entendre sa voix discrètement, un ton qui traduisait les larmes qui coulait ainsi que son bonheur...


-Tu ne peut pas savoir à quel point... j'ai été inquiet... J'en suis même aller à dormir dans ce froid hérissant...


Leur corps se séparèrent légèrement, laissant leur visages respectifs en vue. Le visage du jongleur était souriant et remplit de larmes de joie... Ses mains était posé sur les joues blanches de Seika, qui le regardait dans les yeux... Caressant ses pommettes par ses pouces, dont l'un osseux bien sure, il inclina la tête légèrement sans pour autant l'approcher. Son regard était doux, son sourire chaleureux toujours dessiner sur les lèvres, ses joues encore un peu humide... Il posa son front sur celui-le Seika et murmura, voix tremblante à cause de sa gorge qui lui faisait mal...


-Tu m'as manqué également...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 9 Mar - 2:11



Seika sentit les bras protecteur du jongleur passer à leur tour autour d'elle, il avait mit une force incroyable dans cette étreinte mais semblait se retenir ne façon à ne pas lui faire mal, en vain, il paraissait cependant ne pas s'en rendre compte.En fait, ce qui la faisait vraiment souffrir c'était ses blessures, bien que cicatrisées depuis longtemps, sur lesquelles il appuyait. Malgrès ceci, elle supportait la douleure, par habitude certainement, et ne s'en préoccupa pas plus longtemps, trop heureuse d'être de nouveau au près du clown. La jeune fille sentit la main de chaire du jeune homme glisser à l'arrière de sa tête et un baiser se deposa tendrement sur le sommet de celle-ci ainsi que quelques larmes qu'elle pu resentir. Il pleurait une fois encore ? Par sa faute ? Elle voulu se reculer pour s'en assurer mais l'etreinte de Joker se ressera legerement, avec tendresse cette fois. Sa voix resonna aux oreilles de la demoiselle, douce, calme, et quelques peu tremblante. Il avait été inquiet disait-til. Il avait dormi dans le froid, pour elle. Seika commenca à sentir la colère monter en elle mais inspira profondement, elle ne voulait pas gacher à nouveaux un tel moment, ils auraient tout le loisirs d'en parler après, pour le moment elle était bien ainsi. Enfin, pas pour très longtemps encore car bientôt, le jongleur se recula, pas de beaucoup, mais quand même, elle n'aima pas se leger recule. Au moins, l'adolescente pu contempler le visage plein de larme du rouquin, bien que souriant. Elle lui avait pourtant déjà dit qu'elle n'aimait pas ça, néanmoins, cela ne lui serra pas le coeur comme précédement, les larmes n'était pas les mêmes, elle respirait le bonheur, la joie. La jeune fille pu enfin lui sourire, d'un sourire lui aussi inconnu, chaleureux, humain. Pas le même que celui de Joker evidement, mais chaleureux quand même. Les mains de celui-ci vinrent d'ailleurs se poser sur les pomettes de la suceuse de sang. Elles étaient toute deux froides, bien que la squelletique furent beaucoup plus glacé et désagréable au toucher, mais peu importait, elle faisait partie de lui et c'était très bien ainsi. Soudain, Seika sentit le front du jongleur se poser sur le sien, ses joues étaient encore un peu humides mais les larmes avaient cessé de couler, pour le plus grand plaisir de la jeune fille. D'une voix toujours un peu tremblante, même un peu plus encore, le jeune homme déclara, calmement.



- Tu m'as manqué également...



Son haleine fraiche et envoutante vint, comme la premiere fois encore, chatouiller les narines de l'adolescente qui sentit son coeur louper un battement, cependant, elle ne lui donna pas soif, car c'était évident qu'elle n'allait pas revenir voir cette personne au sang si delectable sans s'être abreuver avant. Se rendant compte de sa proximité progressive avec le jeune homme, les joues de Seika s'enflamèrent et prirent une couleur rougeatre plutot embarassante, elle voulu se reculer mais le regard doux et paisible de Joker l'envouta, elle fut incapable de detourner les yeux de cette couleure violette, legerement bleuté. Son corp, bougeant sans qu'elle ne puisse l'en empecher, sans même en avoir envie de le retenir d'ailleurs.Elle se hissa sur la pointe des pieds et deposa de douces lèvres sur les joues humides, presque seches, du clown, lui donnant un baiser timide puis se recula rapidement comme une enfant qu'on aurait trouver en train de voler un bonbon. Bonbon fruité, sucré, et plutôt agréable au palet d'ailleurs. Detournant le regard, les joues de plus en plus rouge, elle prit alors le temps d'observer la pièce, elle semblait à peu près bien rangée, mais beaucoup de papiers trainaient de ci de là. Papiers administratifs certainement, la vampiresse, ou louve, laissa echapper un leger rire en devinant la joie que devait avoir le jongleur à remplir tout ces papiers. Elle ne voyait que trop bien son visage désabusé, un crayon dans la main, gauche certainement, et la main osseuse sur sa tempe, puis, au bout de quelques minutes, il aurait rit de son propre accablement. En tout et pour tout, elle devait avoir passé environ six à sept heures avec lui jusqu'à présent, mais elle avait l'impression de le connaitre mieux que quiconque, ce qui était certainement faux. Comme si cette pensée voulu se confirmer, Seika revit le jeune homme sortant de l'hotel, du sang sur ses vetements, du sang qui n'était pas le sien. Elle jetta un oeil sur l'intéréssé qui s'était redréssé et souriait toujours l'observant. Qui était-il vraiment finalement ? Elle ne voulait pas l'ennerver de nouveau mais elle tenta une question.


-
Dis... Ce sang sur tes vetements...Ce jours là ... Ce n'était pas le tien n'est ce pas ? .. Qu'est ce que...


Sa voix n'était pas le moins du monde effrayé, elle était même plutot impassible, comme si cela n'était qu'un detail, elle n'acheva cependant pas sa phrase, parfaitement consciente qu'il avait comprit le sens de sa question. Elle avait d'autres questions à posé au Joker, alors, avant qu'il ne reponde a celle-ci elle lui demanda une seconde chose.


-
Avant que tu ne me repondes.. Si tu le désirs... Cela te derangerait-il si je te faisais un .... interogatoire apres...? En réalité... J'ai plusieur question à te poser...

Elle souria, esperant rassurer et détendre le jeune homme qu'elle pensait avoir froisser avec sa premiere question.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 9 Mar - 14:51

Joker remarqua les joues rougeâtre de Seika. Cela lui fit pousser un petit rire discret qui se dissipa en fondu quand il regarda d'avantage le regard de Seika. Elle le fixait également de ses yeux vert-grisâtre, une couleur d'yeux plutôt belle et attirante. Puis, contrairement à ce qu'il s'était produit la première fois, elle se mit sur la pointe des pieds, rendant le baiser de Joker qu'il lui avait adresser sur sa tête, visant cette fois sa joue. Le jongleur fit une tête surprise, et en devint même rouge... Ses yeux bleuâtres était grand ouvert et fixait le vide, il sourit bêtement par la suite. Elle se recula aussi vite qu'elle s'était approché, encore plus rouge que précédemment... Elle détourna le regard, regardant le décor de la pièce encombrer de papier administratif qui n'ont pas tous été signer, lues et/ou approuvées... Il laissait souvent la paperasse en plan vu qu'il n'était que rarement chez lui. Et puis, si vous voyez la tonne de pile de papier qui s'y trouvais... En tout cas, elle semblait trouver ça drôle... Elle devait surement l'imaginer en train de travailler... C'est vrai qu'elle pouvait rire de ça, d'ailleurs le rouquin ne mit pas longtemps à rejoindre son petit rire. Imaginez ce grand garçon au regard plein de malice, souriant gaiement au gens et s'amusant à lancé/rattrapé ses balles colorés devant un bureau, des lunettes descendant sur le bout du nez, une main tenant un stylo et l'autre lui grattant la tête. Mais brusquement, elle semblait se souvenir de quelques choses... Et regarda de nouveau le clown qui semblait comprendre un peu, mais n'en laissa pas deviner son doute. Les retrouvailles semi-terminer, Seika avait maintenant la possibilité de lui poser bons nombres de questions : Pourquoi as-tu fait ça ? Qu'ai-je fait pour te tu veuille m'emprisonner ?... Mais ce ne fut pas celles-ci... Non, l'interrogation qu'elle lui lança était en rapport aux évènements datant d'il y a à peine quelques semaines, ainsi que ses vêtements encore sali par le sang des deux hommes qu'il avait assassiner. Le visage de Joker s'affaissa. Il savait bien qu'un jour cela allait être demander... Son visage traduisait une certaine gène... Devait-il lui avouer sa faute d'il y à plus de 5 ans ? Il faut croire, apparemment. S'expulsant du mur où il était adossé, alors qu'il s'apprêtait à répondre, elle lui demanda s'il acceptais de faire un "interrogatoire"... Cela le gênais un peu, normal, mais il accepta sans bronché sa proposition. Il alla vers la table, tirant une chaise et la désignant comme ses vendeurs d'aspirateurs qu'il avait fait peur étant petit à cause de sa main... Seika s'assied dessus bien entendu, tandis que lui allait en chercher une autre pour lui cette fois. Il s'assit à califourchon, le dossier devant lui, lui permettant de poser ses bras croisé devant lui. La tête baisser vers le sol, il hésitait à révélé sa mésaventure passé... Il avait peur que Seika deviennent encore plus méfiante et se mette à l'ignorer comme tant de gens l'on fait. Il releva la tête vers Seika, qui était patiemment assise jambes serrer et le regardant hésiter. Il vint enfin vers sa première question : le pourquoi du comment du sang de sa veste.

-En faites, ca fait la deuxième fois que j'ai... tuer...


Son regard alla vers l'autre coté... il était honteux de révéler cela à une personne ayant une confiance difficile à acquérir... Il vint tout de même à raconter la première fois de ce fait.

-La première fois, c'était quand j'avais 15 ans je crois... J'avais un ami malgré ma différence... J'avais plus l'habitude qu'on se foute de moi, alors quelqu'un qui ne me jugeai pas sur ce que je suis... Mais seulement, il vint un jour où la lumière fut... Enfin, celle des lampadaires du moins... Mon pote et moi devions aller vers la place de l'église... Pour rencontrer un de ses potes... Mais il se trouvait qu'en faite, il m'avait menti pendant plus de 3 ans, en disant des "t'est trop mon meilleur pote", "je serait toujours là en cas de pépin" et encore... Ils m'avaient frappés, à moitié dessaper, on même pris des vidéos... Après, je ne sais plus vraiment ce qui s'est passé... J'étais dans une sorte... de transe... Et quand j'étais revenu à moi, ma main droite était en sang... Mon "pote" et les siens était complètement déchiqueté... Quand j'ai regarder la vidéo qu'il avait pris, car elle tournais encore... J'ai vu que c'était moi le tueur...

Seika sembla troubler par cette révélation.

-La dernière fois, mes pulsions était revenu quelques secondes après ton départ de l'hôtel... Et dans mon élan j'ai tué deux hommes innocents... Un client et l'homme de l'accueil... J'étais en colère contre moi-même.. En colère parce que je n'est fait que des gourdes...

Il regarda Seika dans les yeux. Elle semblait tourmenté par ce qu'il à dit... Mais comme si cela pouvait lui remonter le moral, il sourit bêtement et dit d'une voix d'ahurie...

-Then ? Do you have any questions for me ? => Alors ? As-tu d'autres questions pour moi ?

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 9 Mar - 16:15


Comme elle l'avait deviné, Joker ne semblait guère avoir apprécié la question. Le visage fermer et gener, il se sépara du mur sur lequel ils s'étaient tout deux posés et tira une chaise en direction de Seika la désignant. Poliement, la jeune fille s'assit dessus, bien qu'elle aurait préféré rester debout, position plus confortable à son compte. Elle croisa les pieds, serrant ses genoux et observant le jongleur tiré une deuxieme chaise près d'elle, identique à la sienne pour s'installer à sa manière dessus. A sa manière oui, c'est-à-dire à califourchon, dans le sens inverse sur lequel on s'assied normalement sur une chaise, les bras croisés sur le dossier regardant la jeune fille en face de lui. Etrange position, pourtant il semblait confortablement installé et cela lui donnait un style légèrement désinvolte, plutot attirant, d'autant plus que sa mèche lui cachait la totalité de son oeil droit, aidé par l'ombre puisque la lampe était de faible luminosités. Elle pu cependant remarquer que ce sang qu'elle avait aperçue sur sa veste il y a de cela quelques semaines, avant de s'en aller, était toujours présent, sec et inodore maintenant. Hésitant, il commença son récit. Son passé de ses 15 ans. Son "pote", comme il l'appelait, qui n'en était finalement pas un. La trahison qu'il avait subit. Et ce crime qu'il avait commit. Seika parut surprise, autant par son aveux que par sa façon de parler, employant des mots que l'adolescente n'aurait pas cru entendre sortir de la bouche du narrateur. La dernière phrase attira son attention : " J'ai vu que c'était moi le tueur ", et comme si cette phrase resumait toute cette révélation, la jeune fille sentit de nouveaux monter la lave en elle qui menaçait de deborder à tout moment. Si il ne les avait pas tuer, elle aurait certainement tout fait pour savoir qui étaient les auteurs de cette mauvaise blague et s'en serait chargée à sa place. Pourquoi tant de haine pour des personnes qu'elle ne connaissait même pas ? Pour avoir humilié et trahit ce clown ? Oui, pour ça. Sans comprendre pourquoi, elle ne supportait pas l'idée même que quelqu'un ai pu faire souffrir cette personne. Elle serra discretement son poing droit, mais d'une tel force que son poignet et ses doigts craquèrent. Ses ongles s'enfoncèrent dans sa chaire laissant couler son liquide vital. Quelques goutte rouge vinrent même s'écraser sur le sol. Et comme si la furreur qui deferlait en elle s'evaporait en même temps que son sang, elle se calma, relachant sa force et se concentra à nouveau sur la suite du récit qui reprit. Suite qui expliquait les taches sur sa vestes. Alors, pour la seconde fois il avait tué, par sa faute ? L'adolescente n'eut même pas le courage de s'ennerver de nouveaux, elle était totalement sous le choc. Elle avait imaginée plusieurs scenario mais celui là n'était pas parvenue à son esprit. La jeune fille avait donc encore tué, mais cette fois, c'était pire, elle avait tué deux innocents par le biais de quelqu'un d'autre, quelqu'un qu'elle appreciait par dessus le marché. Quelqu'un d'important. Un sourire s'afficha alors devant elle, un sourire bête et pourtant si ravissant. Le jongleur demanda d'une voix calme et idiote elle aussi, si elle avait d'autre question. Oui, elle en avait, plusieurs même, mais la seconde qu'elle posa, elle ne lui était pas destiné, d'ailleurs, elle la chuchotta à peine d'une voix triste et monotone, pour elle même, baissant les yeux. "
C'est donc ma faute ?..." Voilà ce qu'elle avait dit, ce qu'elle pensait. Mais calmement, elle releva la tête pour observait une nouvelle fois le jeune homme et cette fois elle esquissa un petit sourire polie, comme si il ne lui avait raconter rien de bien méchant, une petite faute pas très grave. Une erreur de parcourt comme on dit. Elle en avait fait telement elle aussi, pourquoi aurait-elle eu peur ? C'est plutot lui qui devrait avoir peur d'elle, puisqu'elle avait tuée aussi, mais beaucoup plus que deux fois seulement, et lui même avait failli faire partit de ses trophées de chasse. Comme si elle se faisait une blague à elle même, elle laissa échapper un petit rire nerveux, ce n'était qu'un " amateur " en fait. Elle repeta même ce mot à haute voix, amusée de sa blague entres guillement. " Amateur ". Elle se mit même à rire aux éclats, ce n'était pourtant pas drôle. Il venait de lui raconter un passé douloureux, il s'était confié à elle, son seul amis l'avait trahit et il l'avait assassiné. Il avait recommencé par la faute de cette demoiselle, et elle riait. Lorsqu'elle s'arreta elle s'excusa poliement de son comportement, afirmant que ce ne devait pas être très drole pour lui et qu'elle ne riait pas pour la raison qu'il devait s'imaginer, juste une petite farce qu'elle s'était faite à elle même. Elle passa une main amical dans les cheveux du rouquin, decalant legerement sa mêche de façon à pouvoir voir son deuxième oeil maquillé d'une larme. Reprenant son calme total à la vue de ce maquillage, elle posa une nouvelle question, toujours d'une voix amusée, ce qui devait certainement agacé Joker, du moins c'est ce qu'elle pensait.


-
Sinon, pour changer de ce sujet glauque. Ce village, j'aimerais que tu m'expliques un peu ce que c'est exactement. Tout le monde est assez jeune et ... étrange ici. Tu es bien le fondateur non ?
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 9 Mar - 21:38

Seika bougea ses lèvres, mais ce qu'elle disait était quasi inaudible pour le jongleur. Elle semblait se parler elle-même, et son expression du visage traduisait une certaine tristesse... Aurait-il du s'abstenir de dire les raisons de son geste ? Elle révéla la tête, fixant à nouveau le visage du jeune homme qui semblait un peu tourmenter par la réaction qu'elle avait prise. Elle dessina progressivement un sourire, comme si ce qu'il venait de dire n'était simplement qu'un petit détail insignifiant, une petite erreur de calcul ou de parcours, comme bon vous semble le mieux adapter. Cela lui fit drôle qu'on rit d'un meurtre... Si elle avait vu le carnage, elle en serait bien moins enjoué... Néanmoins, elle le pouvait tout autant car, vu sa nature vampirique et bestial, elle avait surement dû faire bien pire. Elle lança un "Amateur" à voix haute, comme pour se moquer du nombre ridicule d'assassinat qu'il avait commit. Elle en alla même à en rire au éclat, un rire qu'il ne connaissait pas d'elle. Alors qu'il s'était confier, pour la première et surement à dernière fois, elle pleurait de rire, se tordant dans tout les sens, les mains positionner sur son ventre. Quand elle eu fini, elle s'excusa gentiment de son comportement qui, soit dit en passant, n'était pas pour se moquer de lui et toute autres raison que l'un devait bien croire. Joker, étant légèrement voir très naïf, lui pardonna ce petit fou-rire. Elle approcha une de ses mains vers ses cheveux, relevant sa mèche du côté gauche pour révéler à nouveau sa fausse larme. La vue de ce maquillage la calma, lui rendant son visage neutre, dénué d'expression... Elle reprit la parole d'une voix encore un peu amusé, qui semblait être un peu troublant pour Joker.

- Sinon, pour changer de ce sujet glauque. Ce village, j'aimerais que tu m'expliques un peu ce que c'est exactement. Tout le monde est assez jeune et ... étrange ici. Tu es bien le fondateur non ?

Voilà quelques chose qui allait changer de moitié les idées. Il fit un sourire, mais détourna le regard, regard traduisant encore et toujours de la gène. Ce n'est pas spécialement agréable d'être questionner comme ça, même avec son accord personnel... Il devait néanmoins répondre à cette question, qui plus est, les concernes tous les deux.

-Déjà, il faut que tu sache que ce village, qui est caché je précise, à un passé lié avec celui en dehors de la forêt... D'ailleurs, celui-ci est mon véritable village natal...

Il s'arrêta un moment, le temps pour que Seika puisse enregistrer ce premier point... Il n'était pas très heureux de parler de cela, c'était une des choses qu'il le faisait souvent déprimer. Mais il a accepter de répondre à ses questions... Que voulez-vous ? Il est comme ça, ce gaillard !

-Humans' Village était un village comme les autres avant, tu sais... Mais depuis maintes années, de nombreux individus naquirent avec des dons ou des malformations intrigante... Comme moi par exemple...

Il leva sa main devant lui, la contemplant un peu. Il regarda néanmoins Seika entre ses doigts osseux qui était bien entendu très fins. Elle semblait un peu surprise de ce lien entre ses deux endroits qui semblait aussi trop différent pour une quelconque ressemblance. Il baissa sa main, la laissant pendre dans le vide, puis posa sa tête sur son bras droit, gardant le regard fixé sur l'albinos attentive à ses moindres paroles.


-Quelques jours après le premier accident avec un type... En gros, il l'avait démoli par accident une école primaire... Les villageois, avec l'accord du maire, décidèrent d'une loi qu'il appelèrent très significativement "Loi des 16 ans" (Sixteen's Law en anglais)... Cette loi.. disait très brièvement et d'une grande clarté... Que tout enfants nés avec des atouts, pour eux dangereux comme ma main, devait être abandonné le soir de son anniversaire dan son sommeil... dans la forêt où nous sommes en ce moment... et personne n'était revenu vivant...

Un silence se fit sentir. Seika, ne semblant pas connaitre cette loi, était comme déconcerté de découvrir une chose aussi cruel et futile que cette règle dont il a été soumis. Une chose bien cruelle pour ceux qui subisse et son entourage, si celui-ci l'aimait malgré tout.

-J'ai passer plusieurs jours tout seul, j'en perdait presque la raison... Après, tu connait déjà la suite... J'ai trouver cet endroit et tout le tralala...

Il releva la tête, fixant toujours les billes vert clair de Seika. A ce moment-là, il avait un regard brulant, presque terrifiant mais dans le pire des cas plus qu'attirant. Son sourire étant absent, on ne croirait qu'aucun sentiment ne l'avait traverser depuis des années... Mais heureusement, ou malheureusement, cet expression n'était que temporaire. Il claqua ses mains, d'ailleurs on se demande comment font ses phalanges pour supporter ses chocs brutaux, en affichant un large sourire montrant toutes ses dents. On croirai un visage sorti tout droit d'un dessin animer, que ce qu'il avait dit était une simple routine, ce qui était un peu le cas d'ailleurs... Seika était surement un peu surprise qu'il puisse changer à volonté d'expression en un rien de temps... Encore une qualité, ou peut-être plus un défaut... Il haussa les épaules, inclinant la tête sur le côté gauche, laissant apparaitre cette goutte d'eau d'un noir profond qu'il avait tant l'habitude de dessiner et redessiner sur cette même joue. Rouvrant les yeux, en les plongeant dans le regard de verre de l'adolescente, il prit encore une fois la parole pour lui demander encore une fois...


-Tu veux savoir autre chose, Seika ?

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 10 Mar - 1:01

Joker semblait géné de cet interrogatoire, la jeune fille avait une autre question à la quel elle tenait, et elle le laisserait tranquille, pour le moment. Il souria malgrès qu'il ai detourné le regard et répondit à la question qu'elle lui avait posé, lui. Elle l'écoutait attentivement, il ne semblait pas ravie de parler de ceci et Seika s'en voulait de lui poser des questions aussi difficile pour leur retrouvailles, cependant elle voulait savoir. Première chose, elle apprit que les deux villages avait un liens direct entre eux, deuxième chose, le village qui l'avait accueuilli était le village natale du jongleur. Ensuite, plusieurs malformations étrange apparurent avec les nouveaux nés. Se sentait-il obligé de préciser que lui aussi faisait partie de ses étrange créature ? Apparement oui. Comme si la jeune fille n'avait pas comprit, il releva sa main de squelette, la regardant à travers ses doigts osseux, puis la laissa tomber, comme morte, posant sa tête sur son bras. De plus en plus intéréssée, la jeune fille buvait les moindres paroles, du clown, sans sourire, sans non plus cligner des yeux. Elle était devenue poupée de porcelaine, oubliant même de respirer, craignant de derranger l'homme dans son discours. Discours qu'il reprit calmement, lui apprenant la " Loi des 16 ans " . Un silence lourd et pesant s'imposa, un silence de mort, la respiration de Joker semblait également s'être évanouit. Qu'elle était donc cette loi dont elle n'avait jamais entendu parler ? Elle aussi pouvait être définie comme créature, bien que sa " malformation " ne soit pas du tout un hazard, au contraire. Et ses 16 ans, elle en était proche. Les sourcils de la vampiresse se froncèrent, abandonnant ce visage de porcelaine qu'elle avait si bien adoptée. Encore quelques semaines, et elle se serait retrouvée abandonnée dans la foret ? Enfin, c'est un peu ce qui était arrivé prématurement, mais pas de la même manière, ce fut plus brutal et plus douloureux encore, du moins, c'est ce qu'elle pensait, après tout, elle ne savait pas ce qu'avait du supporter toute ses personnes qui furent délaisser dans les bois. Comme pour confirmer sa pensée une nouvelle fois, le silence se brisa et le rouquin affirma qu'il en avait perdu la raison. Seika, elle, n'écouta même pas les derniers mots du jongleurs qui n'était d'ailleurs pas très importants, elle connaissait la suite effectivement. Elle semblait toujours perdue dans ses pensée. " Lui ". Etait-il au courant de cette loi ? Avait-il eu l'intention de l'abandonner ainsi à cause de sa différence ? Même après l'avoir sauver de cette enfer ? Si c'était le cas, pourquoi l'avoir aider alors ? Tant de questions auxquelles elle n'aura jamais de reponse. Son coeur louppa un dernier battement avant de s'affoler. Oui, jamais elle n'aura de reponse, et jamais elle ne le reverrai, jamais... Elle n'aimait pas ce mot. Jamais. Tout était-il fini ? Comme ca ? Non ... Ce n'était pas fini, elle vivait, pour " lui " , et elle n'était pas seule. Comme pour se rassurer, elle secoua la tête, reprenant ses esprits, et observa l'homme devant elle. Non elle n'était pas seule. Rien n'était encore fini.
Cet homme qu'elle regardait releva calmement la tête, fixant ses yeux. Seika sursauta legerement, lui rendant sa respiration, ce cauchemare qu'elle avait fait avant son depart revint à la surface, elle revit ce regard terrifiant qu'elle avait rever, ce qui n'arrangea pas son pouls de plus en plus rapide. Par peur ? Non, elle n'avait pas peur. En fait, son regard effrayant n'était pas comme elle l'avait revé. Pour commencer aucune lèvres n'était tiré dans un sourire cruel, aucun sourire simplement. Ensuite, son regard qui avait été si effroyable pour la jeune fille, était à cet instant, incroyablement séduisant par sa folie passagère. Il semblait presque mort de l'interieur, en quoi cela pouvait-il être attirant ? Peu importe, Seika avait des goût plutot étrange, tout comme elle. La rapidité de son organe vital étant à son apogée, plus rapide encore qu'après une de ses courses quotidienne, l'adolescente eu vraiment peur qu'il ne lâche soudainement. Cet échange visuel sembla duré une éternité, pourtant il ne subsista qu'une dizaine de secondes à peine avant que le rouquin ne claque dans ses mains avec force, ce qui désensorcela entre guillement la demoiselle, affichant un tout nouveau sourire. Pas très chaleureux, plutot comique. Comment faisait-il pour changer d'expression à volonter ? Il meritait très bien son prénom. Joker. Il pouvait vraiment incarner n'importe qui. Mais lui ? Seika doutait vraiment de qui il était finalement. En y regardant de plus pret, si ce jeune homme avait gardé son regard de braise tout en dessinant ce sourire sur son visage fin, cela aurait peut-etre donné ce visage terrorisant que la jeune fille redoutait tant. Haussant les épaules, il inclina sa tête devoilant la larmes noir sur sa joue, il lui redemanda alors qu'elle était la prochaine question.
Seika se releva sans dire un mot et tranquillement, elle tourna la chaise pour prendre la même position que le clown. Amusée, elle déclara, ignorant la question du jeune homme.


- C'est vrai qu'on est bien ainsi !



Elle posa son menton sur ses bras croisées sur le dossier. Son visage et celui de Joker étaient proche, trop proche même, mais pour la première fois, ils étaient à la même hauteur sans que le jeune homme n'eut besoin de se baisser. Joueuse, Seika avanca sa tête de quelques milimètre à peine pour que le bout de son nez vienne frotter celui pointu de son interlocuteur. Il était glacé, ce qui l'amusa également, decidement, elle était de bonne humeur aujourd'hui, elle n'avait même jamais été ainsi. Etait ce du à ces heureuses retrouvailles ? Certainement oui. Pourtant, une idée désagréable lui traversa l'esprit, et si elle venait à le perdre à nouveau. " Le perdre " ? Il ne lui appartenait pas pourtant, pourquoi utiliser cette expression ? Etrange. Bref, elle s'imaginait, devant tenir sa promesse, et partir. Elle ne voulait pas de ça et dans un signe de refus, elle secoua la tête et ses cheveux se soulevèrent legerement créant une petite brise froide et parfumé de son odeur. Calmement elle ferma les yeux, assez fort, créant quelques rides aux extremité de ses yeux. Toujours les paupières baisser, elle detendit son visage et posa ses mains délicates sur les traits du jongleur, passant ses pouces sur ses tempes d'abord, pouces qui glissèrent sur le coin de ses yeux pour passer ensuite dessus où les paupières, par reflexe venaient également se baisser, descendirent sur son nez pointu d'européen laissant le loisir au rouquin de retrouver la vue, creusèrent ensuite les pomettes et s'arreterent sur ses lèvres. Pendant ce trajet, les autres doigts eux, épousaient la machoire carré du jeune homme, passant de derrières ses oreilles jusqu'à son cou, et tout ceci dans un geste tendre avec beaucoup de précaution. Seika, par ses gestes doux, apprenaient par coeur ce visage angélique et demonique à la fois, retenant le moindre detail, savourant le moindre contact, et gravant le plus beau des sourires. Elle rouvrit calmement des yeux plus claire que jamais, sans pour autant retirer ses mains frèles. Elle resta ainsi, quelques instant, le regard plongé dans les iris bleu violacé de cet homme, gravant cette couleurs dans sa mémoire, au plus profond d'elle même. Le silence qui s'étaient imposé n'était pas génant, la demoiselle n'était pas mal à l'aise, pas du tout même, au contraire, elle était bien. Pas le moins du monde intimidée, aucune rougeurs n'était apparut sur ses joues, aucun mal être ne s'était dessiné sur ses traits, et son regard était perçant, pas du tout fuyant. Calmement elle retira ses doigts du rouquin qui semblèrent soudainement la bruler. Enfin, elle pourrait partir s'il le fallait, elle n'oublierait plus jamais cet homme, il était gravé en elle et prenait une place importante. Après cette petite parenthèse, la demoiselle repondit enfin à sa question comme si de rien n'était. Sa voix était calme, douce, et faible, presque un chuchottement melodieux. Elle ne voulait pas briser ce silence avec son ton brutal.


- C'est ma dernière question et je te fiche la paix. Pour le moment.


Elle lui fit un petit clein d'oeil complice, pour detendre l'athmosphère et continua.


- Pourquoi ? Pourquoi ne pas t'etre ennervé, alors que par ma faute tu as volés deux vies ? Pourquoi t'être inquiété pour moi, au point d'en dormir dehors ? C'est irresponsable et tu le sais. En résumé, Pourquoi moi ?


Malgrès que ces dernières paroles furent pleine de reproches, Seika souriait, pour ne pas que cela finisse mal une nouvelle fois. Mais ses traits restaient ferme et serieux cependant. Elle attendit patiement une reponse décente, elle esperait du moins. Pour elle, s'était inconcevable qu'elle puisse manquer à quelqu'un, d'autant plus à une personne comme lui, si humain malgrès sa main, si gentil. Il devait avoir beaucoup de personnes avec qui parler, avec qui rire. Pourquoi s'interessait-il autant à elle dans ce cas ? La jeune fille l'imaginait, seul, dormant dans la neige, l'attendant elle. Elle ne pu retenir un leger grognement de rage et de mecontentement, pouvait-elle se le permettre ? Peu importe il l'avait déjà vu sous son vrais jour.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 10 Mar - 19:05

Seika se leva pour prendre la même position que le jongleur, précisant que cette façon de s'assoir n'était pas déplaisante. La pose qu'elle avait était assez similaire à celle du rouquin, quelques exceptions car il n'avait plus totalement ses bras croisés. Il remarqua, un peu tardivement en passant, que leurs visage était près... trop près même... Enfin, assez pour que leur nez se touche si vous ne voyez pas trop ce que je veux dire... D'ailleurs, ce petit contact nez contre nez semblait bien l'amuser. Elle était vraiment heureuse aujourd'hui c'était une évidence... Lui aussi on notera en même temps... Mais quelques choses semblait tourmenter la jeune fille, un mot ou un souvenir apparue à cet instant. Il ne semblait comprendre que soit elle se rappelais d'une période dure de son passé, soit qu'elle... Il oublia cette hypothèse aussi rapidement qu'elle allait arriver... Vous aurez surement deviner, mais si ce n'est guère le cas ne comptez pas sur moi pour vous le dire. Dans tout les cas, elle semblait refuser cette pensé qui la torturais assez, et en secoua la tête, ses cheveux suivant la cadence de son mouvement, fouettant l'air et le visage fin de l'anglais et laissant son parfum teinté l'oxygène... Odeur du moins agréable... Sa tête revenant en face de Joker, elle fermait d'un coups ses yeux, faisant apparaitre quelques rides prononcés qui s'estompèrent aussi rapidement qu'elle sont apparue... Gardant encore ses yeux fermer, elle posa ses mains sur le visage neutre comme celui d'un enfant attentif du rouquin. Elle semblait vouloir graver ce visage qui lui était sien dans sa mémoire, comme pour ne jamais oublier ce regard bleu violâtre, cette chevelure rousse coiffer en arrière, le contour de ce visage fin ainsi que, bien évidement, son sourire chaleureux et bienveillant... Bien sure qu'il la laissa faire, cela va de soit. Sinon, il lui aurai retirer les mains de suite. Les gestes tactiles de l'albinos était tendre, passant dans tout les recoins de sa face, en commençant par ses tempes, puis sur ses yeux qui se fermèrent par réflexe... Il ne les ouvra pas après quelques secondes, le temps que Seika passe ses pouces vers ses pommettes puis vers sa bouche... Elle rouvrit ses yeux, qui était maintenant très clair, d'un vert très pâle se confondant presque avec le blanc de ses yeux, laissant la pupille noir tel quel...
Ses fines mains encore sur son visage, un silence paisible et vierge se posa. Aucun son ne venait interrompre leurs regard respectivement diriger vers les yeux de l'un et de l'autre. C'était comme si ils étaient seuls, dans un endroit totalement désert et sans vie... Seuls dans un monde triste et cruel où ils vivaient en ce moment... La gène du jongleur c'était elle aussi dissipé, évaporé dans l'air... Une sensation de bien-être c'était installer à la place, laissant le jongleur soupirer un rire, et redessinant un sourire trop discret pour que l'on le perçoivent d'un coup. Elle retira doucement ses mains, gardant ce silence de mort qui avait totalement entourer la pièce. Après cela, elle décida enfin de répondre à la question de Joker, précisant avec un clin d'œil que celle-ci était la dernière. Sa voix ressemblait à un soupire que le vent emportait, elle était si calme et si faible qu'une deuxième personne, même auprès des deux jeunes gens, ne comprendrais que de moitié. Elle reprit, un peu plus fort.


- Pourquoi ? Pourquoi ne pas t'être énerve, alors que par ma faute tu as volés deux vies ? Pourquoi t'être inquiété pour moi, au point d'en dormir dehors ? C'est irresponsable et tu le sais. En résumé, Pourquoi moi ?

C'est vrai... Pourquoi ne s'est-il pas énerver contre elle alors qu'il a tué deux personnes innocentes pour elle ? Pourquoi ne l'as-t-il pas oublier alors qu'elle s'était enfuie ? Pourquoi était-il rester dehors, rentrant que rarement chez lui, au point même de dormir sous ce froid polaire ? Elle grogna un peu, ce qui ne le choqua pas...
Soudain, son regard se baissa et devint vide d'un coup, mais un vide profond, où quiconque poserai son regard dedans se perdrait à l'intérieur instantanément. Il bougea ses lèvres, mais le son de sa voix ne s'entendait que très peu... C'était encore plus faible que lorsque Seika parlait... "Je ne sais pas..." disait-il... Il releva ses yeux et, d'un ton encore faible mais laissant sa voix prendre un peu le dessus, il répondit encore...


-Certaines questions n'auront pas de réponses avant des millénaires... Comme celle-ci... Sauf si tu a une idée de la solution...

Sans sourire, le regard vide, il semblait avoir quitter son corps défectueux et incomplet... Celui-ci agissait seul, sans qu'il ne donne d'ordre à faire ce qu'il allait faire... A son tour il posa délicatement ses mains sur son visage, ne quittant pas le regard de Seika des yeux. Son visage se rapprocha de celui de la jeune adolescente lentement... Ses yeux était maintenant mi-clos, son souffle s'était arrêter totalement... On croirai qu'il n'était plus de ce monde et que seul son corps, relié à ses fils invisibles, bougeait seuls selon ses désirs... Un désir qu'il semblait vouloir au fond de lui que son subconscient semblait vouloir réaliser... Leurs lèvres étant à peine quelques millimètres près l'un de l'autre, il reprit conscience, s'arrêtant net... Voyant ce qu'il était en train de faire sans s'en apercevoir, il se mordilla les lèvres et cligna des yeux qui se baissèrent puis se closent à nouveau. Comme pour se rattraper, il fit dériver sa tête vers son coté droit, la baissant, étant au niveau de son cou... Il semblait de nouveau embarrasser cette fois pour cet acte qu'il allait faire que vous et moi auront deviner bien entendu...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 10 Mar - 22:43


Joker semblait perdu. Cette question là aussi le troublait alors ? Baissant la tête, il sembla cacher un regard dénué de toute expression. Seika vit cependant bouger ses lèvres. Un humain normal n'aurait pu entendre ces mots, à moins qu'il ai approché son oreille de ce murmure, comme si on lui confiait un secret. Mais comme vous le savez, cette jeune fille n'était pas humaine. Son coté sauvage, loup des neiges, avait quelques avantages, comme l'audition par exemple. Elle pu donc entendre les quelques mots faibles du jeune homme.. " je ne sais pas " .. Il ne savait pas ? Et bien elle non plus. Pourquoi cette phrase semblait si decevante ? Qu'esperait-elle alors ? Un " Je t'aime " peut-etre ? Et puis quoi encore ! Elle ne connaissait même pas la siginification de ces mots, elle ne l'avait apprit qu'à travers des livres, des romans. Romance qu'elle n'avait d'ailleurs pas achever. Elle ne comprenait rien à ces histoires de coeur, l'amour entre un homme et une femme, parfois même deux femmes ou deux hommes. Mais c'était pareil, elle ne savait pas ce qu'était l'amour et le désire brulant qu'engendrait ce sentiment, sentiment qui était encore bien trop délicat, sensible et profond pour elle à ce moment précis. Les seuls ouvrages qu'elle avait pu achever étaient des livres ayant pour thème l'horreur, la guerre, la cruauté et la souffrance. C'est sûr ses pensées qu'elle entendit la voix du jeune homme, un peu plus assuré mais néanmoins toujours à faible sonorité. Il avait relever les yeux et continuait sa réponse.


- Certaines questions n'auront pas de réponses avant des millénaires... Comme celle-ci... Sauf si tu as une idée de la solution.


Comment pourrait-elle avoir une solution ? C'est bien elle qui lui avait posé la question, non ? Pourtant, comme pour y repondre lui même, il posa ses mains sur le visage pâle de la jeune fille, fixant ses yeux de son regard toujours vide. Il faisait presque peur, et pourtant, elle ne voulait pas partir, elle refusait de le laisser ainsi. Calmement, son visage s'approcha de celui de Seika. Que comptait-il faire ? Les yeux grand ouvert, elle observait le moindre de ses gestes avec attention et elle le vit baisser les paupière à moitier. Le coeur de la demoiselle s'emballa de nouveaux, sa vittesse atteignant son apogée pour la seconde fois depuis son retours, elle entre-ouvrit les lèvres, la respiration haletante, contrairement à Joker qui n'en avait, lui, plus du tout. Une chaleure intense sembla s'engoufrer dans la pièce lorsque Seika se rendit compte de la proximité de leurs lèvres, à quelques milimètre l'une de l'autre. Le sang monta à ses joues, les rougissants, et un poid vint s'installer dans l'estomac de la jeune fille, poid qu'elle n'avait encore jamais sentit au fond d'elle. Enfin, si, elle avait déjà eut cette sensation. Lors de son premier crime, ou quand elle eut le droit d'avoir un vrai nom : Dokyou Seika. Il y a quelques semaines egalement lorsqu' "Il " .. disparut. Ou encore.... A chaque fois qu'elle était forcé à faire ces.... Elle ne voulu pas s'en rappeler d'avantage. Le fait est que ce poid était different de toute ces fois, il était plus imposant, et plus agréable surtout. Agréable .... . Joker sembla soudainement prendre conscience de quelque chose. Peut-etre de son geste ? Ou alors, elle s'était faite des idées depuis le debout. Dans tout les cas, sa tête chavira, s'approchant dangeuresement du cou de Seika où son souffle chaud la fit frémir. Cou où était inscrit son code barre, portant le numero " 19113 " . Non. Il avait déjà vu sa vrai nature, pas besoin qu'il voit ca aussi. Elle se releva brutalement de sa chaise, la faisant basuler et se cogner à celle du rouquin. Les joues toujours rouge, la respiration rapide, et une main sur son tatouage, son coeur battait toujours un rythme éffrainé, faisant concurence à un solo de batterie déchainé. Son regard était ambigüe, dévoilant angoisse, méfiance, douceur et un autre sentiment, beaucoup plus flagrant, mais sentiment que la jeune fille ne su décrire. Elle releva la chaise tenant sur deux pieds et begailla d'une voix inquiète.


-
Je ... Je devrais m'en aller peut-etre ? ... Je te derange surment..... Je repasserais peut-être demain si ca ne te gène pas.


Sans attendre de réponse, elle tourna les talons et partit en direction de la porte, la demarche feline et rapide. Ses pieds nus foulant le sol, raviverent de légère douleur du aux blessures qu'elle s'était faite en forêt. Branches trop pointu sur lesquel elle marchait sans vergogne par exemple. Seika s'arreta, sa main droit sur la poignet et la gauche sur son cou. Elle hésitait. Pouvait-elle se permettre de laisser le clown ainsi, seul ? Pourtant, il falait qu'elle prenne l'air, ne serait-ce qu'une petite demis heure. Elle avait chaud, bien trop chaud. Un picotement vint alors deranger sa nuque et une odeur nauséabonde atteind ses narrines. Melange de sang de vampire et de loup garou. Son mélange. Ce qui se passait était tout bonement ridicule. La jeune fille, trop anxieuse, avait planté ses ongles dans sa nuque, arranchant la peau, arrachant ce tatouage qui la degoutait tellement, le sang se mit à couler le long de son cou, ruisselant sur son homoplate. Malgrès la douleur, elle continuait. Sans même s'en rendre compte, elle était décidé à supprimer cette marque. Elle voulait s'en débarasser à tout jamais. Pourtant, l'odeur de son propre sang la fit chanceler et elle perdit ses forces. Les ongles planté dans sa chaire, elle était incapable de continuer son geste. Son front, dans un bruit sourd, vint à la rencontre de la porte, se cognant douloureusement. Cependant, elle tenait fermement la poignet, faisant son possible pour l'ouvrir, mais même si elle en aurait eu la force, la tête poser sur la porte, cela était impossible. Sa seul préoccupation à ce moment même c'était de réussir à tenir debout. Cette odeur qui lui donnait tant de vertige, elle l'a connaissait que trop bien. En fait, depuis qu'elle avait decouvert Monster's village, beaucoup de souvenir venait la hanter, d'où peut-etre ce coup de folie. Faiblarde, elle se retourna tant bien que mal et posa son dos ensanglanté sur la porte, elle afficha un petit sourire fragile et se laissa glisser sur le sol, laissant une trace rouge sur le battant et d'une voix grèle, elle annonça.



- Finalement... je ne crois pas pouvoir partir maintenant....



Dans un grognement de douleur, Seka decrocha enfin sa main de son cou et la contempla, ses doigts étaient rouge sang, et de la peau, de la chaire même, était coincé sous ses ongles. Son sourir s'efface doucement, son regard fut dénudé de sentiment, et sa main tomba lourdement sur sa jambe. Elle ne bougeait plus, sa peau pâle avait cependant garder sa rougeur et sa respiration ne s'était toujours pas calmé ainsi que son coeur. D'ailleurs, sans ça, sa poitrine ne se souleverait pas aussi rapidement, on aurait pu la croire morte. Comment, en voulant juste sortir, s'était-elle retrouver dans une position aussi minable ? Juste pour une marque qui lui rappelait des souvenirs trop douloureux, une marque qu'elle ne voulait pas qu'il voit. Pour une odeur, sa propre odeur même, qu'elle ne suportait pas. Dans un soupire, elle se parla à elle même.



- Saloperie de sang...
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 10 Mar - 23:58

Brusquement, Seika se releva, faisant cogner la tête du jongleur sur le dossier de sa chaise. Il releva la tête, la main d'os sur son front endolorie, et aperçu la jeune fille, rouge sur ses joues, une respiration haletante et forte qui se traduisait par sa poitrine qui se gonflait et se dégonflait rapidement d'une manière prononcer. Son regard révélais de nombreux sentiments dont cette méfiance qui était si distinctif d'elle mais qui semblait l'attirer... La main semblait encore caché quelque chose, une chose que Joker ne devrait pas voir mais qu'il l'intriguai... Que voulait-elle cacher ? Une marque surement mais quoi ? Que pouvait-elle bien dissimuler, ou plutôt tenter de dissimuler ?... Relevant sa chaise, qui tenait maintenant sur deux pieds, elle lui dit qu'elle ne devrait peut-être pas rester ici et qu'elle passerai peut-être demain... Sans même attendre la réponse de l'anglais qui allait surement l'empêcher de partir, elle tourna les talons et se dirigea vers la porte d'entrée. Ses pieds nus, qui semblait être pleine d'échardes et de blessures, foulais le sol avec ardeur... En regardant cela, Joker aperçu de drôle de trace sur le sol... Des gouttes rougeoyantes qui semblait venir de... son cou ? Elle s'était ouverte le cou sans s'en rendre compte !

-A...Attends !

Il se précipita vers l'entrée et, à moitié arriver, il entendit un bruit sourd. Arriver, il voyait Seika, du sang ruisselant de son cou jusqu'à son omoplate. Elle semblait vouloir enlever cette chose qu'il ne pouvait voir malgré lui. Elle semblait tout du moins stopper, les ongles dans sa chair blanche et tenait, bien que très faible, sur ses jambes. Elle se retourna, face à Joker, un sourire graver sur son visage, adosser contre la porte, la main encore planter dans sa nuque. Elle se laissa glisser, tachant au passage la porte de sang. Le rouquin fit une tête traduisant une peur extrême et savait ce qu'il se passait et comptais bien faire ce qu'il pensait. Il se rapprocha d'elle très vite, s'agenouillant devant elle.

- Finalement... je ne crois pas pouvoir partir maintenant....


Elle fit un grognement de douleur lorsqu'elle décrocha sa main pour ensuite la contempler. Elle était maculé de sang et sa chair était coincé dans ses ongles, cette main tomba raide sur , tandis que son sourire se dissipa lentement et son regard devint aussi vide que celui que l'anglais avait fait précédemment. Cependant, son visage restait encore rougeâtre ainsi que sa respiration qui restait aussi rapide et forte. Le rouquin ne fit même pas attention à ce qu'elle disait après, il commença a ouvrir un peu sa veste.

-Désolé de faire ça. Je sais que tu va pas aimer mais c'est l'une des seules solutions. Je ne veux pas te per...


Sa phrase ne se finit pas. Sans le vouloir, il avait donner une partie de réponse à sa dernière question. Pourquoi s'était-il arrêter si brusquement, gestuelle comme vocalement ? Il ne savait pas... Il eu un petit silence, silence qui donnait plus d'importance à la respiration prononcé de Seika. Elle était de plus en plus faible, presque mourante. Il savait bien se qu'il fallait faire pour qu'elle se meurt pas et c'est cela qu'il allait faire au péril de sa vie comme la dernière fois. Il mit sa main droite sur la plaie de l'albinos, pour arrêter le saignement comme il pouvait malgré son petit soucis charnel. De l'autre, il mit à nue son épaule du même coté... Il n'avait plus a dire autre chose que cette ordre qu'il disait au plus profond du regard démuni de sentiment de la jeune mourante, d'un air décider et sérieux.

-Mords-moi.

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 11 Mar - 12:37


Seika remarqua alors la présence de Joker, juste devant elle, elle ne l'avait ni entendu ni vue venir. Elle paniqua. Que faisait-il donc ? Elle le voyait qui retirait sa veste. Sa voix resonna dans la tête de la jeune fille, elle s'était faite inquiète et préssée.


-Désolé de faire ça. Je sais que tu va pas aimer mais c'est l'une des seules solutions. Je ne veux pas te per...



Il allait dire " je ne veux pas te perdre " ? Oui il allait dire ca, qu'elle absurdité. C'était elle qui ne voulait pas le perdre ! Et que comptait-il faire ? Si elle n'allait pas aimer, pourquoi devrait-elle accepter son geste, qu'importe ce que se serait ? Elle l'observa de son regard livide, il s'était arrété au milieu de sa phrase mais également dans son geste, il semblait avoir faire une faute. Quel faute ? Le fait d'avoir dit ce qu'il avait dit ? La jeune fille commencait à comprendre la signification de cette derniere phrase inachevé, mais elle n'était sûr de rien. Etait-il comme ces hommes dans ses romans, inachevé eux aussi ? Non, c'etait impossible, qu'allait elle encore imaginer ? Pourtant, ce qu'il avait failli faire quelques minutes plus tôt ... Coincidence, il n'avait jamais eu l'intention de faire ce qu'elle imaginait. Mais elle.. Elle ne voulait pas le perdre non plus après tout, cela voudrait-il dire que... Peut-etre que oui...Elle n'en savait trop rien, ca ne lui était encore jamais arrivé.. En même temps elle n'avait jamais ressentit ce genre de chose non plus. La jeune fille ne voulait pas penser à ce genre de chose pour l'instant, elle était perdue, et l'odeur du sang ne s'estompait pas, la rendant de plus en plus mal, sa respiration était de plus en plus bruyante et sacadée. C'était certainement son plus grand point faible, c'est pourquoi, à la chasse, elle devait toujours achever ses victimes en vitesse, avant d'être elle-même blesser. Reprennant " vie ", le rouquin posa sa main squelettique sur la plaie de Seika, qui siffla de douleure et ferma les yeux. Elle tenta de retenir sa respiration, pour éviter d'accentuer le mal-être qu'elle affichait au yeux du jongleur, mais avec ce qui venait de se passer, son souffle était trop irregulier pour qu'elle y arrive.


- Mords moi.


La vampiresse ouvrit de grand yeux rouge et dévisagea le jeune homme, son regard était sevère et dur. Il était serieux. Les yeux de Seika se posèrent sur son épaule dénudé, ainsi que son cou. Pourquoi faisait-il ça ? Voulait-il donc mourir ainsi ? Quel idiot ! Si elle le faisait, elle n'aurait plus qu'à repartir. Elle hésita cependant, elle voulait goûter à nouveau à ce sang, si déléctable, mais secouant doucement la tête, elle se ravisa. D'une voix, toujours faiblarde mais plus assurée, elle repondit en fronçant les sourcils.


-
Je ne peux pas...baka...!


Elle s'arreta ainsi, Joker semblait ne pas comprendre ce qu'elle voulait dire. C'est vrai, elle l'avait pourtant déjà fait, alors pourquoi. Pourquoi ne pouvait-elle pas ? Après un cours silence, elle s'expliqua, plus calmement, esperant le convaincre, car qu'importe ce qu'elle pensait, la tentation était bien présente et elle ne savait pas combien de temps elle pourrait se retenir de planter ses crocs dans la cou du jeune homme.


-
J'ai promis Joku-san ... Je me suis promis que si je devais te mettre en danger une nouvelle fois, je partirais... Définitivement ! ...Du moins... Jusqu'à ce que je sache me contrôler....Ce qui risque d'être long... Trop long...


Oui, c'était exactement ça, elle se l'était promis, et elle ne voulait pas repartir. Pas maintenant. Pas déjà. Son coeur se calmant enfin, ainsi que sa respiration, elle put retenir un peu son souffle, néanmoins, elle ne pouvait s'empêcher de reprendre de l'aire regulièrement, trop faible pour pouvoir se retenir totalement. Et chaque respiration lui donnait des nausées, de plus en plus importante. Avant qu'il ne prenne le temps de répondre, la jeune fille continua, forçant sa voix jusqu'au dernier mot, car chacun d'entre eux était un suplice pour la demoiselle, obligée de respirer.


-
D'ailleurs, crois-tu vraiment que j'allais revenir... Sans avoir chasser... Sachant que ton odeur est divinement attirante. A l'heure qu'il est.... Je n'ai pas soif, au contraire, je suis plutôt ecoeurée... En fait, si tu veux vraiment savoir ce qui m'arrive ... Je vais te l'expliquer... Pour commencer, il faut que tu saches que vampires et loups garous ne font pas bon amis.. Et malheureusement, je suis les deux à la fois. Mon côté vampire est répugner par mon sang loup, et mon coté loup éxécré mon sang vampire. Ainsi... L'odeur de mon propre sang me rend nauséeuse.... C'est ma plus grande faiblesse que je t'avoues là, sois en fière....La seule chose qui pourrait m'aider à cet instant serait de faire en sorte que mon sang s'arrète de couler.. Ce qui ne va certainement plus tardé de toute façon.


Comme pour affirmer cette dernière phrase, la blessure de son cou commença à cicatriser, laissant apparaitre le tatouage de Seika, intact, sous les doigts d'os de Joker qui semblait ne pas en revenir, dailleurs, même ses pieds paraisaient ne jamais avoir été écorcher, c'était un autre avantage à avoir du sang loup garou. Cependant, la jeune fille avait légèrement mentit, le fait de ne plus saigner était effectivement le meilleur remède à son malaise, mais ce n'était pas tout. Lorsqu'elle était dans cette état, qu'elle perde beaucoup de sang ou non ne changeait rien, une fois la crise passer son écoeurement passait et, que se soit juste après la chasse où qu'elle n'ai pas manger pendant trois jours, elle avait soif. Elle regardait le cou du jongleur, le regard envieux et les yeux rouges vif. Elle ne devait pas... Pourtant elle le voulait....N'ayant plus trop besoin de retenir sa respiration, la vampiresse reprit son souffle, comme si de rien n'était. Elle prit une grande inspiration, humant cette douce odeur sucrée qui provenait du sang du clown. N'ayant pas encore reprit toute ses forces, elle s'approcha cependant du cou dénudé de celui-ci, les canines devenu exagérément pointu. Elle n'osa regarder le visage du rouquin en lui-même, trop concentrer sur sa peau hurlante de sensualité. Doucement, elle s'en approcha et chuchotta avant de poser ses dents à l'endroit où la morsure faisait le plus souffrir mais où le sang avait meilleurs goût et était le plus abondant.



- Je n'en reste pas moins vampire, si tu me montres ta peau ainsi, j'aurais du mal à résister.....



Malgrès ces derniers chuchottements, glacial et effrayant, la vampiresse rétracta ses crocs, malgrès sa dangeureuse envie de les planter dans sa peau si douce. Elle l'avait dit, elle partirai si elle le mettais en danger, or, elle ne voulais pas partir, et encore moins le blesser. Seika aurait pu se contenter de se retirer et passer à autre chose, oublier cet incident, et surtout, nettoyer ce sang qui avait salie la pièce et qui gardait encore un peu son odeur repoussante, bien que la crise soit passé pour la jeune fille. Mais non, elle ne recula pas, et pire encore, au lieu de ses canines, se furent ses lèvres qui carressèrent la peau du rouquin. Doucement, ses baisers, plus ou moins sensuels, glissèrent jusque sur son épaule pour finir son chemin sur sa clavicule. Que faisait-elle ? Et pourquoi ? Elle n'en savait rien. Elle en avait juste envie. La peau du jongleur était douce et attirante, trop même. Pour tout vous dire, elle voulu même aller plus loins dans ses effleurements, c'est pourquoi lorsqu'elle se recula, son regard brulant croisant celui du jeune homme, elle posa une main délicate sur sa joue rougit et s'approcha dangeuresement de son visage. Marquant un temps d'arret, la jeune fille hésita. Pouvait-elle se le permettre ? Peut-être pas non, mais la soif de sang avait laisser place à ce désir naissant incontrolable, encore inconnu pour elle, et sans attendre plus longtemps, la respiration quelque peu haletante, elle brisa les quelques milimètres qui separaient leur lèvres légèrement entre-ouverte. Les siennes étaient brûlantes et leur goût était plus enivrant que son sang, pourtant si déléctable. Instinctivement, la deuxième main de la demoiselle vint se poser delicatement sur le torce fort et protecteur de Joker, les rapprochant encore un peu. Ses gestes était incontrôlés et automatiques, elle les acomplissait sans même y penser, elle ne savait toujours pas pourquoi elle faisait ça, mais ce qui était sûr, c'est qu'elle appréciait ce contact là, tellement different des précédents.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 11 Mar - 22:37

Seika refusa d'exécuter l'ordre qu'il lui avait donner... Il ne compris pas par la suite. Il savait bien qu'elle allait surement vouloir se nourri de n'importe quel façon, que ce soit "normalement" ou avec le sang d'un être vivant alors pourquoi ? Pourquoi se résignait-elle à planter encore une fois ses crocs dans la chair du jeune homme qui le livrait à elle sans retenu ? Et d'ailleurs, pourquoi faisait-il ça ? Il ne la connait que depuis peu et, sans comprendre ce qu'il lui
prend, veut la protéger et la garder pour elle... Pourquoi ce désir irrésistible de l'avoir contre lui ? Pourquoi ce souhait égoïste d'être près d'un autre individu ? Cette sensation qu'il avait... quand il se trouvais près d'elle n'était pas comme les autres... C'était fort, il se sentait comme si il était ivre, les nausées en moins, comme si... comme si quoi exactement ? Il ne pourrait trouver les mots pour le dire lui-même, et moi également je ne saurait vous préciser qu'elle était les symptômes de son bien-être... Elle reprit la parole, lui expliquant bien entendu son envie sanglant de lui volé encore une fois son sang, mais également qu'elle s'était promis de ne plus le mettre en danger et que, dans le cas échéant, elle s'en irait loin... Le temps pour elle d'apprendre à contrôler ses pulsions qu'elle savait longue... Au risque de ne plus le revoir... Le visage du jongleur était comme ébahis par ses mots... Pourquoi s'est-elle promise une chose presque irréalisable ? Elle allait le faire un jour ou l'autre, et c'est à ce moments-là qu'ils risquaient d'en souffrir... Souffrir... Ce mot était bien connu du jeune homme, mais il ne l'avait eu que dans une version autre qu'une séparation entre lui et un ami... Enfin... Une amie qui semblait peut-être être plus pour lui... Pourquoi plus ? Qu'est-ce qui se passait dans sa tête ? Il semblait perdu dans toute ses interrogations... Il allait dire quelques choses quand elle parla, forçant ses mots au plus haut point que lui-même ressentait sa souffrance physique d'une manière mystérieuse. Elle lui avoua sa faiblesse qui était l'odeur de son propre sang, qu'elle précisa qui était de deux races étant le loup et le vampire... Ses origines, il les avait deviner, mais ne savait pas que cela pouvait engendré une guerre en elle sans même s'en apercevoir... Des cellules de loup et de vampire qui se combattent, se rebiffe, s'entretue... Et lui précisa qu'elle allait d'elle-même cicatriser, d'où l'intérêt d'être en partie louve... D'ailleurs, sous la main osseuse du rouquin, sa plaie se cicatrisa et fit apparaitre un tatouage qu'il vit de moitié... Il se retenu de le
regarder, sachant qu'elle ne voulais pas qu'il le voit... Mais le sang qu'elle avait perdue... Il fallait qu'elle le récupère... Donc il y avait un peu de bon sens dans son agissement. En la regardant, elle vit qu'elle fixait son cou dénudé avec envie, le regard rouge vif... Elle prit une grande inspiration, humant l'odeur de la petite pièce où se trouvais les deux jeunes gens. Puis elle s'approcha de la nuque de Joker, qui enlevais la main de sa nuque pour la poser sur la porte ensanglanter, semblant être un peu stressé... Pourquoi ? Aller savoir... Elle chuchota une petite phrase avant de poser ses canines pointues sur la chair de l'anglais.



- Je n'en reste pas moins vampire, si tu me montres ta peau ainsi, j'aurais du mal à résister.....


Sa voix était glacial et oppressante, mais n'en fit pas regretter le geste du clown. Il était sérieux et il serait capable d'aller jusqu'à en mourir... Après tout, qu'il meure ainsi ne le dérangeais pas... Encore moins des mains frêles de la jeune demoiselle qui s'approcha de sa peau. Mais il ne sentit ni douleur, ni de picotement... Étrange se disait-il... Puis, il compris ce qu'elle faisait... Elle ne le tuai pas, mais le couvrait de baiser plus ou moins remplis de sensualité... En bégayant de moitié, le visage étonner et rouge sur ses joues, il demanda tant bien que mal ce qu'elle faisait... Elle ne répondait pas et continua en glissant ainsi jusqu'à sa clavicule. Il ne comprenais pas son comportement... Pourquoi faisait-elle ça ? Pourtant, il ne pouvait le nier... C'était plutôt... agréable... beaucoup trop même... Il commença à bégayer des "Je" semblables à un murmure que Seika ne vint même pas prêter attention... Les lèvres de l'albinos se détachèrent du cou du clown qui n'était guère marquer de ses crocs, ni ensanglanter. Son regard était toujours aussi vif, mais l'émotion qui s'en dégageais était toute autre... D'un désir de s'abreuver elle passa à un vœu tout autre mais tout aussi dangereux sans comprendre... L'anglais ne le souhaitais pas, mais il le fallait... Il fallait que cela s'arrête avant que... Soudain, une de ses mains se posa sur les joues enflammer du jongleur, qui était envahis par l'envie et la résignation... Il voulais que cela continue, mais avait "peur" de la suite... Seika se rapprocha de lui, traçant pendant un instant un moment d'hésitation... qu'elle brisa rapidement en venant enfin effleurer les lèvres du jeune homme qui
fit de grands yeux ronds... Il... Il ne connaissait pas ça... Il l'avait vu, entendu... mais jamais fait... Oui, c'était bien la première fois... Je vous rappel que le seul contact humain qu'il à connue n'était que les baffes dans la gueule et des
coups au bide ! Alors, un contact comme celui-ci... C'est presque indescriptible... Il ferma lentement son regard, glissant sa main de chair, celle qui ressent, vers la joue de Seika... Elle était froide malgré sa rougeur... mais si douce, comme ses lèvres... Il passa cette même main dans ses cheveux argent qui était tout aussi soyeux...Mais une pensée en lui vint interrompre cet instant d'ivresse entre les deux personnes...


-*Arrête-toi... Stop...*


Cette même pensée en devint même un geste... Il se sépara du visage de Seika, qui n'ouvrit les yeux qu'après un certain temps... Cette pensée... Il n'aurait jamais dû l'écouter... Il voulait continuer, mais ses mots le tuais à ce répéter pendant le baiser des deux jeunes gens... Pour que cela cesse, il devait s'exécuter dans l'instant... En faites, cette pensée n'était autre que sa crainte enfouit depuis leur rencontre... Il ne voulait ni la blesser, ni la brusquer... Il ne voulait pas la briser, comme l'on ferait avec une poupée de porcelaine... Il regarda, l'air confus, le visage de la chère louve-vampiresse... Il baissa la tête, regardant sur le coté, se mordant la lèvre inférieur...


-Je... Je suis désolé...


De quoi s'excusait-il ? Il ne savait pas le moins du monde... Il s'excusait... c'est tout... Il enleva sa main des cheveux blancs de la jeune fille puis se leva, lui tendant cette même main qu'il venait de opter de sa chevelure... Il se mit à sourire chaleureusement de nouveau comme à son habitude... Les pommettes encore un peu rouge, voir rosé...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 12 Mar - 0:08


Seika, durant ce baiser, sentit la mains du jongleur se poser sur sa joue rougit. Un frisson de la part de la jeune fille accompagna ce geste, frisson qui revint lorsque cette même main glissa dans ses cheveux argentés. Cette douceur... Elle n'avait pas été habituée à ça, c'était pourtant si agréable. Elle aurait voulu que cet instant ne s'arrête jamais. Pourtant, ce qu'elle faisait, elle ne l'avait encore jamais fait. Les lèvres du jongleur était si douce, mais son désire n'était pas encore assouvie. Elle voulait plus. Mais... quoi ? Que pouvait-elle bien faire de plus ? Elle se permettait déjà trop, beaucoup trop. Elle aurait peut-être du s'arrêter ? Mais non, elle n'en avait pas envie, elle ne pensait de toute façon à rien d'autre qu'à cet instant unique, qui prit d'ailleurs bientôt fin, malgrès elle, incapable de décidée de ce qu'il fallait faire ou non. Il avait intterompu le baiser mais elle n'ouvrit cependant pas les yeux, appréciant les dernières saveurs mourantes sur ses lèvres. Lorsqu'elle se décida enfin à relever les paupières, elle vit un visage confus, emplie de gène, de doute... et de crainte ? Pourquoi avait il peur ? De quoi ? D'elle ? Avait-elle fait quelques chose de mal ? Bien sûr que oui. C'était évident, elle s'était laissée guidée par des sentiments qu'elle ne pouvait définir elle même, et Joker en avait fait les frais. Le visage de celui-ci s'inclina vers le bas, et le regard fuyant, il scutait le sol. Le regard de la jeune fille, lui, se posa involontairement sur ces lèvres qu'elle venait de goûter. Il se les mordait, devoilant légèrement sa canine puis, il s'excusa. De quoi ? C'était elle qui aurait du s'excuser, lui n'avait rien fait. Seika sentit alors ses cheveux bouger, il retirait sa main et s'en aida pour se relever, la lui tendant un nouvelle fois. Son sourire si chaleureux se redessina sur son visage rougit. Elle avait l'impression que ce sourire, elle ne l'avait pas revue depuis une éternité, elle resta cependant assise, ébétée, dévisageant le jeune homme de ses yeux enfantin, redevenus claire. Il semblait tellement grand ainsi, tellement imposant, tellement beau.... Hein ? Comment ca " tellement beau " ?!? .. Pourtant c'était vrais.. il était beau.. et le rouge de ses joues faisait craquer la jeune fille, qui comprenait de moins en moins ses propres pensés. S'avouant vaincu, elle deposa sa main, encore rouge de sang, dans celle du jongleur, la salissant elle aussi. Soudain, elle se rendit compte que ces doigts écarlates qu'elle venait de lui donné, elle les avait posé quelques secondes auparavant sur le torces du clown. Après s'être relever à l'aide de celui-ci, elle observa la pièce. Son sang était partout, sur elle, sur la porte, sur le sol, et même sur le jeune homme. Elle se sentit rougir encore plus et s'en même le jongleur, elle parla d'une voix tremblante.


-
C'est moi qui suis désolée. Pour avoir salie cette pièce de ce sang impure et pour t'avoir ....


Elle ne fini pas sa phrase, il comprenait, c'était certain. Sa voix tremblait effectivement, non pas par des sanglots, mais à la vue de cette " peinture " rouge, elle se souvenait de cette odeur nauséabonde, et sentait déjà revenir les vertiges. C'est pourquoi, sans demander son reste, elle attrapa la poignet d'un geste décidé et brusque, ouvrit la porte et partit rapidement, ce promettant de revenir nettoyer tout ceci dans quelques minutes. Elle ne prit même pas la peine de refermer cette porte, trop préssé de pouvoir prendre un peu l'aire et s'éloigna de la maison sous le regard qui se voulait paniqué du clown. Pourtant elle n'alla pas bien loins, juste à quelques mêtre à peine, disons vingt. Calmement, elle s'adossa à un arbre solitaire, près d'un banc, pourtant elle ne s'assit pas, elle était rester trop longtemps ainsi et ses jambes étaient un peu engourdies. Il pleuvait légèrement, juste de fines goutte de pluies, pas très importante, mais qui fit un bien fou à la jeune fille, d'ailleurs, au contact de l'eau, les doigts de celle-ci perdirent leur couleur écarlate. Elle prit une grande bouffée d'air frais, se sentant beaucoup mieux, et soupira d'aise. Ses lèvres ne s'étirèrent pas pour autant, ses pensées se dirigèrent vers ce qu'elle venait de faire, ce désir qui l'avait envahit qu'elle ne comprenait toujours pas, se trouvant ridicule... vers Joker. Elle rougit même à la simple pensée de ce prénom, esquissant un leger sourire, presque absent et chuchotta en un souffle.


-
Peut-être que je ...


Mais la encore, sa phrase ne s'acheva point.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 12 Mar - 1:58

Seika dévisagea le clown d'un regard d'enfant clair comme de l'eau de roche. Elle scrutait son visage de fonte en comble, comme si c'était la première fois qu'elle le voyait... Enfin, qu'elle le voyait aussi rouge... La voyant ainsi, il ne pu s'empêcher de faire de même... Mais fixant ce regard cristallin où il se perdait... Ce regard si enivrant, si envoutant et si changeant... Quel que soit la couleur qu'ils avaient, il les trouvais tout bonnement magnifique... Et les lèvres qui avait effleurer les siennes, d'une couleur rosé et d'un goût sucré, les attirait d'avantage... Cette tentation interdite lui était revenu mais il se contenais... Il était plutôt raisonnable, et savait que cela devait être un peu trop tôt pour refaire cela... Surtout qu'il ne saurait peut-être pas contenir un autre désir, désir que sa pensée lui arracha par la raison... Il voulait... mais il ne fallait pas... Que choisir ? Tenter cet acte irréversible ou attendre un moment plus adapter ? Pourtant, le moment était, en mon sens, presque parfait. Il semblait qu'ils avaient cet même envie charnel... Mais il se retenais pour elle... C'était plutôt étrange et incompréhensible je l'admet... Après quelques temps, elle posa enfin sa main en sang dans celle du jongleur, souriant toujours malgré ses questions qu'il se pose en lui-même... Elle semblait remarquer par la suite quelque chose sur le jeune homme, qui vit avec surprise que même son torse était taché de sang... La jeune fille, se relevant à l'aide du rouquin, regarda la pièce qu'elle avait malencontreusement taché de son sang. Elle en avait mit un peu partout sur le sol, la porte et les deux individus... Elle rougit un peu plus et, sans adresser le moindre regard au rouquin, elle lui demanda pardon d'une voix tremblante... Disant que s'était de sa faute si son sang était étaler dans les endroits qu'elle avait explorer ainsi que d'avoir fait se qu'elle avait fait... Mais ils était tout deux fautifs... Ils avaient entre guillemet pour lui agit spontanément... Ils le voulaient tous les deux, ils l'on faits ensembles... Mais se sont restreint à cause de l'un d'eux... Celui qui aurait dû dans la logique abusé de cette faiblesse pour en tiré profit... Mais il ne la pas fait malgré son envie luxurieuse... Puis, elle pris la poignet de la porte devenu presque rouge brusquement et sortit dehors... Avec le sang qu'il y avait, son odeur avait dû l'écœurer encore une fois... Elle ne ferma pas la porte, laissant Joker devant, la regarder bêtement d'un manière étrangement paniqué, partir prendre l'air... Elle n'allait pas bien loin pourtant, mais cette vision le poussa à sortir à son tour, prenant la peine de fermer la porte derrière lui aussi brusquement qu'elle s'était ouverte. Il s'avança vers elle, d'abord précipitamment, puis de plus en plus lentement... Jusqu'à s'arrêter à un mètre d'elle... Elle était adosser contre un arbre dénudé, solitaire, près d'un banc dont elle n'alla pas s'asseoir... Il pleuvait que légères gouttes de pluies, assez imposante pour supprimer les tache de sang sur la peau de la jeune fille qui redevint blanche. Elle semblait heureuse sous cette pluie naissante... Elle se sentait bien mieux... C'est vrai que sentir l'eau ruisseler sur le visage était plutôt plaisante, il faut avouer... Elle était néanmoins encore rougeâtre sur ses joues... Le rouquin fit encore quelques pas en avant, juste assez pour la voir bouger les lèvres... Malgré tout, il n'entendit rien... Elle parlait seule à seule, avec elle-même... Quelques temps passant avant qu'il daigne enfin la rejoindre. Vu le temps qui était plutôt frais et l'humidité qui n'allait pas la loupé, il enleva une seconde fois sa veste pour lui tendre.

-Si tu reste comme ça, même avec son système immunitaire qui semble plutôt résistant, tu va attraper froid... Ce ne serait pas très agréable d'être malade pour si peu, non ?

Il dit ça avec un sourire, tandis que Seika le dévisagea de son regard bleuâtre allant sur le vert... Elle se décolla de l'arbre, mais n'en fit rien. Elle cessa de bouger, le regardant de ses grand yeux bridés qui avait un certain charme... Il du le faire lui-même, comme au début... Il fit un grand geste, faisant virevolter le tissu au dessus d'eux les protégeant des petites gouttes de pluies pendant un certains temps, se retrouvant après les deux mains, qui tenais encore le tissu, sur ses épaules... Il eu un moment de silence et d'immobilisation... Que pensait-il ? Vous le savez tous, même ceux qui viennent d'arriver... Il secoua la tête, défaisant au passage sa coupe qui était maintenant décoiffer, complètement déstructurer, laissant quelques mèches se libéré. Il lui boutonna le premier bouton, de sorte à ce que cela tienne sans trop de mal avant d'enlever ses mains et les mettre dans ses poches...

-Dit... Heu... Tu... Tu a perdu pas mal de sang... Alors...

Le regard de Seika devint sévère, plein de colère...

-Non ! Ce n'est pas ce que je veux dire ! C'est que... t'as peut-être envie de manger quelques choses maintenant... Non ?

Le silence apparu... Il avait peut-être encore fait une gaffe, comme à son habitude... Néanmoins, il ne se mettais pas à genoux pour qu'elle le tue de ses mains... Ou plutôt de ses crocs... Enfin, pour une fois... Il attendit sa réponse patiemment... Après tout, il n'était pas presser...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 12 Mar - 14:27


Seika entendit les pas de Joker s'approcher, mais n'y fit pas attention, perdue dans ses pensées, toujours, jusqu'au moment où la voix du jeune homme, plus proche qu'elle ne le croyait resonna. Il s'inquiétait pour elle, à cause du froid et de la pluie. Doucement, elle releva le regard, dévisageant l'homme, encore, du moins, comme elle pouvait, car étant au beau milieu de la nuit, seul le leger éclairage d'un lampadaire laissait apercevoir les traits du jongleur. Il lui tendait gentiement sa veste, c'était un peu comme la première fois. Sauf que à la place de la neige, il pleuvait, et que lorsqu'il lui avait tendu la main, elle lui avait donner la sienne au lieu de la rejetter. La jeune fille se redressa, s'écartant de son dossier et s'immobilisa, scrutant le moindre detail du visage trop ombrer de Joker. Quand allait-elle enfin pouvoir decrocher son regard du sien ? Pourquoi aimait-elle autant ce visage ? Elle n'était sûr de rien, mais elle avait sa petite idée sur la chose. Idée qui l'effrayait d'ailleurs. Comme la premiere fois encore, le clown, dans un grand geste, fit virvolter sa veste pour la poser sur les épaules de Seika. Premiere fois .... Il y avait beaucoup de premiere fois avec lui. Premiere fois qu'elle accordait sa confiance aussi facilement, première fois qu'elle était hantée par le visage de quelqu'un, première fois qu'on l'acceuillait aussi chaleureusement.. Premiere fois qu'elle ressentait ce genre de chose envers quelqu'un... Premier sourire....Premier baiser...
Le silence était profond, le rouquin tenait toujours sa veste, ne bougeant pas, jusqu'a ce qu'il secoue la tête dans un signe de désaprobation. A quoi pensait-il ? A la même chose qu'elle sûrement. Ce geste en tout cas le décoiffa, il avait à présent plusieur mêches rebelles, lui donnant un style un peu plus sauvage, plutôt attirant. Comme toujours. Il boutonna un peu la veste, de manière à ce qu'elle ne tombe pas. La pluie tombant sur le tissue appartenant au clown liberait toute les odeurs qu'elle contenait, et principalement celle de son propriétaire. Avant de ne pouvoir s'empecher de humer ce doux parfum et de repartir dans une crise de folie, la vampiresse retint sa respiration, et comme s'il l'avait préssentit, le jeune homme begailla.


- Dis... Heu... Tu... Tu as perdu pas mal de sang... Alors ...



Que voulait-il dire par là ? Seika fronça brusquement les sourcils et lui jetta un regard dédaigneux. Hors de question qu'elle le morde, elle lui avait pourtant expliquer ! Alors qu'elle s'appretta à répliquer d'une voix forte et sevère, il se reprit, ayant certainement remarquer le regard que la jeune fille lui avait lancé.


- Non ! Ce n'est pas ce que je veux dire ! C'est que ... T'as peut-être envie de manger quelques chose maintenant ... Non ?



Le regard de Seika se radoucit. Il avait comprit. Pas question qu'il lui serve de " gourde de secours " comme il l'avait dit.... La premiere fois.... Le silence s'installa, Seika notta alors le begaiement du rouquin, c'était adorable. Elle l'avait vue gentleman, furieux, amusé, triste, effrayant, et même paniqué, mais jamais perdant tout ces moyens ainsi, jusqu'a cette nuit. N'ayant toujours pas repris sa respiration, sa voix se fit quelques peu éttoufée.


-
Oui .... J'ai soif...., avoua-t-elle, dépitée. Mais ca ira... Je tiendrais jusqu'à l'aube.... Et j'irais chasser.


Calmement, elle prit le bras de Joker, puisque ces mains étaient dans ses poches, et l'attira jusqu'au banc où elle le fit s'assoires, elle souria amusée, il était docile en tout cas. A son tours, elle prit place sur le banc, pliant ses genoux sous son corp, et tourné vers le jongleur elle commença à le recoiffer... Encore comme la premiere fois ....De ce geste doux et appliqué qu'elle avait utilisé auparavant. Elle n'avait aucun problème de vue, puisque ce fameux lampadaire était juste à côté du banc, et tant mieux d'ailleurs. Mais de ces mouvements, un autre but était présent, car non seulement elle le recoiffait, mais en plus de ça, elle en profitait, carresant les cheveux roux du jongleur, jouant un peu avec, emmelant légèrement ces doigts à sa chevelure soyeuse. Lorsqu'elle eu finit d'implanter les barrettes, elle entama les fines tresses. C'était ce qu'elle aimait le plus refaire, elle pouvait le recoiffer, resentir sa douceur, et ce n'était pas trop compliqué à refaire, ainsi, elle n'avait pas besoin de trop se concentrer et put entamer une conversation.


-
A ton tours ....


Seika sentit la tête de Joker pivoter vers elle, que très légèrement pour ne pas la gener dans son activité. La jeune fille précisa alors, comprenant que lui même, n'avait pas comprit le sens de sa phrase.


-
Je t'ai posé des questions, tu y as repondus. Ainsi, je me dois de te remercier, c'est pourquoi tu peux me poser les questions que tu souhaites et j'y repondrais, comme le chien-chien bien dréssé à son jongleur que tu me fais devenir.


Il n'y avait aucun reproche dans cette dernière phrase, mais la jeune fille s'arreta brusquement de faire la deuxième tresse. Qu'avait-elle dit ? Le prendrait-il mal ? "Pourquoi" l'avait-elle dit surtout ? Comment ca " que tu me fais devenir " ? Pourtant c'était la stricte vérité. Ce jongleur l'avait en quelques sorte dresser, en très peu de temps. Seika se rendit alors compte qu'il ne la connaissait pas, la fille qu'il voyait, ce n'était pas elle, elle était beaucoup trop calme, douce et confiante pour que se soit elle. De plus, elle n'était pas si bien dresser que ca vue ce qu'elle s'était permit de faire il y avait à peine quinze minutes. Néanmoins, elle ne voulait pas qu'il se rende compte de sa frustration, alors elle reprit son activité, comme si de rien n'était, et finit d'une voix amusée de ses propres paroles, amusée et toujours un peu éttoufée, puisqu'elle n'osait toujours pas prendre sa respiration, sa position était d'ailleurs de plus en plus inconfortable.


-
Enfin, si tu desires bien evidement poser des questions à ce cleb's.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Sam 13 Mar - 18:42

Le visage de Seika redevint calme, comme à son habitude. Elle devait pensé qu'il avait compris, et bien c'était demi véridique... Il avait compris que ce n'était pas la peine de faire ce "sacrifice", mais il n'oubliait pas la proposition qu'il avait dit dans les bois au commencement... Il l'avait dit, il avait entre autre promis qu'elle pourrait "piocher" un peu de son sang qu'il pouvait supposer au goût de la vampiresse. Elle vint répondre à sa phrase, d'une voix étouffer, disant qu'elle pouvait encore se contenir et qu'elle irai "chasser"... Il n'aime pas ce mot, il n'aime pas l'entendre d'elle du moins... Il n'aimait pas qu'elle se voyent comme un animal sauvage assoifé de sang en toute circonstance, cela le blessai de part en part de l'interieur, même si nous noterons qu'il est plutôt bon acteur... Je fait allusion à ses changements de comportements... Doucement, la jeune albinos lui pris un bras, l'attirant vers le banc qui se trouvait auprès d'eux, sous un lampadair iluminant d'une lumière blanche le faisant s'asseoir sans trop de mal. Elle semblait amusé de l'obéissance du clown qui se mit à rire de lui-même. C'était bien la première fois que l'on le voyait aussi docile avec quelqu'un. Elle s'assie à coté de lui, prenant une pose pas spécialement confortable, étant diriger vers le jongleur décoiffer. Et, comme la première fois encore une fois, ses mains vinrent dans ses cheveux rougeoyant, reflètant la lumière de la lampe d'extérieur... Elle avait toujours cette manière de faire douce et appliquer qu'il appréciait fort... Il aimait le sentiment qu'il en dégageai, comme la première fois... Néanmoins, elle semblait en profiter pour enrouler ses doigts fins dans la chevelure rebelle du jeune homme qui souriait toujours, avec un air attendri... Lorsqu'elle eu fini de les reveler, laissant sur le côté gauche cette mèche qui cachait en parti cette larme qu'il se faisait, elle entama les petites tresses à l'arrière... Il sentait que cela tirait, mais pas assez pour le faire mal... Décidément, elle avait une agréable manière, délicate et soigner à a fois...

- A ton tours ....

"A mon tour ?" de disait-il dans sa tête... Il pivota un peu la tête, de sorte à ne pas la déranger dans son activité... Il ne semblait pas comprendre ce qu'elle voulait dire... Elle précisa ensuite, ayant compris son problème de compréhension, que, puisqu'il avait répondu à ses questions, elle voulait le remercier en lui permettant de lui poser toutes les questions qu'il souhaitait... Mais la fin de sa phrase semblait gener le jongleur à un certain point... "...comme le chien-chien bien dréssé à son jongleur que tu me fais devenir."... Pourquoi a-t-elle dit cela ? A l'heure qu'il est, pour lui du moins, elle n'est guère un canidé ! Pourtant, elle l'avait dit... Elle s'arrêta de faire la seconde tresse, semblant comprendre ce qu'elle avait dit... Et puis, il ne la considérais pas, malgré l'une de ses origines, comme un "chien-chien à son maitre" mais comme un être humain, une personne comme n'importe qui, comme lui, comme vous et moi... Même si cet individu avait une chose en plus qu'il semblait l'attirer vers elle d'une force étrange et indescriptible... Et puis, si on prend dans le point de vu de la jeune fille, il ne l'avait pas très bien dresser vu ce qu'elle avait fait précédemment... Elle reprit son loisir, comme si de rien n'était, et continua sa phrase d'un même ton amuser mais cependant étouffer...

- Enfin, si tu desires bien evidement poser des questions à ce cleb's.

Il eu un silence, dont seul les quelques gouttes de pluies et le vent teintait ce blanc sonore... Vraiment, il n'aimait vraiment pas la façon dont elle se voyait... Il serra les poings, de colère sans doute, son visage gardait son sourire mais ses sourcils se froncèrent... Son regard semblait triste d'un coup à cause de cela... Il commenca à entre-ouvrir la bouche, pour faire sortir de celle-ci une phrase, mais ill attendit qu'elle eu fini de faire les dernières tresses... Il ne voulait pas la déranger pour l'instant, et il voulait encore apprécier ce moment... De ce fait, il réflechi à ce qu'il voulut dire... Lorsqu'elle eu enfin finit, il tourna la tête en sa direction et, enfin, pu dire ce qu'il avait à dire...

-Si tu était vraiment un chien, je te donnerai des ordres à tout bout de champs, et mes questions principales serait "Tu veux jouer à la ba-balle mon toutou ?"

En disant cela, il sortit ses balles de jonglages, qu'il tenais entre ses phallanges dénudés...

-La différence entre jouer et apprendre est que, lorsqu'on joue, on sais faire... Hors, la dernière fois, tu m'as entrainer dans ta chute..

Il rit après cette phrase. En y repensant, c'était vraiment drôle. Il rangea ses balles colorés dans le sac qu'il trainait toujours avec lui puis, lentement, il se tourna complètement vers elle...

-Pour en revenir à ce que tu me propose... Les questions que j'ai sont surement compréhensibles... Qui est-tu vraiment ? Qu'as-tu vécue dans ton passé, passé qui semble douloureux ?... Ainsi que... Qui t'ont blesser... et qui t'ont fait cette marque que je me retient de voir ?...

Lors de cette phrase, il mit sa main droite sur la marque en question. Le silence se placa, Seika semblait légèrement troubler de la façon de comment il l'avait prononcer ses mots... C'était comme un murmure, un souffle qu'emportait le vent froid de cette saison, qui emprotait aussi un certain sérieux, une curiosité naissante et une forte mélancolie... Il glissa la main vers la joue blanche de la jeune fille, puis lui sourit encore et toujours...

-Mais je sais que c'est bien trop tôt pour savoir cela. Tu viens à peine d'arriver, je te connait à peine... Même si j'ai l'impression de savoir certaines choses sur toi en à peine quelques heures...


Il s'approcha de son visage, collant son frond sur celui de la demoiselle qui semblait reprendre cette rougeur qu'elle avait abandonner il y a peu.

-Ne te prend pas pour un animal qu'il faut enfermer... Soit celle que je vois, Seika... Pas celle que les autres t'on fait croire...


Le coeur de Joker battait fort, il pensa même qu'elle entendait ce vacarme semblable à un concert composé uniquement de percussions. L'envie précédente revenais petit à petit, de plus en plus forte, de plus en plus abondante... Et ce sentiment qu'il l'envahissait semblait encore reprendre le dessus, rapprochant son visage vers celui de l'albinos et, cette fois, sans qu'il ne se retienne, vinrent se rencontrer pour la deuxième fois...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 14 Mar - 3:55


Suite à cette phrase, le silence s'installa. Seika s'inquiéta, le jongleur serra les poings, elle se demanda même comment sa main de squelette pouvait tenir le coup, et ne pas ceder sous sa force. Elle remarqua néanmoins le coin d'un sourire, puisque d'où elle était, elle ne pouvait pas specialement voir son visage. Il sembla vouloir dire quelque chose mais s'en retint. La jeune fille en profita donc pour finir ses tresses et reprit ses mains, les posant sur ses genoux. Le jongleur daigna alors la regarder et tourna la tête vers elle. Il parla d'une voix sourde, son regard était vide et les soucils froncé malgrès ses lèvres qui étaient toujours éttirées vers le haut. Sortant ses balles, il lui annonça que ses question, se serait " Tu veux jouer à la ba-balle mon toutou ? ", si elle était un chien. Il ne devait pas avoir aprécié son appelation, cela la fit sourire à son tours, qu'est ce que ca pouvait lui faire qu'elle se traite elle-même de chien ? Peu importe, il n'aimait pas, et cette idée fit bondir le coeur de la jeune demoiselle, qui savoura l'idée que quelqu'un ne supporte pas qu'elle ne se concidère pas comme humaine. Le clown lui rappela que l'autre fois, elle s'était lamentablement vautrée sur lui en voulant jouer à la " ba-balle " et le rire faiblard de la jeune fille se joignit au sien. Rangeant ses jouets, de clown, et il se tourna totalement face à elle et reprit la parole. Parole qui cette fois, au lieu de faire bondir le coeur de Seika, le brisa en milles morceaux.


-Pour en revenir à ce que tu me propose... Les questions que j'ai sont surement compréhensibles... Qui est-tu vraiment ? Qu'as-tu vécue dans ton passé, passé qui semble douloureux ?... Ainsi que... Qui t'ont blesser... et qui t'ont fait cette marque que je me retient de voir ?...



Il vint poser sa main sur cette fameuse marque et par reflexe, elle y posa également la sienne, par dessus les os du jongleur. Elle aurait pourtant dut s'y attendre, c'est elle-même qui lui avait proposer cet interogatoire, mais ses souvenirs la faisaient souffrir à chaque fois qu'elle s'en rappelait. Plusieurs douleurs vinrent lui lacérer le dos, les épaules, le ventre, les jambes, la poitrine. Partout où elle avait des cicatrices, plus ou moins voyante. Mais c'est son coeur qui en patit le plus, possedant la plus grande de ses blessures. Il se serra au fond d'elle, et se fit poignarder d'un couteau que seul son esprit pouvait percevoir. Couteau qui l'avait trop souvent blesser. Alors qu'elle commençait à entre-ouvrir ses fines lèvres pour repondre à cet amat de question, comme promit, le jongleur lui coupa rapidement la parole, affirmant qu'il était bien trop tôt pour qu'elle puisse lui en parler. Il se livra à elle, avouant cette impression de connaitre un peu plus la jeune fille à chaque heures qu'ils passaient ensemble. C'est alors que, comme lors des retrouvailles, il posa son front contre le sien, la jeune fille sentit son coeur s'emballer de plus belle, frappant contre sa poitrine avec une vitesse et une force incroyable, il semblait vouloir s'arracher à son corp, le quitter. Plus il essayait et plus son enervement s'emplifiait, frappant de plus en plus fort contre le buste de la demoiselle qui avait du mal à retenir sa respiration. Ses yeux se posèrent sur la raison de son affolement, raison qu'elle avait déjà gouté une fois, d'ailleurs, elle aurait voulu poser à nouveaux ses lèvres sur les siennes, lèvres qui s'ouvrir pour laisser échapper une haleine fraiche et sucrée que Seika ne put s'empecher d'humer, ainsi qu'une voix tendre et mélodieuse.


- Ne te prends pas pour un animal qu'il faut enfermer... Soit celle que je vois, Seika... Pas celle que les autres t'on fait croire...



" Celle que je vois " ? .. Il lui demandait donc de jouer un jeux. Car celle qu'il voyait n'était pas la vrai Seika.. Enfin ... peut-etre que si finalement.. Une Seika differente de celle de d'habitude, mais elle était toujours cette jeune fille au cheveux argenté et aux canines dévolopper, craintive et agressive. C'était plutôt Joker qui n'était pas comme les autre et qui avait sût faire resortir ce coté doux et amusée de la vampiresse, avec une facilité déconcertante, il faut l'avouer. Peut-etre voyait-elle en lui quelque chose qui pourrait l'aider à soigner ses blessures du coeur. Non, pas "peut-etre" c'était sûr, elle le voyait autrement que tout ces gens qui lui était indifferent. Mais à cet instant précis, ce qui perturbait Seika au plus au point, c'était sa soif qui s'était emplifait à l'odeur du jongleur, elle tentait de se retenir un maximum, incapable de retenir sa respiration un nouvelle fois. Si elle tenait vraiment à ne pas le blesser, elle aurait dut partir immediatement, au moins chasser un peu avant de revenir, mais elle en fut incapable. Pourquoi ? Car cet inconscient venait de se rapprocher dangeuresement des canines de la jeune fille assoifée et de poser ses lèvres sur les siennes. Celle-ci cru mourir un instant, et les yeux grand ouvert, elle sembla essayer de comprendre ce qui se passait. Elle fut prise d'un désirs grandissant. Un désir partagé entre la soif et ..... et quoi d'autre ? " Ce " sentiment qu'elle n'osait définir par elle même. Pas qu'elle ne savait pas ce que s'était, diisons plutot qu'elle en avait peur. Malgrès ca, cette sensation était indescriptible, tellement agréable. Ses paupières se fermèrent lentements et dans un geste iréfléchi et déraisonable, elle passa ses bras autour du cou du rouquin, profitant du goût suave de ses lèvres, gout de folie, gout de sang....gout d'amour. Plus rien autour d'eux n'existait, il n'y avait que eux, deux personnes qui ne semblaient plus vouloir se détacher l'un de l'autre. La jeune fille, imprudente, forca de sa langue le barage que représentaient les lèvres du rouquin, passant d'un baiser timide et incertain à un autre, plus toride et passionné. Ses désirs, autant celui pour le jongleur que pour le sang de celui ci, l'envahissait de plus en plus, la randant ivre de ces embrassade. Dans son élan, elle voulu attraper une poignet de cheveux roux, mais elle s'en passa...Uniquement parcequ'elle venait de le recoiffer, quoique ca lui aurait fait une nouvelle occasion de caresser cette douce chevelure . La vampiresse sentit ses dents se devolopper pendant ce baiser, la saveur de celui-ci était tout aussi déléctable que ce sang auquelle elle aspirait et sa soif s'emplifait exagérement, l'odeur du jeune homme ne l'aidant en rien. C'est pourquoi, dans un coup de folie icontrôlable elle se separa de ces lèvres et planta ses crocs dans une peau, glacée et assez dur. Un goût acre de sang emplit la bouche de la furie, ses yeux s'étant réouvert était rouge vif, plus percant que jamais, devoilant un regard remplie de folie... et de douleur. Oui, de douleur, car en effet, ses canines ne s'était pas plantées dans le cou de Joker, puisque, ayant failli commètre l'irréparable, le bras droit de la jeune fille s'était interposé entre ce cou et ces dents, délivrant une saveur ecoeurante pour la louve-vampire. Elle respira par le nez, rapidement, tentant de retrouver un calme à peu près stable. Elle s'en voulait, par la faute de ses instints primitifs, elle avait du rompre ce baiser si agréable au gout de la demoiselle. Son coeur battait toujours la chamade et sa respiration était toujours haletante, néanmoins, elle decrocha calmement ses dents de son propre bras, gemissant de douleur, et observa la blessure. Pas très profonde, peu de sang coulait, juste assez pour rentre nauséeuse Seika, plus pâle que d'habitude, mais pas assez pour la faire redevenir comme elle était une petite demi-heure avant. Ahurie, elle laissa tomber son bras endolorie, comme mort, et posa son front sur l'epaule du jongleur, incapable de le regarder en face. Dans un souffle, elle déclara.


- Tu es vraiment .... Inconscient...


Oui inconscient c'était le juste mot. Elle l'avait prevenue qu'elle avait soif, et lui, il trouva le moyen de se mettre au plus proche de ses armes tranchantes qu'étaient ses dents. Elle n'aurait pas eu le reflexe de mettre son bras entre eux deux, elle serait surement en train de boir un liquide divin, faisant mourir le jeune homme à la main squelettique. L'image même de Joker blanc comme un linge, le regard emplit de douleur et le coeur ne battant plus la repugna et elle préféra l'oublier aussi vite qu'elle était apparue. Essayant de se calmer, un silence s'installa entre les deux jeunes gens. Lorsqu'elle fut remise de ses emotions, Seika retint à nouveau sa respiration, s'autorisant de faible passage d'aire de temps à autre dans ses poumons pour pouvoir tenir le plus longtemps possible ainsi. Elle ne bougea pas pour autant, restant son front coller contre l'épaule du clown, elle semblait imobile, presque morte, d'autant plus que, faute de respirer, sa poitrine ne se bombait pratiquement pas.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 14 Mar - 18:35

Seika fit de grands yeux rond, par la surprise et l'incompréhension. C'est vrai qu'il y avait de quoi se demander ce qu'il faisait : elle lui avait bien dit qu'elle était plus ou moins assoiffé et lui, inconscient comme il est, vient se positionner au plus près de ce qui pourrait le tuer... Néanmoins, l'envie qu'il avait était trop forte pour qu'il recule... Cette pensée lui revint de nouveau, lui disant d'arrêter tout de suite avant que ce soit la fin pour lui... Mais il ne l'écouta pas et, complètement guidé par ce sentiment nouveau, continua sa faute... Cet sensation qu'il avait déjà gouté était bien trop enivrante, si indescriptible pour lui comme pour elle surement... Ayant les yeux fermer, bien avant que Seika clos les siens à son tour, son bras droit passa autour du cou de l'albinos, tandis que l'autre entourait dangereusement sa taille... Une étreinte étrange, qu'il ne contrôlais plus du tout, signifiant tant de chose comme le refus d'arrêter ses embrassades, le désir de ne pas la quitter ou... le souhait de la posséder... tout cela étant orchestrer par un sentiment que, un jour, nous avons tous connus et vécu commençant par un grand A... La vampiresse, semblant aussi ivre que lui, força le barrage de la langue, passant d'un baiser simple et quelque peu timide à un autre plus ardent, plus exaltant... Si je disait comme moi je pourrait décrire ce moment, je comparerais cela à un jeu où le but est de saisir la langue de l'un avec la sienne, mais cela n'était pas un jeu... Cela n'avait aucun rapport... C'était bien plus... Leurs désir commun semblait grandir, les enveloppant tout deux, se faisant de plus en plus puissant. Cependant, il sentit les canines de la jeune fille se développer, le mettant maintenant en danger. Soudainement Seika, arrivant presque à la limite du possible, sépara son visage de celui du rouquin et alla vers son cou... Pendant un certain moment, il eu une boule au ventre, ses yeux plus rond et plus ouvert que l'importe qui. Il prit une grande inspiration, croyant que c'était lui qu'elle mordait. Sentant l'odeur du sang, mais pas la sensation que quelque chose le perçait sur la nuque, il comprit bien vite... Elle se blessais elle-même pour ne pas le tuer... Elle tenta de retrouver son calme, sa respiration était haletante, elle gémit de douleur en relevant sa tête, tête qui tomba rapidement contre l'épaule du jeune homme, encore abasourdi par ce moment... Elle semblait être de nouveau nauséeuse, encore plus pâle, laissant tomber son bras endolorie dans le vide... Un murmure se fit entendre, son murmure...

- Tu es vraiment .... Inconscient...

Il ne pouvait dire le contraire... Comme dit précédemment, c'était normal qu'elle lui dise cela puisqu'il se mettait en danger à cause de sa tentation... Le silence s'installa, Joker vint s'inquiéter de la respiration quasi inexistante de la demoiselle... Elle était plus blanche qu'à la normal, sa poitrine ne bougeait presque plus, immobile... presque morte... Retenant des larmes, il ferma les yeux et, idiot comme il est, la serra contre lui... une étreinte bien D'une voix semi-amusé, accompagné d'un sourire enfantin, il lui répondit...


-Je te le confirme... Je suis bête et inconscient du risque que j'encours... Je peut mourir sous la pression de tes crocs ou de tes griffes à tout moment...

Discrètement, il défit le nœud qu'elle avait fait pour tenir en partie son haillon et, on ne sais guère si c'est pour confirmer son désir de possession ou pour la consoler de cette chose, il mit ses cheveux argentés sur le coté et noua le ruban oranger sur le cou de l'adolescente. La boucle, il la fit sur le coté où se trouvait son tatouage, faisant en sorte qu'il ne se voient pratiquement plus. Il reboutonna également la veste au passage, au cas où le vêtement serait un peu tomber et, de ce fait, faisant apparaitre les formes de la jeune fille. Il fit un petit rire discret et souriant comme un enfant, ou plutôt un imbécile heureux, regardant la tête encore baisser mais du moins légèrement relever, le front de Seika étant maintenant décoller de l'épaule de l'anglais.


-Je ne suis qu'un pauvre fou... Je suis un pauvre fou ivre d'un sentiment que je n'avait jamais connu jusqu'à ce jour...

Sa voix tremblait, comme pour retenir des larmes qui voulait se libéré, comme lui le faisait à cet instant... Sa respiration s'entendait à des kilomètres à la ronde, ses traits se forcèrent, fermant fort les yeux pour contenir ses pleurs... Il est très émotif, je doit l'avouer... Puis, on ne sais pour quel raison, il se mit à chuchoter, doucement et d'une manière si spontané, un quatrain qu'il avait lu et retenu il y a longtemps... Et de plus, qui correspondait bien au moment...

"Ô toi d'où me vient ma pensée,
Sois fière devant le Seigneur !
Relève ta tête abaissée,
Ô toi d'où me vient mon bonheur !"


[Premier quatrain de "Amour Secret" (recueil : Toute la lyre), une poésie de Victor Hugo => Poème complet]

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 14 Mar - 23:10


Seika sentit le jongleur la serrer contre lui brusquement, elle ne bougea pas le moins du monde, ne sembla guère surprise. Elle était habituée à ces élans d'inconscience, mais là, il ne risquait pas grand chose, sa respiration était retenue, et, ayant failli le tuer, elle n'avait pas la moindre envie de recommencer. Profitant de la chaleur qu'apportait Joker, elle se laissa aller contre lui et soupira d'aise, recrachant le peu d'aire qu'elle s'était accordée. La voix quelque peu amusée du clown resonna aux oreilles de la jeune fille, mélodieuse et agréable, elle put ainsi deviner un sourire naif sur ses lèvres, qu'il imaginait parfaitement. Joker avoua son inconscience, mais lorsqu'il lui rappela qu'elle pouvait le tuer à tout moment, un frissons la parcourue et l'image du rouquin, mort sous ses yeux, resurgit. Elle secoua doucement la tête pour chasser cette vision affreuse.Non. Jamais elle ne ferait ca, quitte à se mordre elle même encore et encore, mais jamais elle ne pourrait le tuer. Elle en était sûr à présent. La sortant de ses pensées, elle sentit alors son décolté s'élargirent et sa robe glisser sur ses épaules. Paniquée, elle baissa les yeux, le ruban orangé n'était plus sur son vetement. Discrètement, il avait réussi à lui enlever, sans qu'elle ne s'en rende compte ? Et pourquoi l'avoir enlever ? Que comptait il donc faire ? Elle sentit ses longs cheveux se degager de son cou où était inscrite sa marque, alors qu'elle tenta de se redresser, decolant son front de l'épaule du rouquin, elle chuchotta un leger "Non..", mais n'eut pas la force de l'en disuader, de toute manière elle n'en aurait pas eu le temps car rapidement, la jeune fille sentit le ruban contre sa nuque. Elle ne bougea plus, une nouvelle fois, et laissa le jongleur accrocher ce tissue orangé à son cou, ce qui cacha en même temps son tatouage. Ses gestes était sûr et calme, il noua la boucle sur le coté de gauche de son cou et alla reboutonner la veste, certainement pour cacher les formes intimes de la demoiselle qui se decouvraient puisqu'il avait retirer le ruban qui resserait le decolté. Elle entendit son rire enfantin et cristallin, elle en souria à son tours, mais ses joues reprirent pour la énième fois des couleurs lorsqu'elle sentit le regard lourd du jeune homme sur elle. La voix tremblante de Joker se fit entendre à nouveau,


- Je ne suis qu'un pauvre fou... Je suis un pauvre fou ivre d'un sentiment que je n'avais jamais connu jusqu'à ce jour...


Pleurait-il ? Non .. Disons plutôt qu'il se retenait. Dans tout les cas, la jeune fille ne se redressa pas, elle ne voulait pas voir un visage au traits durs et tristes, où des larmes couleraient sans retenue.. ou même avec d'ailleurs. Il parlait de sentiment qu'il ne connaissait pas ? Alors lui aussi il ressentait ca ? Seika fut soulagée de savoir qu'elle n'était pas la seule à subir ça. Mais rien n'était finit, qu'elle était donc ce sentiment ? Si ca se trouve ce n'était pas le même que le sien. Elle même ne savait pas ce que elle ressentait. Joker reprit encore la parole, chuchottant, pour le plus grand plaisir de la vampiresse qui ne savait que repondre à ça. A peine eut-il commencer sa phrase que le coeur fragile de Seika loupa un battement, ces vers, elle les connaissait bien. C'était le premier vers d'un poème qu'elle appreciait énormement, " Amour secret " de Victor Hugo, un grand écrivain poète et dramaturge français. Elle écouta attentivement ces mots et quand elle reconnu la phrase, elle fit un petit "playback" bougeant les lèvres comme si c'était elle qui recitait ses mots, lorsqu'il eut finit elle reprit immediatement derriere dans le même chuchotement que le rouquin avait empreinté.


-Ô toi d'où me vient ma pensée,
Sois fière devant le Seigneur !
Relève ta tête abaissée,
Ô toi d'où me vient mon bonheur !



-Quand je traverse cette lieue
Qui nous sépare, au sein des nuits,
Ta patrie étoilée et bleue
Rayonne à mes yeux éblouis...



Ce poème, aussi long fut-il, elle le connaissait sur le bout des doigt, elle l'avait lut et relut tant de fois, apréciant les rimes, les mots, les sentiments, tout ce qui constituait ce texte. Peut-être parceque certain vers semblait lui être destiné ? Peut-etre oui. Doucement elle se redressa et plongea son regard dans celui encore humide du jeune homme. Un des quatrins lui revint en mémoire à la vue du jongleur, et sans même se soucier si il l'entendait ou non, elle chuchotta à nouveau.


-Et le sourire, et la caresse,
L'entretien furtif et charmant,
Et la mélancolique ivresse
D'un ineffable épanchement,




Elle se rendit compte que ces mots était destinés à cet homme, et rougit de plus belle. Comment avait-elle put dire ceci ? Qu'allait-il donc penser ? Malgrès sa panique apparente, elle souria, amusée d'elle même et de ses idioties. Un vent froid vint alors faire danser les cheveux humide de la jeune fille, qui rebiquaient à leur pointe à cause de la fine pluie qui ne se calmait pas. Dans son élan, le brise agita également le ruban qui était accroché à son cou et qui vint lui chatouiller le visage. Ah oui .. Le ruban.. Elle l'avait oublié. Une fois le vent glacial passé, elle prit ce tissu entre ces deux doigts et souria davantage. Fixant le rouquin, elle pencha la tête sur le coté et rigola.


- Waf ! ... Tu vois bien.. Tu lui mets même un jolie ruban en guise de collier au " chien-chien à son jongleur ".



Comme un gentil toutou docile, elle lui donna la "patte " qu'elle posa sur le genoux de son maitre, elle ria de plus belle, d'un rire enfantin, naif et mélodieux. Ce rire la força forcement à reprendre une respiration, respiration qui n'oublia pas de lui rappeler sa soif. Elle ne pouvait plus continuer ainsi, et voyant le temps se couvrir de plus en plus, elle récupéra sa main, rendit la veste violine à son propriétaire et se leva calmement tournant le dos à Joker. D'une voix toujours amusée elle déclara.


-
Tu vas attraper la mort.. Rentres chez toi .. Ton chien de compagnie reviendra vite, il a juste besoin d'aller s'amuser un peu dans la forêt pour assurer ta sécuritée, 'peut pas attendre l'aube finalement.


Oui effectivement, s'amuser un peu.. Elle préféra éviter le mot " chasser " devant lui, et opta pour le ton de la plaisanterie. Elle pivota légèrement la tête sur le coté pour le regarder et lui fit un clein d'oeil complice avant de prendre le chemin de la forêt, sans même attendre la moindre reponse de " son propriétaire " . Sa demarche était feline, presque dansante, mais on pu remarquer tout de même son empressement. Bien sûr elle était préssée de partir; sa soif était devenue incontrolable et elle risquait de se jetter, toute dent dehors, sur son ami, qui était bien plus que ca pour elle, elle l'avait enfin comprit, et cette fois, son bras ne s'interposerai certainement pas. De plus, elle voulait revenir à ses côtés au plus vite, et pouvoir profiter de son parfum sans pour autant être partager entre le mordre ou ne pas le mordre. Pouvoir de nouveau goû.... Non ... Ne pas penser à ca.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 16 Mar - 0:25

A peine avait-il fini le quatrain que Seika enchaina la suite avec une grande synchronosation... Comme la dernière fois... Sauf que ce n'était guère sur le rythme calme et serein de Suna no Oshiro, mais sur un texte du romancier, poète et dramaturge français Victor Hugo... Ce texte, qu'elle semblait également connaitre, il l'avait lu tant de fois à en perdre la tête, l'affectionnant au plus haut point déjà bien avant de connaitre l'albinos... Il l'avait sorti comme ça, déjà parce que cette strophe correspondait bien à l'instant, mais surtout parce qu'il y avait penser à ce moment... Rien qu'en étant là, avec une personne qui, malgré le peu de temps qu'il la connaissait, semblait la considéré comme plus qu'une amie... Il écouta les vers prononcer par la jeune fille, regardant dans le vide, transporter par les mots de cette poésie... Puis, elle leva la tête, regardant le regard d'un bleu violet profond et humide du jeune homme. A sa vue, elle cita un passage de ce même poème...

-Et le sourire, et la caresse,
L'entretien furtif et charmant,
Et la mélancolique ivresse
D'un ineffable épanchement.

Il la regarda, sourire en coin naissant sur son visage blêmit par la lumière blanche du lampadaire, fixant celui de Seika qui reprit de nouveaux des couleurs... Il laissa un rire passé, pas trop portant, ni trop long... Qui avait-il de drôle dans ses phrases ? Rien.... Il voulait juste rire comme d'habitude... tout simplement... Il avait remarquer l'air paniquer de Seika, malgré qu'elle soit souriante, peut-être amusé de leurs idioties... Un vent froid souffla, faisant voler de nouveau les cheveux de l'adolescente ainsi que le noeud qu'elle avait du oublier depuis le temps... Lorsque la brise se calma, elle le saisit entre deux doigts, souriant d'avantage. Joker semblait ne pas trop comprendre pourquoi elle souriait à cause d'un ruban. Fixant l'anglais, elle pencha la tête et se mit à rire, lancant un aboimment improviser.
-Tu vois bien.. Tu lui mets même un jolie ruban en guise de collier au " chien-chien à son jongleur ".
Il fit de grand yeux rond, faisant la moue. Puis, voyant qu'elle riait, en mettant sa main comme pour "donner la patte" sur son genou, il compris qu'il ne s'agissait que d'humour. Il ria à ses cotés, se joignant à sa plaisanterie en lui caressant la tête. Après ce petit fou rire, elle récupera sa main puis, rendit la veste du jongleur dont les larmes indescriptibles de son coeur s'était transformer en larmes de joie, accompagnant la fin de son rire, puis se leva, tournant le dos au rouquin... Avant que Seika ne parle, il se leva presque en même temps qu'elle...


- Tu vas attraper la mort.. Rentres chez toi .. Ton chien de compagnie reviendra vite, il a juste besoin d'aller s'amuser un peu dans la forêt pour assurer ta sécuritée, 'peut pas attendre l'aube finalement.

Son ton montrait bien qu'elle le taquinais avec cette image qu'il n'aimait pas... Mais il n'est pas assez stupide pour s'énerver contre ça et puis, il préfère la voir sourire qu'inexpressive... Pourquoi ? Allez vous renseigner... La vampiresse inclina la tête en sa direction, lui adressant un petit clin d'oeil avant de partir, sans même attendre une réponse, là où tout avait commencer : la forêt. Le jeune homme, debout et bras croisés, la regarda s'éloigner. Son pas était d'un rythme rapide, haletant même, mais néanmoins dansante et féline malgré sa racine loup... Personnellement, un déhancher de femme... Ses pas présser pouvait se comprendre puisqu'il avait failli mourir si elle n'avait pas mit son bras entre eux.... Il comprennais parfaitement... Avant qu'elle ne soit trop loin, il lui dit, enfin cria de manière à ne pas trop déranger les gens du quartier, qu'il allait l'attendre de pied ferme et laisserai la porte ouverte, ainsi, elle pourra rentrer directement. C'est sur ses mots que Joker retourna chez lui...

---


Tic...Tac... Tic...Tac...
Voici bien une heure et quelque que l'anglais attendais un signe de vie de la jeune japonaise... Il était vers quatre heures, cinq heures du matin... Enfin, il ne savait plus vraiment quelle heure il était après tout, perdu dans ses pensées comme à ce moment... la fatigue et l'inquietude l'avait envahi comme ce sentiment qui en avait fait de même auprès de Seika.... Mais, malgré qu'il soit allonger sur le coté sur le divan, il ne trouvait guère le sommeil... Il y avait quelque chose qui l'en empéchais, qui torturais cet envie de dormir... Il "manquait quelques chose"... Une chose, ou quelqu'un, était absent... Comme la dernière fois... Il se retourna, se mit la tête en bas, s'assied... Pour finir à nouveau allonger sur le dos... Son avant-bras gauche vint cacher son regard, le forcant à fermer les yeux... Ses lèvres se mirent à bouger et laisser un son partir, ou plutôt des notes étouffés peut puissant... Qui ralentissait... jusqu'à ne plus s'entendre... et rendre sa pureté au silence...

♪ Don't say I'm out of touch
With this rampant chaos - your reality
I know well what lies beyond my sleeping refuge
The nightmare I built my own world to escape ♪

[Note : Pour le passage où il est de nouveau chez lui... Imaginez-le dans les positions les plus ridicules, ça vaux le coup ! xD]
[Paroles de "Imaginary" EVANESCENCE - Paroles Traduction]

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 16 Mar - 1:07


Seika marchait dans les rues de " monster's village " le pas rapide et la respiration accélérée. Elle n'avait qu'une hate, revenir au près de celui qui occupait toute ses pensées. Sa partie de cache-cache dans la forêt avait était plus longue que prévue à cause de cela, environ deux heures, un peu plus peut-être. Pensant au jongleur, à leur rencontre, à leur retrouvaille quelques peu passionnée, et au sang qu'elle avait omit de nettoyer avant de partir, elle avait laissé passer nombres d'animaux qui aurait pu potentielement servir de repas à la vampiresse assoifée. Lorsqu'elle eut finalement la possibilité de se nourrir, elle ramassa ses affaires qu'elle avait laissée dans les bois, se changea expressement, et repartit rapidement apres avoir profiter d'un lac qu'elle croisa pour se nettoyer le visage et les bras, terreux et ensanglantés. Elle était donc là, dans les rues, rasasier et préssée. Elle avait bien changée ses vêtements et était vétue d'un pantalon noir et large en tissue, qui s'affolait au contact du vent. Ce bas était un peu grand et tombait donc un peu en dessous des hanches de la demoiselle, devoilant une petite ficelle rouge qui laissait deviner le sous-vetement de la jeune fille.Ce pantalon était serré aux tibias, montrant des bas résilles se perdant dans des chaussures lourdes et imposante, van's noirs et blanches au lacets épais, vert d'un coté et orange de l'autre. Son haut bordeaux un peu trop court s'arretait environ à cinq centimètres au dessus de son nombril, devoilant un ventre plats et cicatrisés. Un haut qui d'ailleurs laissait tombé ses manches courtes sur les épaules fine de la jeune fille, créant un décolté plongeant, décoré d'un fils fin croisé resserant un peu le tissue, et par la même occasion sa poitrine. A ses mains, des mitaines, rayés noir et bordeaux, faisait resortir son vernis d'un noir profond.Sur son épaule gauche, un sac tombait, il était rond, en tissu marron et orangé, et ne fermait pas, il ne tenait que par une seule bandoulière et semblait plein à craqué. Et pour finir, son cou était décoré de ce ruban orangé, un large noeud attaché sur le coté gauche de son cou. Mise à part sa tenue, la jeune fille était differente, tout d'abord ses yeux était d'un vert claire, pâle même, et était souligné de noir, faisant ressortir un regard sevère. En dessous sa lèvre inferieur, une boule argentée était placé, elle avait remit un piercing qu'elle avait laissée chez elle il y avait quelques semaines, avant ... l'accident. Dans le bas de son dos, à présent découvert, un tatouage tribal se remarquait facilement, assez large, il s'arretait à hauteur de ses hanches. Le plus impressionnant de tout, c'était sa main droite. Non, elle n'était pas constitué d'os comme celle de Joker. C'est ce qu'elle tenait qui était plus étrange. Effectivement, ses deux doigts, index et majeur, tenait un petit "objet" longs si on peut le nommer ainsi. Bicolore, il était blanc, et l'extremité était orange. Elle porta le rouleau à ses lèvres, sembla l'aspirer, et lorsqu'elle écarta sa main et expira, une fumée grise, assez opaque, resorta d'entre ses lèvres. Vous auriez deviner, cette main droite tenait une cigarette, à peine entamée d'ailleurs.
Lorsqu'elle arriva dans la rue qu'elle voulait rejoindre au plus vite, elle ralentit, ses pas était plus gracieux et ses cheveux, à présent trempés par la pluie un peu plus violente que lorsqu'elle avait abandonné le jongleur, volaient dans la brise légère de la nuit, brise qui semblait n'être que le souffle froid d'un démon respirant calmement dans un sommeil profond. Sommeil dans lequel beaucoup de gens était également plongés à cet heure-ci. Elle s'arreta soudainement, le coeur battant à tout rompre. Ses pas avaient finit par la mener là où elle le désirait, elle était bien devant la maison du rouquin, elle aurait pu rentrer, la porte était grande ouverte, comme il lui avait promis avant qu'elle ne parte, mais elle n'osa pas, malgrès qu'il l'avait laissé ouverte juste pour elle. Joker lui, était dans le salon, il ne semblait pas l'avoir remarquer, il semblait même dormir, allongé sur le sofa, son bras gauche cachait ses yeux comme pour se proteger d'une lumière inexistante. Seika jetta alors un regard sur le sol, il n'y avait plus une goutte de sang, avait-il nettoyer ? Certainement oui. La jeune fille s'en voulait de l'avoir importuné ainsi. Elle se dechaussa, de manière à ne pas salir la pièce, et rentra très doucement, ses gestes étaient lents et adroits, elle tentait tant bien que mal de ne pas faire le moindre bruit pour ne pas reveillé l'endormit, enfin, s'il dormait vraiment. D'ailleurs, elle n'osa même pas refermer la porte derrière elle de peur que ne grince. D'une demarche gracieuse et silencieuse, elle s'approcha du canapé où s'était installé Joker et s'accroupit près de lui. Elle observa ses lèvres, rare partie de son visage n'étant pas cachée, porta sa cigarette à ses lèvres et aspira cette fumée, la gardant quelque seconde dans ses poumons, elle mit alors la tête en arrière et la recracha dans un souffle assez bruyant, faisant pensé au vent pliant les arbres lors d'une tempête. Calmement, elle fit alors vibrer ses cordes vocales, entonnant une musique qui lui revint subitement en tête à la vue du jeune homme. Cette chanson était un peu plus rythmé que celle que le rouquin avait déjà entendu de la part de Seika, plus entrainante et gaie, chanson qui ne ressemblait guère à la demoiselle, elle était plus destiné à un homme comme le jongleur .



Jinsei no kaado wa fea ni me no maeni
Unmei o kaeru tsudui te ku geemu
Junban ni yuku wa, kimeru no wa kimi da
Shinchou ni hiku no nara atashi o shinjiru ?


1,2,3... And fall in place
Say "Lucky Fortune"
It's a phrase for you
Mawari meguru kagi wa kimi no motsu Joker
K, Q, J... And romantikku
Mawari dasu sentakushi

Subete no mirai wa ryoute no naka ni...



Durant l'extrait de chanson, la jeune fille approcha doucement sa main du visage de Joker, retirant délicatement son bras de manière à pouvoir observait son visage lorsqu'il dormait. Cela lui rappela à nouveaux leur début. A l'hotel, il s'était endormit durant l'absence furtive de la japonaise, qui était juste partie prendre une douche, et elle l'avait veillé jusqu'a ce que ses yeux se rouvrent. Sauf que cette fois, elle n'avait pas soif, elle put alors approcher son visage de son cou, sans risquer de le blesser, bien que ce geste restait dangeureux, d'autant plus que son but premier était d'humé ce parfum si agréable pour la demoiselle qui en profita tant qu'elle le pouvait. La respiration de l' "endormit" s'affola, et Seika se recula alors rapidement. Il ne dormait pas ? Ou peut-être s'était-il reveillé ? Un rêve sinon ? Rien n'était moins sûr, elle attendit patiemment que la réponse apparaisse d'elle même, retenant sa respiration, comme si le moindre souffle de sa part aurait put changer la réalité



[ Note : chanson de MEG - Joker : içi la chanson et les paroles ]
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 17 Mar - 0:25

"Je venais à peine de fermer les yeux... et je n'était retrouver dans un néant sans fin... Sans horizon,sans ciel... rien... Ce vide oppressant me fit froid dans le dos... Où était-je ?... Que faisait-je ici ?... Et pourquoi suis-je dans cet endroit sinistre ?... Que vais-je faire... Il semble n'y avoir personne dans ce lieu démuni... Mais... Une lumière vint soudainement à arriver... Pourquoi ? Je ne sais guère... Et ce que j'aperçus fut étrange... Lorsqu'elle se dissipa, j'étais au beau milieu d'une cour au sol grisâtre comme le ciel... Il pleuvait des cordes, un tonnerre invisible grondait au loin... Je ressentait chaque gouttes de pluie ruisseler sur mes cheveux, mon visage, humidifier mes vêtements qui devinrent plus sombres... Cet endroit... Je le connaissais... Je reconnaissais la balançoire qui basculait au rythme de plus en plus endiabler du vent, la marelle déserte des enfants qui était tous rentrer s'abriter... Ainsi que l'endroit où ils étaient parti se protéger : l'école... Je n'aime pas cette endroit... C'est là que mon calvaire à commencer...
Je m'aventurais dans les couloirs de l'établissement, tel un fantôme qui n'aurait pas trouver le repos, examinant toute les classes d'un air curieux... Pourquoi était-je là, dans cet vieille école que j'avais presque oublier ?

-AIE ! ARRÊTEZ ÇA !

Un enfant martyriser ? Le timbre n'était pas celui d'un adulte en tout cas. Il était trop aiguë pour ça ! Je couru vers la salle d'où provenait le cri, ouvrit la porte violemment et... Quoi ? Mais... c'est... moi ? Je pouvait le confirmer... il avait cette même main droite qui me répugnais... Il se faisait frapper, il criait à l'aide et les maitres ne s'occupait pas de lui... Quel bande de... Je couru je rejoindre, au moins que quelqu'un fasse quelque chose ! Mais à peine je le saisi qu'il disparu... Puis, ce fut moi qui fut mépriser par ses insultes... "Bon à rien... Déchet... Pauvre sot... Hors de ma vue, monstre !..." Je me boucha les oreilles, fermant les yeux fort et criant dans ce cauchemar d'arrêter de me bombarder de ses mots qui m'ouvrait d'anciennes plaies enfin cicatriser... Et lorsque j'ouvris les yeux, le lieu n'était plus le même... Cette fois, c'était le lycée... Bien plus pire car, cette fois, les coups se mêlais aux insultes... Derrière-moi, j'entendis des gémissements de douleurs, des bruits violent de quelqu'un qui faisait du mal à une personne plus faible... Quand je vint voir, je ne fut pas étonner d'apercevoir un petit rouquin, habiller de noir de la tête au pied, à terre la bouche en sang et un coquard à l'œil gauche... C'était à cause de cela en parti que j'avais créer une larme sur la joue du même coté... Je voulu faire de même, mais mon corps ne voulais plus répondre... C'était comme si il ne voulais pas que ce soit mon tour... Puis, quelque chose que je ne m'attendais pas, ce jeune garçon... enfin, "moi"... se releva, tête baisser...

-Bah alors ? T'en reveux le monstre ?

"Je" ne répondait pas... "Je" crachais le sang de "ma" bouche sur les chaussures du pauvre imbécile qui "me" choppa par la veste large et sombre que "je" portait...

-Espèce d'enfoiré ! Regarde ce que t'as foutu à mes godasses ! Tu...

Le garçon ne fini pas sa réponse... Quelque chose, ou quelqu'un l'en empêchais... Mon "moi" adolescent releva la tête... Son visage n'avait aucune expression, ses yeux était d'une telle mélancolie qui, si l'on le croisais, notre cœur se déchirerais comme milles éclats de verre... Sa bouche laissai coulé un petit filet de sang qui s'était atténuer... Puis, celle-ci s'entrouvrit et, d'une voix neutre, sans sentiment... il dit tout bas... "Tais-toi..."... A la suite, son visage devint souriant, mais un coté machiavélique l'avait envahit et, d'un simple coup de sa mai droite, transperça son ventre et, le laissant tomber après l'avoir enlever, laissa tomber la victime à terre, riant comme un psychopathe... Cela ne peut être moi... Je rêve... Oui, je rêve... Je n'es eu qu'a fermer les yeux et tout disparu, faisant apparaitre cette fois la forêt... Là où ma mort devait être définitive... Mais je savait que ce n'était guère le moment où je m'était réveiller et constata que j'étais perdu à jamais... Je me retourna et vit, avec stupeur, le ciel l'endroit que j'avais tant méprisé rouge foncé, rouge danger... rouge sang... J'entendis des coups de feux et, par peur, je m'enfuis, traçant devant moi. La panique m'avait envahi, englouti tout entier dans son cercle interminable, prenant mes jambes à mon cou et courant à en perdre halène... Puis, épuisé, je me stoppai et, à peine me suis-je arrêter, qu'une main froide et frêle vint se poser sur ma joue... Je leva la tête et... Mais... Seika ? Que faisait-elle là ? Elle avait sa main glacial sur ma joue et prononça ce mot que j'avais si bien retenu, mais encore du mal à le dire...

-Sumimasen... Joku-san...

Pourquoi s'excusais-t-elle ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Soudain, un coup de feu vint à retentir, plus proche, touchant la jeune fille... à l'arrière de la tête... Non... Non ! Pas ça ! Arrêter ! Ca suffit !..."

----

-STOP !

Joker, les mains planter sur le canapé, se releva brusquement. Sa respiration était haletante, trop rapide... On croirait qu'il a couru toute la nuit sans interruption sans sortir de chez lui et ceux, en même pas quelques heures... Ses yeux bleuâtre était grand ouvert, la bouche grande ouverte comme pour prendre plus d'air... Il mit sa main de chair sur son front, il était couvert de sueur froide. Puis, comme pour être sur d'être encore chez lui, il se leva et regarda partout d'un air paniquer, recherchant quelque chose, ou quelqu'un... Il stoppa son regard vers Seika, qui avait changer de vêtements pour opter pour quelque chose de plus "décontracte", une cigarette presque terminer à la main, fixant le jeune homme affoler d'un air surpris... Celui-ci se jeta sur elle, l'enlaça fort contre lui et dit d'une voix rassurer....

-Tu est encore là... Je suis si heureux... qu'il ne t'es rien arriver...

Entre ses deux phrases, un petit silence venait s'installer... Il mit sa tête au niveau du cou de la jeune fille qui semblait un peu étouffé... Des larmes mêlant peur et joie se mirent à humidifier les joues de l'homme qui ne savait plus où il en était... Il lui répétait sans cesse un seul mot en anglais... "Please"... Il la dé-serra un peu, de sorte à ce qu'elle puisse respirer un peu... Il semblait trembler... Ses images qu'il avait vue l'avait vraiment choqué.. Surtout la dernière... Pourquoi surtout celle-ci ? Le lien qu'il avait tissé en peu de temps avec l'albinos était bien trop fort, bien trop sentimental, que même son imagination se mit à lui matérialiser dans ses rêves ses angoisses pour elle... Une angoisse impensable, une peur terrifiante... un amour trop précieux... Pourquoi "amour" ? Qu'est-ce qu'est ce mot ? Il l'avait lu, mais jamais penser vraiment... Pourtant, c'est ce qu'il pensait... Elle était trop précieuse pour lui, trop importante... Pour des raisons simples dont une... C'est la seule et unique personne qui ne l'avait pas regarder de travers à cause de "ça"...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 17 Mar - 2:06

La respiration du jongleur était de plus en plus affolée et de la sueur coulait de son front, Seika paniqua, devait elle le réveiller ? Elle n’en eut pas l’utilité puisque bientôt son cri retentit dans la pièce, fort et imposant, faisant sursauter la jeune fille qui ne comprit pas de suite pourquoi il hurla ce mot : « Stop ». Joker se redressa alors passant d’une position couché à assise, sans faire attention à la jeune fille, toujours accroupie à coté de lui. Son souffle ne ralentissait pas alors que Seika reprit le sien doucement, scrutant le jeune homme, les yeux grands ouvert et emplies d’incompréhension, elle ne bougea pas, observant les moindres faits et gestes du rouquin. Il était complètement paniqué, les yeux aussi ronds que ceux de la japonaise, et la bouche entre-ouverte, comme si son corps essayait de prendre un maximum d’air, ce qui était tout à fait normal. Il passa sa main gauche sur son front et constata qu’il était trempé de cette sueur froide. Brusquement, le clown se releva de son canapé et chercha quelque chose du regard rapidement, de plus en plus paniqué, il semblait totalement perdu, comme un enfant que l’on aurait abandonné dans un lieu inconnu dans son sommeil et qui se serait réveillé seul dans ce lieu étranger... Ce qui lui était d’ailleurs déjà arrivé. Soudainement, il sembla se rendre compte de la présence de la demoiselle, et eut un moment d’arrêt, comme s’il avait trouvé ce qu’il cherchait. Seika comprit alors que c’était bien elle qu’il s’efforçait de trouver lorsqu’il se jeta sur elle pour la serrer contre lui, un peu trop fort, empêchant sa respiration, ce qui ne l’a gênait pas plus que ça d’ailleurs. De son bras gauche elle le serra à son tours contre elle, dans un geste de réconfort, quand à son bras droit, elle le laissa de côté pour ne pas risquer de le brûler. Sa voix résonna alors aux oreilles de la jeune fille, douce et rassurée, comme si la présence de la demoiselle l’avait calmé, mais que c’était-il imaginé ? Il disait être heureux qu’elle soit encore là, saine et sauve. Elle lui avait pourtant dit qu’elle reviendrait alors pourquoi ? Aurait-il fait un cauchemar ? Qu’elle genre ? Seika était abasourdie, elle cru même qu’elle rêvait. Jamais elle n’avait vu le jongleur dans cette état et en était affreusement blessée. Il mit sa tête au niveau du cou de la petite japonaise qui sentit ses larmes coulées sur son épaule, il pleurait une fois encore, elle restait impassible, elle sentit même une petite colère monter en elle en sentant son cou se mouiller des larmes de Joker, larme qu’elle détestait plus que tout. Elle prit alors une taffe sur sa clope, ce qui eut le dont de l’apaiser, puis recula à nouveau la cigarette du jongleur qui répétait sans cesse des « Please » qu’elle ne comprenait pas. Que voulait-il donc ? Seika ne savait plus quoi faire. Qu’attendait-il d’elle finalement ? Lorsqu’il dé-serra un peu son étreinte, elle prit la parole, calme et rassurante


-Qu’est ce qu’il y a ? ... Calmes toi s’il te plait...


Elle mit alors la cigarette entre ses lèvres pour avoir la possibilité de poser ses mains sur les épaules du jeune homme et le reculer, de manière à voir son visage sans manquer de le brûler. Le visage fermé et les traits durs, elle mit sa main droite sur la joue du jongleur et lui essuya ses larmes à l’aide de son pouce. Elle continua de parler, de manière distincte malgré le rouleau toujours entre ses lèvres qui menaçait de tomber à chaque syllabe qu’elle prononçait.


-Sumimasen… Joku-san… Sumimasen si je t’ai inquiété…


Seika, décollant sa main droite de la joue du jongleur, alla remettre correctement la mèche du rouquin qui était totalement désordonné, lui fit un léger sourire et récupéra ses doigts qui allèrent tenir la cigarette de façon à ce que la jeune fille puisse aspirer la nicotine et la recracher, prenant soin de baisser la tête pour ne pas envoyer la fumer dans le visage du clown, qui ne supportait peut-être pas la l'odeur de cigarette. Cigarette qu’elle finit avec cette dernière taffe et qu’elle écrasa dans la paume de sa main, lui laissant un trace de brûlure ronde dans celle-ci, avant de la jeter dehors par la porte toujours ouverte. Elle s’intéressa alors de nouveau à Joker. Bien sûr, elle n’était pas très à l’aise, elle ne connaissait pas ce genre de situation, et n’avait jamais eu besoin de consoler ou calmer quelqu’un, elle espérait ne pas faire de faux gestes et qu’elle allait réussir à le calmer totalement, sûr ses pensée, elle prit tendrement les mains du jongleur entre les siennes, et souri un peu plus, l’incitant chaleureusement à lui expliquer sa panique presque passée
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour du demon [Terminer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Retour du Décharné" (N3)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Villages :: RPG :: Hidden Village :: In the Village :: Apartments Street :: Joker's Appartment-
Sauter vers: