Tout enfant né avec des atouts dangereux pour le village devra être abandonné à ses 16 ans dans la forêt, pendant son sommeil.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour du demon [Terminer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 17 Mar - 19:47

Elle lui demanda, d'une voix calme et apaisante, de se calmer et de lui dire ce qu'il avait rêver de si horrible pour qu'il soit ainsi... Il ne pouvait répondre de suite, l'image de la jeune fille agonisante sur le sol lui était encore graver en mémoire et, de ce fait, lui coupant totalement la parole... Il la vit mettre une ciragette entre ses lèvres, pouvant ainsi mettre ses mains sur les épaules de l'anglais et, ainsi, le reculer pour voir son visage... Son visage était humide, son regard profond traduisait encore sa panique et sa mélancolie, son sourire n'était plus... Contrairement au visage de Seika qui était plus fermer, celle-ci mit sa main sur sa joue droite pour lui essuyer ses larmes qu'elle detèstais tant... Elle prononca encore une phrase, la clope menacant de tomber à chaque mot qu'elle prononcais...

-Sumimasen… Joku-san… Sumimasen si je t’ai inquiété…


Joker cligna des yeux, les ouvrant toujours aussi grand... La façon de prononcer le début de la phrase était presque identique... Il secoua la tête, fermant les yeux, essayant d'oublier ses images et ses voix qu'il ai vu, subit et entendu... Il les gardait fermer, et essayais de reprendre une respiration "correcte", puis sentit la main de Seika se décoller pour recoiffer sa mêche en broussaille... Il rouvrit les yeux a cet instants et vit Seika qui lui souriait, le tube encore à la bouche, reprenant sa main pour prendre celui-ci entre ses doigts, l'aspirer pour enfin la finir, recrachant la fumée vers le bas, pensant surement que cela gênerais le rouquin... Au contraire, cela le dérangeais pas le moins du monde... Si elle l'avait rencontrer il y a de cela un an, elle aurait vu non seulement des papiers partout, mais aussi plusieurs dixaines de cendriers pleins à craquer dans toute les salles... Et oui, c'est un ancien fumeur... De cette dernière taffe, elle fini sa ciragette qu'elle ecrasa dans sa main avant de la jetter dehors. S'interressant à l'effrayer, qui s'était un peu calmer depuis le temps, elle lui saisie ses mains encore tremblantes, faisant un sourire insitant sa parole... Il ne put refuser, après tout, elle était un peu meler... Prenant une grande inspiration, il se lanca s'arrêtant entre deux phrases...


-Je... Je t'est expliquer une parcelle de mon passé... non ? Et bien... J'ai fait, ou plutôt refait... un rêve que je traine depuis bien longtemps...

Il serrait les mains de Seika, comme pour la retenir... Pourtant, elle n'avait pas l'intention de s'en aller aussi rapidement...

-C'est... comme si j'allait... mourir en quelque sorte... et qu'on me passait toute ma vie devant les yeux... ainsi que les sensations... Mais mes yeux me trompent, et me font apercevoir ce qui n'a pas eu lieu... Mais... Cette fois... Je ne sais pas si c'est à cause de... enfin... Tu était dedans... et quelqu'un t'avait...

Il se stoppa, semblant que Seika avait compris la cause de sa frayeur... Même les choses qu'il revivait dans ce cauchemar n'était pas plus forte que lorsqu'il avait vu l'albinos se faire tuer par derrière... Ses mains se deserrèrent lorsqu'il vit le visage légèrement douloureux de la jeune fille... Il la pris à nouveau dans ses bras, de disant rien cette fois... Même si cela devait être une première pour la japonaise, cela l'avait beaucoup reconforté... Il avait encore du mal à se calmer, mais il était déjà plus léger... d'avoir mit ça à l'exterieur de son sac remplie à ras bord comme celui de... Tiens ! Il n'avait pas vu ça... Il regarda Seika... Ce sac devait être à elle... Puis, il la regarda de bas en haut, enfin au moins de la tête au buste et constata qu'elle avait changer de vêtement... Il la fixa, d'abord d'une manière stricte, mais cela devait être un peu comique, et lui dit, d'une voix curieuse et amuser...

-J'ai deux questions, là, maintenant, tout de suite... Pourquoi ce sac est là et comment tu a fait pour trouver des vêtements de rechanges ?

Son sourire revint petit à petit, et un rire encore timide sortait à petit feu de sa bouche. Il semblait un peu plus calme, redevenu un peu comme avant... Il pencha la tête sur le coté, sourire en coin et regard doux... Il attendit une réponse de la petite Seika qui l'avait déjà bien calmer...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 17 Mar - 23:51

Il inspira profondément et entama son explication, quelque peu hésitant sur les mots à employer. En gros, il avait rêvé de son passé et l’avait même revit, imaginait même quelque scène n’ayant pas eu lieu. Il lui avoua que ce cauchemar, ce n’était pas la première fois qu’il le faisait, ce qui devait le fatigué chaque nuit où il le rêvait. Seika était désolée pour lui, durant son explication, il lui prit les mains à son tour, comme si elle comptait s’en aller et qu’il aurait voulu la retenir. Elle ne voulait pas partir pourtant, au contraire, elle ne voulait même pas dormir, bien que la fatigue commençait à se faire ressentir chez la jeune fille, se serait des minutes de perdues. De toute façon, ce coup de fatigue ne durerait pas très longtemps, car depuis qu’elle vivait dans la forêt, bien que cela ne fasse que quelques semaines seulement, elle avait prit l’habitude de ne dormir que très peu, ce qui était la cause de ses cernes violacées plutôt voyante. Ecoutant la fin du discours de Joker, Seika retenait un rictus de douleur, car le jeune homme serrait ces mains de plus en plus fort au fur et à mesure où il enchainait les mots. Il ne finit cependant pas sa phrase. Il disait qu’elle avait été dans son rêve, et quelqu’un l’avait … L’avait quoi ? Tué ? Sûrement oui. Elle ouvrit de grands yeux étonnés, non pas parce qu’elle était choquée de sa fausse mort, mais simplement parce qu’il avait paniqué pour celle-ci. Elle ria même intérieurement, décidément, elle était destinée à la mort. Là, elle était morte dans le cauchemar du jongleur, et quelques semaine auparavant, elle c’était réveillé en sursaut parce qu’elle rêver que ce même jongleur l’assassinait. Enfin, cela ne changeait rien au fait qu’il avait fait un cauchemar, « chacun son tours » murmura t elle amusée, de manière à ce que le rouquin n’entende pas. Elle rigolait bien intérieurement, mais cela n’empêcha pas que, physiquement, les traits de la jeune fille se durcirent d’avantage de douleur. Le rouquin serrait de plus en plus fort ses mains, mais la pression cessa soudainement, il devait avoir lut la légère souffrance de la japonaise sur son visage. D’ailleurs il l’a prit à nouveau dans ses bras, Seika commençait à y prendre l’habitude et le goût, mais contrairement à son étreinte d’il y a à peine quelques minutes, il ne dit rien, restant silencieux. La jeune fille sentait son cœur battre, au même rythme que celui de Joker, collé contre elle. Elle pouvait devinait la vitesse à laquelle son sang coulait dans ses veines, et sans en souffrir de la soif cette fois, décidément, c’était vraiment agréable de pouvoir sentir le jeune homme contre elle et se s’en même essayé de penser à autre chose, pouvoir respirer son odeur, sans avoir à craindre de le tuer, oui, c’était vraiment agréable. Lorsqu’il se recula, il remarqua le sac de la jeune fille puis la regarda de haut en bas, intrigué. Il la fixa alors sévèrement, ce qui était plus comique qu’autre chose d’ailleurs. Qu’avait-il ? Il n’aimait pas sa tenue, un peu trop osée pour lui peut-être ? Pourtant sa voix résonna, amusée.



- -J'ai deux questions, là, maintenant, tout de suite... Pourquoi ce sac est là et comment tu as fait pour trouver des vêtements de rechanges ?



Seika observa le jeune homme, il recommença à sourire, faiblement, mais c’était déjà ça de gagner, il semblait aller un peu mieux maintenant qu’il s’était libéré, il se risqua même à un petit rire timide, penchant la tête sur le coté, de la même manière que Seika l’avait fait avant de partir à la chasse, riant du ruban qui était toujours attaché à son cou. Joker, lui, gardait un petit sourire en coin et un regard doux, il était à faire craquer n’importe qui, même quelqu’un possédant un cœur de pierre, au sens propre du terme, du moins, c’était le point de vue de Seika qui se surprit à rougir une fois de plus. Détournant le regard, gênée, elle regarda son sac et répondit à la question du rouquin.



-Ah ça… euh… et bien … je ne crois pas que tu veuilles savoir…



Pouvait-elle lui dire ? Il croirait certainement qu’elle se serrait mise en danger bêtement, et s’énerverait, ou alors perdrait son si beau sourire qu’il venait à peine de retrouver. Pourtant, elle lui avait promit des questions en échange d’avoir répondu aux siennes, de plus il avait bien insisté sur le fait qu’il voulait la réponse de suite, alors elle se résigna soupirant.



-M’enfin, je t’ai promis des réponses à tes question…En fait… Je… Enfin…C’est le stricte minimum que j’ai pu récupérer... Je … Je suis retournée à human’s village après mon départ… il y a quelques semaines et j’ai été chercher quelques affaires à moi… Ses vêtements en font partie.



Tout en avouant ceci, sans trop s’attarder sur certains détails qu’elle n’avait pas besoin de préciser, elle fouilla dans son sac et en sortit un calepin et un crayon. Laissant son sac au sol, elle se releva et s’amusa prenant un petite pose devant le jongleur.



-Pourquoi ? Tu n’aimes pas ?



Sans attendre la moindre réponse du rouquin, elle s’assit sur le canapé, croisa les jambes pour poser son calepin sur son genoux et le feuilleta, il n’y avait que des dessins sombres, pas très gaies, certains était même terrifiants. Ils représentaient en général une enfant, toujours seule. Parfois elle était enfermée dans une cellule sombre, parfois elle était attachée sur un genre de lit médicalisé, des ombres autours d’elle, mais aucun visage à part le sien n’était représenté, parfois elle était de dos, nue, montrant des blessures. Elle s’arrêta sur un croquis, il était en noir et blanc, comme les autres, sauf une touche de couleur tachait le dessin, du rouge, vif. Ce dessin, c’était cette même petite fille, du sang sur les mains, le regard sévère et rouge lui aussi. A ses pieds, un homme était allongé, son corps remplit également de cette couleur vive. Seika tourna rapidement la page. Bientôt, les dessins se firent différent, la jeune fille était généralement accompagné d’un homme, parfois même il y était seul, mais cette personne avait une particularité étrange, sur aucun dessin n’était représenté sa bouche, à la place, de nombreuse trace de crayons gommé, abîmant le visage, les rares fois où les lèvres y étaient, elles étaient courbé vers le bas. Seika se rappela en revoyant ses dessins que Joker lui avait posé d’autre question avant qu’elle ne parte dans la forêt. Il avait bien dit qu’elle n’était pas obligée de répondre de suite, mais tant qu’elle était sur sa lancé, elle lui proposa gentiment.



-Tu veux que je réponde à tes questions de tout à l’heure peut-être ? … Au moins se sera ça de fait.


Tout en lui demandant ceci, la demoiselle tourna une dernière fois une feuille de son calepin et, le crayon entre les doigts, elle commença quelques esquisses regardant par moment le clown encore assit au sol, pas très loin d’elle, fredonnant une chanson rythmé et entrainante.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 18 Mar - 1:37

La louve, dans le sens imagé, détournit le regard un peu gêner, rouge de visage... Elle fixa son sac puis répondit au rouquin. Au début, elle lui dit qu'il ne voulait pas savoir, étant hésitante. Il se pencha d'avantage pour la regarder et, comme si cela était automatique, elle lui répondit, avouant qu'elle avait fait un aller-retour à Humans' Village. Il était en colère, cela se comprenais, mais de l'autre il savait qu'elle avait un peu raison... Il la voyait mal se balader, étant habiller de feuillages, la peau terreuse... Même si cela serait bien... je ne sais pas quel mot utiliser pour exprimer sa pensée, veuillez m'excusez... Enfin, elle avait répondue en toute sincérité aux questions, se qu'il admirait... Oui, car elle aurai pu dire "Je les ai acheter à la boutique du coin de la rue." alors qu'il y en a jamais eu. Il connaissais trop bien les lieux pour qu'elle mente... Sans plus tarder, elle se leva, prenant dans son sac un crayon de papier et un calepin puis, laissant tomber son sac au sol, elle prit une pose qui amusa beaucoup Joker qui se fit à rire, tout en rougissant, lui demandant en rigolant si il n'aimait guère cette tenue qu'elle portait... Il se calma quand il la vit se dirigersans attendre la moindre réponse de son destinatair, vers le canapé où elle s'assit en sorte qu'elle puisse poser son calepin. Elle le feuilleta... le peu de chose qu'il vit était du noir... beaucoup de noir... trop même... Toujours assis, jambes croiser et main rentrer à interieur, une pose un peu enfantine en mon sens, il la regarda feuilleter ses dessins qu'il supposait triste... Il n'osa pas demander ce qu'il contenais, de peur de la froicer un peu par sa curiosité native. Puis, à un moment, elle s'arrêta. Il voulu se lever, mais n'en fit rien... Il la regardait juste... Elle la tourna brusquement, et regarda les autres... Lui, ne fit rien... Puis, il lui semblait qu'elle pensait à quelque chose... Il prit un air attentif, attendant la phrase de Seika... Elle ne se fit pas attendre et lui demanda gentillement...

-Tu veux que je réponde à tes questions de tout à l’heure peut-être ? … Au moins se sera ça de fait.

Le clown ne fut pas surpris... Ils savait de quelles questions elle semblait vouloir parler... Celles qui lui a dit qu'il pensait encore trop tôt... Même maintenant d'ailleurs. Il la vit qui semblait concentré sur son esquisse, regardant le clown de temps à autre... Sachant ce que cela signifiait, qu'il était utiliser comme "model" pour son croquis, il ne bougea pas par respect... Il se contenta de parler.

-Je t'est dit que cela semblait trop tôt... Je préfère encore attendre un moment, tu sais. Pas la peine que tu te fasse du mal pour ça... J'aime pas te voir triste, ça ne te vas pas... Je te préfère en train de plaisanter comme tu l'as si bien fait tout à l'heure !

Il pouffa de rire pendant la fin... La pose qu'elle avait prise était plutôt innatendu et y repenser le fit devenir un peu rouge... Il la vit s'arrêter un peu, avait-il dit une chose qu'il ne fallait pas ? Peut-être pas, il n'avait dit que ce qu'il pensait... Il baissa ses yeux grand ouvert, toujours un peu rouge... Avec sa façon d'être assis, on croirai à un gosse qui se fait sermoner par quelqu'un... ou alors qui était très timide, ce qui est encore plus drôle !


-Enfin... Moi, c'est ce que je pense... Après, si tu le prend un peu mal...

Il bégaillait un peu, mais revela les yeux puis fit un grand sourire. Il était plutôt drôle vu le peu de geste qu'il faisait. On pourrait penser qu'on parle à un jeune homme qui n'as pas vraiment grandit, alors qu'il est d'une nature très sérieuse et mûre... Il s'arreta de parler et regarda Seika. Elle était très concentrer, a fond sur son dessin... Cela lui fit bizarre de la voir si déterminer... Cela lui fit étrange... D'autant plus qu'il n'avait pas l'ahbitude de se faire dessiner... En faite, il n'aimait pas les portraits et, c'est pour ça qu'il y avait pas une seul photographie de lui dans les salles administratives ou autres... Cette sensation de se faire espionner, dévisager du regard par un être de papier... Il n'aimait pas... Mais il fit une exception à Seika... Elle devrait être fière car c'est la seule qui est réussis... Se rappelant de sa question plaisantarde sur ses habits, il lui répondit d'un ton amuser qu'il n'aimait pas...
Il se mit à rire, mais voyant la jeune fille le fixer... Il se ratrappa...


-Je blaguais... J'aime bien, même si c'est un tantinet... révélateur et provocateur si tu vois ce que je veux dire...


Pour le "Révélateur", il parlait des cicatrices... Encore un indice sur elle... La jeune demoiselle n'as pas du être très adoré et a du être martyriser... ainsi que tu tatouage tribal sur le bas de son dos... Pour le "Provocateur" pas besoin de vous faire un déssin. Elle avait un décolleté assez plongeant, même si ce n'est ce que regardait directement Joker... Et puis d'autres détail... Puis, peut-être son ancienne activité de fumeur qui revenais, il lui demanda après un moment de silence depuis combien de temps elle s'était mise à la clope... Peut-être espérer en avoir une ou juste par curiosité... Je ne pourrait vraiment vous dire...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 18 Mar - 16:43

-Je t'es dis que cela semblait trop tôt... Je préfère encore attendre un moment, tu sais. Pas la peine que tu te fasses du mal pour ça... J'aime pas te voir triste, ça ne te vas pas... Je te préfère en train de plaisanter comme tu l'as si bien fait tout à l'heure !


Le jeune homme pouffa de rire, légèrement moqueur. Seika elle, arrêta immédiatement son esquisse, comme si elle avait été paralysée, la mine du crayon poser sur le papier s’était arrêter tout aussi brusquement, en plein milieu d’un trait fin, qui semblait n’être qu’un trait de construction. Son regard vide était rivé sur le dessin, les yeux grands ouverts et son fredonnement s’arrêta net également. « Je te préfère en train de plaisanter comme tu l’as si bien fait tout à l’heure », voilà la phrase qui l’avait mise dans cet état, oui elle avait plaisantée c’est vrai. En fait, plus elle était en compagnie du jongleur, plus son comportement était étrange et imprévisible, en temps normal « plaisanter » ne faisait pas partie du vocabulaire de la jeune fille, et encore moins « rire », ce qui lui arrivait de plus en plus souvent, mais comme si cette phrase l’avait ramenée à la raison, elle se frustra et ses sourcils se froncèrent. Joker, lui, ne semblait pas l’avoir comprit ainsi, bien évidement. Il continua, comme pour se rattraper un peu, affirmant que ce n’était que ce qu’il pensait, « ce qu’il pensait » oui, Seika se rappela alors la vraie nature de ses paroles. Il préférait attendre avant d’avoir les réponses à ses questions, ne voulant pas qu’elle soit triste. Pourtant, si elle lui proposait, c’est qu’elle s’en sentait capable et qu’elle ne fondrait pas en larme dans ses bras, ou quoique se soit d’autre. Mais au fond d’elle, elle était rassurée de ne pas avoir à lui raconter son histoire, elle ne tenait pas spécialement à ce qu’il soit au courant de tout ceci, peut-être ne l’a considèrerait-il plus comme « humaine » après qu’il soit au courant de sa vraie provenance, pourtant, elle devra lui expliquer un jour ou l’autre, ce jour là sera peut-être même le dernier… Elle se refusa de penser à ceci et quittant sa transe, elle continua le trait de son dessin comme si elle ne l’avait jamais arrêté ainsi que son chant, et jeta un nouveau regard sur le rouquin qui avait prit une pose plus amusante, d’ailleurs c’était la pose exacte dans laquelle Seika l’avait imaginé pour le représenté, une pause enfantine, cependant quelques chose n’allait pas, il avait la tête baisser, un peu timide, heureusement, il releva la tête, son grand sourire chaleureux sur le visage. Le peu de geste qu’il faisait était très minime, ce qui arrangeait la jeune fille, concentrée sur son esquisse, un peu trop même, elle ne l’aurait pas été autant, elle aurait sûrement rit de la position dévalorisante de cet homme, trop grand pour pouvoir s’installer ainsi, mais elle n’en avait pas le cœur. Soudain la voix du jongleur retentit rieuse, avouant qu’il n’aimait pas la tenue de la jeune fille, celle-ci décrocha son regard du calepin considérant le jongleur. Elle n’avait aucunement l’air amusée, et ne semblait pas reprocher quoique se soit au rouquin, elle le regardait c’est tout, ne pensant à rien de spéciale, juste elle le regardait, il se reprit cependant pour la deuxième fois, se disant blagueur. Il aimait soi-disant la tenue vestimentaire de Seika, mais la trouver juste un peu trop révélatrice et provocatrice à son goût. La japonaise ne répondit pas, un léger sourire en coin sur les lèvres, un sourire qui se faisait triomphant, un peu provocateur lui aussi. Elle semblait fière d’elle, cela l’amusait peut-être un peu provoquer les gens. Peut-être oui, ou peut-être aimait-elle simplement être à l’aise, peu importe ce que pensait ou disait les gens. Gardant son sourire narquois, elle reprit son travail, à un détail près, elle ne regardait plus Joker, oubliant presque sa présence, plongée dans sa représentation. Par moment, elle portait le crayon à ses lèvres, mordillant l’extrémité du celui-ci, du coté où il n’y avait pas la mine bien entendue. Elle contemplait son dessin, l’aire pensive et sourcils froncé, puis le reprenait tout aussi calmement. Le jongleur l’interrompit cependant, lui demandant depuis combien de temps elle fumait. Dans un premier temps Seika ne sembla pas spécialement entendre la question qui lui était adressée, elle continua son dessin une lueur déterminé dans le regard, puis, sans jeter un œil à l’anglais, sans même changer sa détermination, elle dit, concentrée, sans même réfléchir à ses paroles.


-Malgré qu’on m’y ait obligé avant, j’ai vraiment commencée lorsque j’ai enfin pu me sortir de cet enf…



Elle s’arrêta au milieu de sa phrase, il n’était pas encore au courant ! Qu’était-elle en train de raconter ?!? Elle ferma les yeux calmement et coinça son crayon derrière son oreille, elle resta ainsi quelque minutes jusqu'à ce qu’elle relève les paupières, ses pupilles était dirigées vers le jeune homme, douces et attendries. Elle entama une nouvelle phrase, comme si elle recommençait sa réponse du début, comme si ca phrase n’avait était qu’un trait loupé sur son dessin, elle l’avait effacé et reprit à zéro.


-J’ai commencé à l’âge de douze ans, cela fait donc trois ans... Non … Bientôt quatre en fait… Seulement quatre ans… Pour t’expliquer, la cigarette me calme facilement, j’ai commencé parce que ca m’aide à contenir ma soif, finalement je suis devenue accroc.



Oui, seulement quatre ans qu’elle était libre. Seika sortit son pacquet de cigarette, le briquet à l'interrieur, et le jetta à Joker, geste voulant lui dire qu'il pouvait en prendre une s'il le désirait. Puis, elle reprit son crayon et continua ses traits, jetant un dernier regard sur le jongleur, enfin, remettant son crayon derrière son oreille, elle contempla le dessin. Le seul, l’unique dessin du calepin où un sourire avait été dessiné, un sourire chaleureux et remplit de joie, le seul réussi. Elle referma son calepin et le posa à côté d’elle. La jeune fille remarqua alors que Joker fixait le carnet fermé et lui proposa de regarder s’il le désirait. Elle se laissa alors glisser au sol pour finalement s’adosser au canapé, les jambes allongées, elle regarda le plafond... perdue. Comme si elle se souvenait de quelque chose d’important, ses yeux s’agrandirent et ses lèvres s’entre-ouvrirent, au bout de quelques secondes, elle se parla à elle-même,un peu paniquée, mais sa voix était assez forte et distincte pour que le rouquin l’entende.


-Il faut que je retourne a Human’s village !


Elle tourna rapidement le regard vers une horloge, au fond de la pièce. 5h30. Elle reposa sa tête sur le canapé, soupirant, rassurée, et calcula dans combien de temps elle devrait partir.


-Dans...Deux heure et demis…
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 18 Mar - 23:44

Pendant un temps minime, elle ne fit pas attention à sa question... Elle était vraiment à fond sur son croquis, son regard transmettant sa grande détermination.... mais elle fini par répondre, mais ne daigna pas adresser un seul regard à Joker qui était toujours dans cette position plus adapter à un gosse de dix ans. Elle commenca une phrase qu'elle arrêta en plein milieu d'une phrase qu'elle n'as pas du réfléchir... Elle allait dire, logiquement, "j'ai vraiment commencer lorsque j'ai enfin pu sortir de cet enfer...", c'était bien probable... Cela confirmait encore une fois une parcelle de sa mélancolie... A entendre, voir et ressentir, il était sur qu'elle n'avait pas eu un passé très rose, pire que lui surement... Elle ferma les yeux et mit son crayon à l'oreilleet resta ainsi quelques minutes... Le jongleur ? Il ne bougeai pas... même si il pouvait se mouvoir un minimum... Lorsqu'elle rouvrit les yeux, ses pupilles vertes se posèrent directement sur le jongleur... Puis, elle entama une nouvelle phrase, reprennant l'ancienne dont elle avait effacer l'existence, comme pour un trait que l'on retire avec une gomme... Elle lui dit qu'elle avait commencer vers l'âge de douze ans et que, maintenant, cela faisait près de quatre ans désormais qu'elle en est devenue accroc, le but principal était de calmer ses soifs meurtrières... Ca, il ne pouvait pas contredire pour ce qui était que la nicotine calmait... Etant lui-même ex-fumeur, il pouvait lui confirmer... Seika sortit un paquet et le lui lanca, qu'il rattrapa encore sans trop de soucis. Cela signifiait "Vas-y, sert-toi il y a pas de soucis !"... C'est impolie de refuser, non ? Et puis, l'odeur avait réveiller en lui son manque qu'il avait réussis à contrôler. Malgré tout, il n'en fit rien, il attenda encore un peu, même si quelques légers tremblements de la main gauche venait se rajouter à ce manque qui grandissait... Elle repris son crayon et continua, le rouquin reprenant sa pose, posant le paquet de cigarettes sur le coté. Regardant encore une fois le grand enfant et semblant avoir fini, elle mit de nouveau son crayon sur l'oreille et contempla son esquisse avant de le refermer et le poser près d'elle. Joker fixa le calepin avec curiosité, il se demandait qu'elle autre dessins elle aurait fait depuis qu'elle avait. Seika l'ayant compris, elle lui proposa de feuilleter son contenu si il le désirait tant avant de se laisser glisser, assise maintenant sur le parquet, le dos contre la partie inferieur du canapé, jambes allongé et regard river sur le plafond, perdue dans ses pensées... Elle sembla se souvenir de quelque chose vu comment ses yeux s'ouvrirent d'un coup et, surement pour encore parler à elle-même, elle entre-ouvrit la bouche et parla d'une voix forte qu'elle devrait retourner dans cette petite ville enfuis dans la cruauté. Il l'avait laisser par imprudence la laisser partir, pas encore une fois... Et puis, il voulait savoir pourquoi elle voulait y retourner autant. Peut-être avait-elle oublier quelque chose ou qu'elle aurai voulue y retourner une dernière fois... Elle tourna le regard, regard qui fit pivoter la tête de l'anglais jusqu'à l'horloge au fond de la pièce qui indiquait cinq heures et demi du matin... Elle reposa sa tête, soupirant apaiser et sembla calculer dans combien de temps elle allait partir... dans deux heures et demi environs...
Le rouquin vint se mettre à coté d'elle, sur sa droite, le paquet à la main gauche. Il resta comme ça pendant quelques secondes et, d'une voix un peu inquiète, il lui demanda...


-Tu comptes faire quoi là-bas ? Tout à l'heure, il faisait nuit et les rues étaient surement désertes...

Il leva le paquet de Seika, l'ouvrant et en fit dépasser une des cloppes qu'il emena vers sa bouche... Il prit par la suite le briquet qu'il essayai d'activer avec un peu de mal... Il continua en même temps son discour...

-Si tu ne fait pas attention, tu mets ta vie en jeu... et me connaissant, si je découvre, excuse-moi du terme, qu'un de ses enfoirés t'as toucher ou pire... Je crois que je perdrait vite mon sang-froid.

Réussissant enfin à allumer le poison en tube, il regarda l'albinos, prenant en même temps une bouffé de la fumée. Il se mit un peu à tousser, mais reprit vite cette mauvaise habitude. Première clope après 1 an d'abstinence... C'était un bon reccord, il se disait... S'intéressant à nouveau à la jeune demoiselle, il la vit en train de se préparer à répondre, mais il lui coupa la parole...

-Je sais que tu vas tenter de riposter avec une défense que moi-même je ne pourrait contredire, mais tu peut au moins me dire pourquoi tu veux y aller, non ? Et puis...

Il mit sa main sur la tête de Seika, lui caressant la tête. Il se mit à sourire en grand, clignant des yeux, la clope tenant encore par je ne sais quel miracle enter ses lèvres.


-... et puis je pense que tu connait la suite !

Il se mit à ricanner, montrant toute ses dents, le tube cancerigène coincer entre les dents.

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 19 Mar - 2:05

Le jongleur vint alors s’asseoir au côté de la jeune fille et resta ainsi quelque seconde avant de lui demander un peu inquiet qu’est ce qu’elle voulait y faire. Il ajouta également qu’elle aurait pu y aller dans la nuit. Seika jeta un regard au rouquin, il ouvrit le paquet de cigarette, en sortit une de moitié et le porta à ses lèvres, la demoiselle se sentit rougir, il était si sérieux, cet air impassible lui allait vraiment bien, d’autant plus qu’il essayait d’allumer son briquet à plusieurs reprise tout en continuant à parler, d’une voix un peu plus neutre.


-Si tu ne fait pas attention, tu mets ta vie en jeu... et me connaissant, si je découvre, excuse-moi du terme, qu'un de ses enfoirés t'as touché ou pire... Je crois que je perdrais vite mon sang-froid.


Il réussi enfin à faire surgir une flamme du petit objet, l’odeur d’essence parvint aux narines de Seika qui huma doucement cette odeur qu’elle appréciait tout particulièrement. Que voulait-il dire par « perdre son sang-froid » ? Pas ce qu’elle pensait au moins ? Si sûrement. Elle voulu s’énerver. Cela ne servait à rien de s’inquiéter ainsi pour elle, premièrement parce qu’elle n’en valait pas la peine, et deuxièmement elle ne risquait rien, et cela était encore plus ridicule de perdre son sang-froid et de commettre je ne sais quel horreur parce que quelqu’un l’aurait « touché ». Pourtant, elle n’en trouvait pas le courage, bien au contraire, elle sourit, elle aimait l’idée que cet homme ne supporte pas qu’on lui fasse du mal. Après avoir allumé la cigarette, il la regarda en prenant une bouffé de la fumée, au même moment Seika détourna le regard, gênée et l’entendit toussoter un peu, pas très longtemps, il ne devait pas avoir fumé depuis un sacré moment, mais ce n’était sûrement pas sa première fois non plus. Seika ouvrit la bouche, se préparant à contredire le jeune homme mais il lui coupa la parole, devinant ce qu’elle comptait dire. Il lui demanda juste de lui expliquer pourquoi elle voulait retourner à Human’s village. Pourquoi ? … Rien que d’y repenser, la japonaise sentit ses yeux s’humidifiés, elle secoua doucement la tête pour retenir ses larmes. Calmement, elle sentit la main du jongleur se poser sur sa tête et caresser ses cheveux, décidément, il devait vraiment la considérer comme son chien malgré ses dires. Seika tourna des yeux presque débordant de larmes vers lui, il souriait chaleureusement, comme à son habitude, ce qui fit vibrer le cœur de la pauvre petite japonaise, d’autant plus que la cigarette qu’il gardait entre les lèvres, menaçant de tomber, le rendait plus mature et … plus quoi … Séduisant ? .. Oui séduisant, une fois encore. Il rigola alors.


-... et puis je pense que tu connais la suite !


Quelle suite ? Non, il pensait mal, elle ne comprenait pas ce qu’il voulait dire, mais peu importe, elle n’avait pas spécialement envie de savoir. Elle repensa à ce qu’il lui avait demandé. Pourquoi devait-elle retourner à son village, qui n’était plus le sien d’ailleurs. Elle tourna la tête de façon à ce que Joker ne puisse voir son visage. Calmement, elle lui expliqua.


-Je … Je dois aller a… Un enterrement… Il est à neuf heures.


La voix de Seika s’était faite tremblante et faible. Pleurait-elle ? En tout cas elle sentait ses joues s’humidifiées, Elle passa un bras rageur sur ses yeux pour essuyer les larmes qui coulaient à présent. Elle avait beau les sécher, elles débordaient de ses yeux, sans qu’elle puisse les contrôler. Oui… Elle allait à un enterrement… A « son » enterrement, parce qu’il n’était plus de ce monde. Plus de ce monde non. Dans un élan de fureur elle frappa le sol de son poing séré et sa voix retentit comme un aboiement, voix qui était beaucoup plus vulgaire qu’a son habitude.


-Bordel ! … Il est mort ! Et j’ai rien pu faire ! Je n’aurais pas du l’écouter ! …C’est … Ma faute… Je… Putain …


Sa voix se calma sur ses derniers mots et les larmes coulèrent sur le parquet, créant quelques marques sombre au sol. Elle attrapa la première chose qui lui passait sous la main, première chose qui fut son calepin encore poser sur le canapé. Enfin, plus pour très longtemps, car après l’avoir prit, elle le balança violement contre le mur en face d’elle et Joker. Elle tourna la tête vers son carnet, dévoilant ses larmes au jongleur, le visage impassible. Elle marcha à quatre pattes, doucement, comme si elle était encore un loup, jusqu'à ses dessins, d'ailleurs, malgré ses origines canine, sa demarche était plus semblable à celle d'une panthère. Le carnet s’était ouvert sur un croquis en particulier. Un croquis représentant la même petite fille que sur les dessins précédents mais elle était accompagnée d’un homme, dont juste la bouche n’était pas dessiner. Elle s’assit sur ses genoux et prit le crayon derrière son oreille pour représenter les lèvres de l’homme, courbées vers le haut. Une fois finit elle mit son crayon entre ses dents, et d’une simple petite pression de sa mâchoire, elle brisa son outil de travail en deux, pourtant elle n’avait pas mit une grande force dans ses dents. Laissant le crayon tomber au sol, elle contempla le dessin et ses larmes redoublèrent, son visage se crispa creusant des rides sur son menton et son corps entier se mit à trembler. Elle ferma les yeux le plus fort qu’elle le put, baissant la tête. Ses larmes coulèrent cette fois sur son croquis qu’elle serra ensuite contre elle. Elle chuchota alors dans un souffle qui s’évanouit dans un silence, presque profond. Seuls quelques sanglots léger venaient briser ce calme.


-Keikoku…
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 21 Mar - 15:01

Elle tourna la tête, de manière à se qu'il ne voyent pas son visage et, calmement malgré sa voix tremblante, elle lui dit qu'elle devait aller à un enterrement vers neuf heures. L'enterrement de qui, ça, il ne le savait pas et demander pour qui ce dernier homage était destiné le dérangeai... Penser à la peine qu'elle avait déjà alors s'il lui demandais, sa tristesse n'en serai que plus grande. Sa voix faiblarde montrait qu'elle ne pouvait se retenir de laisser couler des larmes, larmes qu'elle tentais d'essuyer par son bras rageur mais il semble que rien n'y faisait... Puis, dans un élan de fureur, elle frappa le sol par son poing, criant au monde la souffrance de cette perte, avouant sa faiblesse lors de son décès, se sentant fautive de la mort de cet individu. Ses mots étaient plus vulgaires et retentissait comme le hurlement d'un loup en peine dans la nuit froide de la saison. Le sentiment qu'il s'en dégageai était, naturellement, la plus grande des mélancolies... Cette personne devait vraiment compter pour la jeune adolescente qui laissait ses sentiments couler sur ses joues, tachant de petits ronds noirâtre le parquet. Toujours dans cet élan enragé, elle prit la première chose qu'elle pouvait, entre autre son carnet de dessins, et le jetta fort contre le mur qui se trouvait en face des deux jeunes gens, puis tourna la tête dévoilant un visage humide sur les joues, dont les traces laisser par ses larmes rejoignai son regard pâle impassible... Joker, lui, regardait la scène sans rien montrer de ses sentiments... comme pour examiner la scène ce qui n'était pas le cas... En faite, voir Seika si en colère contre elle, la voir aussi malheureuse à cause de la perte d'une personne qui devait vraiment être importante pour la pauvre albinos... Cela lui faisait déjà mal, encore plus que vous ne pouvez imaginer même si cela n'égalisais pas la douleur de la jeune fille, et de plus le rendait mal à l'aise. Il n'aimait pas ses larmes et la voir aussi triste, cela est un fait qui justifie sa douleur, mais la voir aussi détruite en était insuportable. Il ne voulait pas, avec une malheureuse petite question, qu'elle se retrouve dans cet état. Elle se mit à marcher à quatre pattes, tel l'animal qui someillai en elle pendant ce temps malgré que la démarche était plus féline, et alla rejoindre son carnet s'étant ouvert sur un dessin particulier... Enfin, Joku-san ne voyait que très peu car ses dessins était tous très charger de noir et comme beaucoup de croquis, il était préférable d'être près de celui-ci pour en admirer tout les détails... Ce n'est pas un problème de miopie, c'est un problème commun que nous possèdons tous. Elle s'assied sur ses genoux, prenant son crayon et semblait vouloir finir ce croquis que l'on pouvait estimer incomplet... Ayant fini la retouche qui n'était pas très longue, elle croinca le crayon enter ses dents qu'elle brisa d'une légère pression, contemplant l'esquisse de ses yeux profondément triste. Il ne la voyait que de dos, mais il pouvait bien vite deviner dans quel état était la demoiselle : visage crispé, yeux clos laissant couler son désespoir sur ses joues blanches, serrant son carnet et autres détails... Comment le savait-il ? Les tremblement légers de la jeune fille pouvait dire cela ou qu'elle ai froid... Mais étant dans un pavillon muni du chauffage, avoir froid serai un peu compliquer ou il fallait vraiment être extèrement frileux. Il entendit un murmure de Seika, mais il était trop faible pour qu'il l'entende... La seule chose qu'il pouvait vraiment être sure, c'est qu'elle reniflait à cause de ses pleurs... Prenant l'initiative, il éteignit la cigarette qu'il avait fini de moitié en effleurant le bout incandescent sur le parquet avant de la posé à même le sol, puis il alla vers elle et posa sa main gauche, non sur sa tête, mais sur son épaule droite, son bras droit, passant devant elle, pris possession de son bras gauche puis posa sa tête contre celle de Seika. C'était une étreinte comme une autre, mais moins étouffante que la précédente, beaucoup plus lente et délicate... Il resta ainsi jusqu'à que la peine de la vampiresse se soit atténuer. Même si ses tremblements était encore présent, les pleurs se sont dissipé après quelques minutes. Il s'excusa d'avoir réveiller en elle le souvenir douloureux de ce fardeau qu'elle traine sur elle...

-Je ne sais guère qui est cet personne, mais vu ton comportement, il devait être très important pour toi... Dans tout les cas, ce n'est pas ta faute... Personne ne peut être fautif de la mort de quelqu'un... Sauf si cette personne à été assassiner, là, je serai d'accord que ceux qui l'on tué sont de vrais salops... Et, je ne fait que supposer mais je pense avoir un peu raison sur cela, si tu ne l'avait pas écouter, tu serai morte avec lui surement dans de mauvaises circonstances... et puis...

Sa phrase s'arrêta dans un fondu... Il réfléchi à se qu'il souhaitait lui dire... Avait-il le droit de dire cela dans une circonstance pareil ? Et comment pouvait-elle le prendre ? Le croirait-elle égoïste de penser cela ? Peut-être pas mais il fallait mieux éviter... Il était peut-être préférable de changer la phrase de façon à ce qu'elle comprenne la première partie et suppose la seconde... Il reprit sa voix, d'un ton faible semblable à un chuchotement et d'une tonalité très douce et réconfortante...

-Et puis... tu ne serai pas arriver là... A me souvenir, la dernière fois tu m'as dit que tu ne voulait plus être enchainer... Ici, tu n'as pas de chaines qui te retienne de vivre comme tout le monde... Tu peut enfin voler de tes propres ailes sans crainte, personne à part les autres habitants de la communauté ne connait cet endroit...

Il s'arrêta, plongeant sa tête d'avantage sur le cou de la jeune fille, la serrant un peu contre lui... Voulait-il l'apaiser ? Bien évidemment, elle avait fait de même pour lui alors ne rien faire serait impolie et égoïste... Tout comme la vrai phrase qu'il souhaitais dire en réalité que vous avez surement deviner... "Je ne t'aurai jamais rencontrer..." voilà la phrase qu'il voulait dire en réalité...

-De peur qu'il ne t'arrive quelque chose, je voudrait te demander si je peut t'accompagner... Je ne sais pas qui est le défunt, mais dans ses moments là, on a toujours besoin que quelqu'un soit là pour nous réconforter... Si tu refuse, je comprendrai parfaitement... Cela ne me dérange pas... Mais je voudrait au moins que tu ne soit pas seule dans ce moment dur... Je...

Il s'arrêta de nouveau, et cet fois, ne chercha pas à détourner sa phrase pour qu'elle comprenne autre chose... Elle n'était pas stupide et faire que des métamorphoses serait bien irrespectueux...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 21 Mar - 18:51

Les larmes coulantes toujours sur les joues froides de la jeune fille, celle-ci sentit une main se poser sur son épaule et un bras l’enlacer. Cependant, elle ne bougea pas, enfin, si, elle sanglotait, mais le contact du jongleur ne l’a perturba pas. Elle semblait même ne pas l’avoir remarquer. Pourtant, elle l’avait bel et bien sentit, cela la réconfortait même, son étreinte n’était pas brutal et étouffante comme la précédente, elle était douce, délicate et chaleureuse, chaleur que la jeune fille appréciait. Pourtant elle ne pouvait s’empêcher de penser à celui qui était à cette heure ci mort, elle revoyait les images de son décès. Du sang, des hurlements, un regard suppliant, et des mots … Déchirants, lui ordonnant de s’en aller tant qu’elle le pouvait. Et elle, idiote, ayant reconnue les assassins, s’enfuit, abandonnant le fameux « Keikoku » à son triste sort, à demi-mort. Elle revivait ce moment de sa vie, la forçant à laisser couler ses larmes. Bien heureusement, elle finit par se calmer, profitant de la tendresse de Joker, elle alla même jusqu'à se reculer un peu pour être encore plus proche de lui, ce qui la rassurait. Pouvait-elle se le permettre ? Peu importe, cela lui faisait du bien. Elle tremblait cependant un peu encore, et calmement un chuchotement vint à son oreille, s’excusant de lui avoir fait repenser à tout ceci. Que racontait-il encore comme idiotie ? Il n’y était pour rien, dans tout les cas elle aurait dut y aller et cela aurait finit de la même manière, il n’avait rien fait du tout. Il continua avant même qu’elle puisse dire quoique se soit, de toute façon, elle n’en aurait certainement rien fait, de peur que sa voix déraille à cause des ses pleures. Il devina donc que cette personne était très importante pour elle. Oui, elle l’était, beaucoup trop. Il dit aussi qu’elle n’était pas fautive de la mort de celui-ci, que personne n’était fautif, sauf s’il avait été assassiné, et si c’était le cas, ces « gens » serait de vrais « salops » Il finit alors sur le fait qu’il supposait que si elle ne l’avait pas écoutée elle serait morte avec lui. Il s’arrêta au milieu de sa phrase, cherchant certainement une autre manière de formuler la suite de son discours de manière à ne pas la choquer ou quoique se soit d’autre. Seika, elle, pensait à ce qu’il venait de dire. Oui, il avait été assassiné, oui c’était sa faute, elle aurait pu les en empêcher, non elle n’aurait pas du l’écouter, Non elle ne serait pas morte. Soit elle les aurait tué, sans remord, soit ils l’auraient ramenés au Japon, c’était le raison de leur venue, mais il ne l’aurait pas tué, elle était trop précieuse. Le jeune homme reprit alors, en chuchotant toujours, Il voyait le côté positif des choses, il devait bien être la seul personne assez optimiste pour voir le bon côté d’un décès. Elle ne serait jamais arrivé à Monster’s villages. Oui c’est vraie, elle ne l’aurait jamais rencontrée lui, voilà le seul point positif de la mort de Keikoku, mais cela ne changeait rien à son point de vue. La jeune japonaise était définitivement contrariée, elle aurait dut les supprimer une bonne fois pour toute. Il se souvint alors qu’elle avait dit ne plus vouloir être enfermée, ici, elle était libre. Que pensait-il ? Qu’elle avait été enfermé la bas ? Certainement pas, pourtant elle le laissait dire, n’ayant pas le courage de le contredire pour le moment. Il vint alors enfouir son visage un peu plus profondément dans le cou glacé de Seika et resserra un peu plus son étreinte au plus grand plaisir de celle-ci. Il reprit pour la dernière fois.


-De peur qu'il ne t'arrive quelque chose, je voudrais te demander si je peux t'accompagner... Je ne sais pas qui est le défunt, mais dans ses moments là, on a toujours besoin que quelqu'un soit là pour nous réconforter... Si tu refuse, je comprendrai parfaitement... Cela ne me dérange pas... Mais je voudrais au moins que tu ne sois pas seule dans ce moment dur... Je...


Seika, qui n’avait jusqu’à présent pas bouger d’un pouce, se défit alors de l’étreinte de Joker, à contre cœur, mais elle put alors se retourner et observer son visage. Elle essuya les dernières larmes mourantes sur ses lèvres et ferma les yeux. D’une voix un peu cassée qui dérailla malgré elle, elle répondit doucement.


-Tu…. Voudrais bien ? … Même si tu devais retourner las bas ?


Elle ne voulait pas accepter, elle ne voulait pas le forcer à retourner dans son village natal qui l’avait chassé, De plus elle savait que s’il la voyait las bas, il découvrirait certainement son vrais visage, mais… Mais elle ne voulait pas non plus y aller seule, Pouvait elle se montrer égoïste pour une fois ? Elle s’approcha un peu plus de Joker et posa sa tête sur son torse, écoutant battre son cœur, elle resta ainsi quelques instant et continua.


-Je... j’aimerais … Que tu viennes… Si ca ne te dérange pas…


Le cœur du jongleur avait un rythme un peu accéléré, mais il détendait la demoiselle, elle tapa même la pulsation de son index de sa main gauche qu’elle avait posé également sur le torse du rouquin. Elle était bien ainsi, pourtant elle pourrait être encore mieux, c’est pourquoi elle se redressa, et posant ses mains sur les épaules du jongleur, tel un grand chien poserait ses pattes sur les épaules de son maitre, elle le força à s’allonger au sol. Basculant en même temps que lui, elle se retrouva alors à califourchon au dessus du clown et sourit amusée, les yeux encore rougit par ses larmes, son sourire était faiblard et son regard triste, elle se laissa donc glisser sur le coté de façon à ne plus être positionner au dessus de Joker et s’allongea à ses cotés, posant à nouveau sa tête au niveau de son cœur. Voilà qui était mieux, elle aurait été un chat, peut-être aurait-elle ronronné. Cette idée l’amusa et un léger rire sortit de sa poitrine et faiblement, elle imita le ronronnement d’un chat, allant d’un rythme calme pour enfin l’abandonner pour un tempo accéléré et ralentir à nouveau ce grognement félin. Lorsqu’elle s’arrêta, la petite japonaise s’étira faisant craquer ses omoplates et reprit sa position initial, se serrant un peu plus contre Joker. Elle repensa à son discours et d’une voix calme, un peu moins enrouée après ce ronronnement, elle riposta.


-C’est vrais, il s’est fait assassiné, mais tu as tords, je n’aurais pas dut m’enfuir comme il me l’a ordonné, j’aurais dut tous les tuer, un simple cou de crocs, ils n’auraient pas survécus, je sais de quoi je parle. Et admettons que j’aurais échouée, il ne m’aurait pas tués, s’il sont venus et ils ont assassiné Keikoku, c’est pour une seule raison. Moi . Je suis bien trop précieuse à leurs yeux pour qu’il m’ôte la vie. Ils veulent me ramener… au Japon. Et ils ne repartirons pas sans moi, je vais certainement pouvoir le venger...


Elle serra son poing, posé sur le torse du jongleur, elle était décidée, elle les tuerais des ses propres mains. Elle continua, la voix un peu plus dur et sèche. Elle osa cependant dire cette phrase que lui n’avait pas osé, sans même y penser d’ailleurs, elle ne disait que ce qu’elle pensait, ni plus, ni moins.


- Ca ne serait pas arrivé, je ne t’aurais pas rencontrée, ca aurait été regrettable, mais je ne peut m’empêcher de me dire qu’il ne devrait pas être mort. De plus, si j’ai bien compris, tu penses que j’ai été enfermée la bas ? .. Pourtant j’y était plutôt bien. C’est dans mon pays natal que rien n’allait… Oh et … Tu te trompes encore… Ce n’est pas exactement une chaine, mais ceci me retient prisonnière ici.


« Ceci », elle le prit entre deux doigts, c’était le ruban de Joker . Bien sûr que ce bout de tissue ne la retenait pas prisonnière, ce n’était qu’une image. A travers le ruban, elle pensait au jongleur. En quoi la retenait-il prisonnière ? Il la laisserait bien évidement partir si elle le désirait. C’était simplement le choix de la demoiselle. A présent, elle se sentait vraiment incapable de partir loin de lui très longtemps. Pourquoi ? Elle comprenait de plus en plus mais n’osait se l’avouer. Elle lâcha le tissue et reposa sa main sur le torse du rouquin, elle entama alors des gestes doux, redessinant les traits fins de la musculature de celui-ci avec son index, inconsciente de son geste.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 22 Mar - 0:15

Seika se défit de l'étreinte du jeune homme, de façon à se retourner et regarder le visage du clown puis, elle essuya les larmes qui mourait sur ses lèvres avant de fermer les yeux... Elle lui demanda, d'une voix cassée qui déraillais, s'il en était sure... Il fit un signe de la tête signifiant une réponse positive... Après un certain temps, elle vint posé sa tête sur le torse de l'anglais,Cela dira quelques instants puis elle anonca qu'elle accepta la proposition du rouquin. Sa main gauche posé sur son torse également tapait du doigt la pulsation du cœur du jeune homme, lui faisant deviner un battement rapide qui semblait apaiser la jeune fille. Puis, elle se redressa. Joker pensait au début qu'elle voulait lui dire quelques choses, un mot ou simplement le regarder, mais elle mit ses mains sur ses épaules, comme un chien imposant qui ferait cela à son maitre, ce qui le fit basculer, le forçant à s'allonger... Seika se trouvant sur lui, à califourchon, le sourire amusé bien que discret encore et accompagner d'un regard triste encore rougeâtre à cause de ses larmes... Elle se laissa glisser, se retrouvant plus au dessus mais à coté de l'anglais qui était redevenue un peu rouge, reposant sa tête au niveau du cœur de celui-ci. Puis, on ne sais pourquoi, mais elle se mit à imiter avec exactitude le ronronnement d'un chat, variant d'un rythme calme à endiabler sans aucun soucis. Le jeune homme en fut un peu surpris et amusé, de par l'agissement de Seika... Se retrouver à terre avec une personne le "dominant" était plutôt inattendu, et entendre une jeune fille semi-louve ronronner alors que son sang est moitié canidé était plutôt drôle. Il laissa un rire discrètement passer... Lorsqu'elle s'arrêta, elle s'étira faisant craquez ses omoplates puis reprit sa position, serrant le corps immobile du jongleur qui la suivait simplement du regard... Puis, d'une voix calme et moins enroué, elle riposta et lui dit qu'il a tord car ses personnes ne la tuerai pas car elle était "trop précieuse"... Ce mot, négative dans le sens de l'albinos, était tout autre pour Joker... Lequel ? Vous le savez. Elle continua en avouant qu'elle pourrait se venger si elle y allait... Elle serra son poing, un air décidé... Il ne pouvait rien faire, c'était une évidence... Elle continua son discours, d'un ton plus rude cette fois... Osant même dire la phrase qu'il osait dire et que cela aurait été regrettable mais elle ne peut arrêter de penser qu'il ne devrait pas être mort. Et elle modifia ses dires : elle n'était pas enfermer à Humans' Village, mais au Japon, sa terre natale... et lui dit qu'il avait encore une fois tord en disant qu'elle n'était pas enchainer et, de se fait, montra ce ruban oranger qu'il lui avait mit... Ce n'était pas une chaine pourtant, mais en dirait qu'elle se sentait prisonnière ici, prisonnière de lui... Elle relâcha le ruban puis reposa sa main, entamant quelques gestes doux, redessinant les traits fins de la musculature de l'anglais à l'aide de son index.
Le geste de Seika fit frissonner le rouquin qui mit ses mains sur le dos de la jeune fille... Les cheveux qui était dessus, il joua avec en les entortillant de sa main gauche... Sa main droite, elle, alla glisser vers la taille de la demoiselle, resserrant d'avantage l'étreinte. Il profita également pour commencer à retirer le ruban qu'elle semblait voir un peu comme un "collier" en tirant sur le bout du ruban... Lorsqu'il l'enleva, il ne sentit aucune croute ou cicatrice de la blessure de Seika... Cela devait être pratique d'un coté d'être semi-loup ce dit-il... Seika senti qu'il enlevais le "collier" et releva la tête...


-C'est ce qui t'enchaine ici, non ? Puisque tu a connu trop souvent cela, il n'est pas très judicieux de t'en donner une de nouveau... Tu ne pense pas ?

Sa voix était calme, douce mais, sans vraiment le vouloir, perverse et sensuel... On pourrait supposer que deux personnes parlait en même temps: Joker ou celui représentant son côté lumière toujours présent, et le Joker qui représente son côté ombre... Qui pensait et qui disait ? Ça, personne ne pourrait le dire... Il continua à enlever le ruban oranger doucement, regardant toujours Seika. Il se mit à sourire d'une part chaleureuse et de l'autre sournoise que la demoiselle semblait ressentir... En ayant enlever enfin le bout de tissu qu'il mit dans sa bouche, il laissa sa tête tomber, enleva ses bras de Seika, sa pose prenant celle d'une croix et regarda l'heure...

-T'as dit que c'était à quelles heures déjà... que tu devait aller à l'enterrement de "Keikoku", Seika ?


Pourquoi cette question ? Il était exactement six heures et quinze minutes lorsqu'il lui demanda... Pourtant, il semblait qu'il n'avait bavarder que depuis quelques minutes... *Le temps passe si vite lorsque l'on est avec quelqu'un...* C'est ce qu'il pensait dans sa petite tête rousse, allongé tel un mort sur le parquet...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 22 Mar - 2:16


Seika sentit alors les mains du jongleur passer sur son dos et sa taille. Sa main normalement constituée étant poser sur le dos jouait avec ses longs cheveux, faisant frissonner la jeune fille. Doucement, sa main vint alors tirer sur le ruban pour le retirer. Pourquoi l’enlevait-il ?!? Seika paniqua discrètement, refusant de dévoiler son tatouage. La réponse à sa question se fit rapidement.



-
C'est ce qui t'enchaine ici, non ? Puisque tu as connu trop souvent cela, il n'est pas très judicieux de t'en donner une de nouveau... Tu ne pense pas ?


Le cœur de la japonaise vint à nouveau s’affoler. La voix du jongleur c’était faite tellement séduisante, un peu angoissante aussi. Mais elle avait un charme irréfutable, à la fois ténébreuse et lumineuse, deux adjectifs qui s’opposaient pourtant totalement. Son sourire s’ajouta à cette voix sensuel, lui aussi à la fois amical et effrayant. La demoiselle eut presque peur de lui à cet instant et son pouls s’accéléra, ses joues devinrent plus rouge. Pourtant elle ne bougea pas, le laissant retirer ce tissue qu’elle ne voulait pas qu’il enlève. Elle était comme paralysée, perdue dans le regard du jongleur. Elle aurait voulu... elle aurait dut … Non... Elle se retint, impossible de faire le moindre geste. Une fois le ruban orangé retiré du cou de la vampiresse, il le mit entre ses dents pour laisser tomber sa tête sur le parquet et enlever ses bras frêle de la demoiselle, les écartant de manière à former une croix avec son propre corps. Elle fit alors attention aux paroles du jongleur sans se préoccuper de son intonation. Non, le ruban n’avait rien à voir avec le fait qu’elle soit prisonnière de ce village, il n’était pas nécessaire de lui retirer, mais au moins, il n’avait pas regardé la marque de Seika, qui en fut rassurer. Il continua alors, lui posant une question un peu idiote, lui demandant à quel heure était l’enterrement. La demoiselle sentit les larmes revenir à la seul pensée de Keikoku, dont il avait si bien prononcé le nom... En fait non, il avait encore buché sur l’accent japonais, ce qui sécha les larmes ne l’asiatique avant même qu’elle ne soit nées. Elle ria doucement, un rire un peu sourd et retenue. Décidément, il n’était pas copain avec l’accent des pays de l’Asie. Elle répondit néanmoins à sa question, lui annonçant qu’il était à neuf heures, et qu’ils devraient partir d’ici, elle regarda la pendule rapidement, dans une heure quarante-cinq. Elle se concentra une dernière fois sur les pulsation du cœur du rouquin puis se redressa un peu, de manière à pouvoir observer le jeune homme tout en restant allongé à ses cotés. La jeune fille prit le tissue orangé entre ses mains, le volant au jongleur allongé, comme mort, et l’observa un instant avant de répondre à ses premiers dires.



-Tu sais… Ce n’est pas vraiment ce ruban qui me tient prisonnière ici… Ce serait plutôt une image pour dire que …



Elle s’arrêta au milieu de sa phrase et hésita, puis, au bout de quelques secondes, elle se redressa un peu plus et alla même jusqu'à se repositionner à califourchon au dessus de lui pour pouvoir mettre ses main au sol, des deux coté du visage fin de Joker, l’emprisonnant en quelque sorte à son tours. Elle continua sa phrase.



-Ce serait plutôt une image pour dire que c’est toi qui m’empêche de partir réellement...



Pourquoi avoir prit une position si délicate pour dire ceci ? Peut-être tout simplement pour le surplomber, le rendre inferieur à elle, le dominer. De manière à pouvoir oser lui dire ceci sans bégailler, sans rougir… oser tout simplement. D’ailleurs, son regard était dur et déterminer, un sourire narquois venait s’étirer sur ses lèvres, dévoilant des canines légèrement pointu, et son visage s’assombrit. Il ne manquait que des iris rouges et on l’aurait cru prête à mordre le rouquin. Mais au contraire, ses yeux était d’un vert, tirant légèrement sur le bleu, un peu moins claire que lorsqu’elle était revenue de la forêt cependant. Elle resta ainsi quelques minutes, plongeant son regard sévère dans celui de Joker, incapable de s’en retirer. Puis, retrouvant ses prunelles douces, elle ria amusée de ses propres paroles si embarrassantes, quoique, elle n’était pas si amusée que ça, elle riait plus pour combler un silence oppressant qui s’était installé entre les deux jeunes gens. Elle se redressa alors, décollant ses mains du parquet, sans pou autant se retirer du jongleur, puis demanda.



-Au fait… Tu as quel âge ?



Question futile, qui ne servait qu’à empêcher ce malaise de revenir, ainsi que de changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 22 Mar - 21:01

D'un rire discret, sourd et retenu, elle lui répondit, lui rappelant qu'il était à neuf heures et qu'il devraient partir dans, environs, une heure et quarante-cinq minutes puis, après cela, se concentra de nouveau sur les battement encore rapide du jeune homme. C'était plutôt la première fois, encore, qu'il se sentait "proche" avec quelqu'un, cela lui faisait bizarre mais le rassurais en même temps... L'une des seules personnes avec qui il avait vraiment eu de grand lien, mise à part son traitre et défunt "ami", était son frère ainé qu'il n'as plus revu depuis bientôt dix ans... La jeune fille se redressa un peu, de sorte à voir le visage penseur et inexpressif du rouquin avant de lui "voler" entre ses doigts le ruban qu'il avait encore entre les dents, recommença à l'observé avant de répondre à ses dires, avouant que ce bout de tissu insignifiant n'était pas ce qui la retenais ici mais... Mais quoi ? Elle se tut un instant... Que voulait-elle dire... Soudainement, sans que Joker ne comprenne se qui se passe, elle revint dans sa position précédente, à califourchon, encore une fois au dessus de l'anglais qui releva la tête. Les mains positionner de chaque coté de la tête de l'européen, elle avoua d'un ton plus sur que c'était un peu à cause de lui-même qu'elle ne pouvait partir réellement. Voyant devant lui un visage assombrit, un sourire narquois aux lèvres dévoilant ses canines plus ou moins pointues et un regard dur et déterminer mais encore trop pâle vint s'ajouter à cela... Même s'il n'avait pas à s'inquiéter tant que les yeux de la demoiselle était encore verdâtre, cela lui faisait un peu peur mais c'était du moins contrôlable, si je puis dire... Il fut "prisonnier" ainsi pendant quelques minutes, plongeant son regard dans celui sévère de la louve, jusqu'à ce qu'elle se mette à rire de la situation... Il mit un moment avant de réagir également, plus précisément en faisant un sourire crispé. Elle se redressa, sans pur autant se retirer... Puis, elle demanda au jeune homme une question plutôt banal permettant de changer de sujet : savoir l'âge de Joker... Pour être un peu mieux disposé à répondre, il se redressa un peu, forçant Seika à se relever au minimum pour qu'il puisse glisser ses jambes vers lui et, ainsi, être en position assise. Pendant ce temps, il répondit.

-Je suis né en Octobre 1989... De ce fait, j'ai actuellement vingt ans...

Il se mit à sourire comme d'habitude. Ce n'était pas une question qui le choquait ou qu'il adorait spécialement mais cela changeais le ton de la discutions qui était noire... Et puis, il n'était pas complexer sur son âge comme certaines personnes... N'essayez pas de comprendre, c'est un avis personnel... Puis, il pinça très légèrement l'une des joues de l'albinos d'un air amusé et très enfantin, se mettant à rire et montrant toute ses dents.

-T'as environs seize ans je suppose, non ? Je suis plus vieux que toi, ma petite Seika adorée !

L'anglais n'avait pas calculé ce qu'il venait de dire à l'instant... Si bien qu'il continua son délire en tirant légèrement la joue de Seika qui faisait la moue, complètement désabusé... Lorsqu'il la vu ainsi, il s'arrêta et fit une tête identique à un enfant que l'on sermonnais pour une petite bêtise, se frottant le bras par nervosité. Il reprit du moins la parole...

-D'ailleurs... Je trouve que tu fait bien plus mure que ton âge... Je ne parle pas que physiquement, mais aussi dans le mental... Je ne sais même pas comment te le dire... Tu...

Le silence revint... La nuit était encore là malgré tout mais le bruit du quotidien venait brisé le vide auditif... Il remit sa main sur la joue de Seika, non en la pinçant, mais en l'effleurant doucement... Il inclina la tête, un regard adouci et un sourire tendre... Il réagissait maintenant automatiquement, et n'essaya plus de s'en cacher... Mais resta restreint tout de même par respect. Il approcha sa tête de l'oreille de Seika puis finit par dire la suite de sa phrase, la murmurant d'une voix envoutante.

-Tu n'es pas comme les autres... Je ne sais pas pourquoi... Mais j'aime bien...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 23 Mar - 1:39

Le jeune homme se redressa alors, forçant Seika à se relever pour le libérer quelque peu de son emprise. Il en profita alors pour récupérer ses jambes et s’assied. Seika elle, le laissa faire sans rien dire, il répondit alors à sa question, avouant qu’il était né en octobre 1989. Seika fit un rapide calcul, il avait donc « actuellement vingt ans... », Joker le dit en même temps que la japonaise le pensa. Elle observait le visage fin du rouquin, souriant. Oui, il faisait bien son âge, un peu plus peut-être ? On lui aurait demandé, elle aurait certainement répondue 23/24 ans environ, ou alors elle n’aurait pas répondue du tout. Ils avaient donc quatre ans d’écart ? Quatre et demis même, enfin, et cinq mois pour être plus précis. Pourquoi faisait-elle ce calcul idiot ? Qu’est ce que cela pouvait importait ? … Quatre ans et demis… C’était peut-être un peu trop…Oui… Mais un peu trop pour quoi ? La demoiselle secoua discrètement la tête, s’interdisant de penser à ceci. Elle sursauta alors, une main, un peu plus chaude que d’habitude, venait d’attraper la joue de Seika et un rire amusé et enfantin retentit à ses oreilles. Elle jeta un regard surprit au jongleur, qui supposa qu’elle avait environ seize ans. Il ajouta qu’il était plus vieux que sa « petite Seika adorée ». Petite Seika adorée ? Celle-ci se sentit alors rougir mais, étrangement, ce petit surnom lui fit plaisir, si bien qu’elle ne retira pas la main du rouquin, se contentant de baisser la tête et faire la moue. Oui elle était petite, oui il était plus vieux. Et alors ? C’était quoi le problème ? Effectivement, la jeune fille était vexée. Et puis comment avait-il deviné son âge hein ? Surment lorsqu'elle lui avait dit depuis combien de temps elle fumait. Enfin, de vexée, elle fut blasée. Ce jeune homme avait beau être plutôt mature, il était un peu ridicule sur ce coup là, elle laissa même échapper un soupire discret, et lorsque sa joue commença à la faire souffrir à force que Joker s’amuse de celle-ci, la douleur s’arrêta et la japonaise regarda à nouveau le clown qui ressemblait à un enfant que l’on sermonnerait pour une petite idiotie, se frottant le bras, idiotie minime, qu’une mère aurait certainement oubliée en voyant la mine dépitée de son enfant et l’aurait serrer contre lui. Ce que la demoiselle voulu faire mais se retint. Il reprit alors la parole, avouant qu’il la trouvait plus mature que son âge, autant physiquement que mentalement, il ne savait pas comment le dire et n’acheva pas sa phrase, laissant le silence s’installer. Un silence pas totalement pur, quelques piaillements d’oiseaux se firent entendre annonçant le lever du soleil qui ne tarderait pas, des gens sortaient de chez eux, certainement pour aller travailler. Les lampadaires s’éteignaient. La ville s’éveillait. La jeune japonaise, elle, soupira, elle n’avait, à nouveau, pas dormit, et n’en ressentait pas la moindre envie. Mais contrairement à ces nuits si longue, à errer dans la forêt comme une âme en peine, celle-ci avait été courte et beaucoup plus agréable malgré quelques événements qui n’aurait pas manqué à la soirée s’il ne s’était pas passé, comme sa blessure dans son cou, ou encore le souvenir malheureux de Keikoku et pire encore, la panique du jongleur après son réveil. La main de celui-ci vint alors se poser sur la joue de la vampiresse, son sourire était doux et son regard tendre, faisant palpiter le cœur de Seika. Une nouvelle fois.


*Maudit cœur*,
s’énerva-t-elle contre elle-même.


Calmement, elle vit alors le visage de Joker se rapprocher d’elle et glisser jusqu'à son oreille en laissant échapper un chuchotement.


-Tu n'es pas comme les autres... Je ne sais pas pourquoi... Mais j'aime bien...



Sa voix s’était, encore une fois, faite envoutante et attirante, d’autant plus qu’en chuchotant, cela la rendait encore plus mielleuse. La jeune fille ne supporta pas une nouvelle fois cette élan de sensualité. Ses lèvres s’entre-ouvrirent, laissant échapper une respiration forte, et un tantinet rapide. Sans réfléchir, elle rapprocha sa joue de celle du jongleur, la collant à la sienne et entama quelques mots.


-…Je t’…



Elle s’arrêta aussitôt qu’elle comprit la phrase qu’elle s’apprêtait à lui dire et se recula alors rapidement. Qu’allait-elle faire ? Elle ouvrit de grands yeux paniqués, la respiration de plus en plus haletante, dévisageant le jongleur. Elle….Elle l’... Non elle refusa de penser ça. C’était impossible ! Impo…ssible ?...Peut-être pas… Elle secoua la tête vivement et se releva rapidement en évitant le regard de Joker. Il faisait chaud soudainement, beaucoup trop, pourtant la porte était toujours ouverte depuis le temps. Elle alla donc la fermer, voilà un bon prétexte pour l’avoir laisser ainsi au sol. Enfin, elle alla la fermer, oui, mais seulement après avoir prit une grande inspiration, pas très discrète, humant l’aire frais qui s’engouffrait dans la pièce. Elle resta un instant debout devant la porte, ne sachant que faire. Elle ne pouvait décemment pas revenir en face du rouquin aussi rapidement. Son visage était encore trop rougit, son cœur battait trop fort, et sa respiration était trop haletante. Elle passa une main dans ses cheveux sans la retirer, tournant toujours le dos au jeune homme, puis ferma les yeux, essayant de reprendre un souffle régulier. Elle se sentait mal. Une douleur, calme, lui parcourait l’estomac, elle y posa sa main libre comme si ce geste pouvait calmer son mal, mais rien n’y faisait, la raison de cette minime souffrance, c’était ce qu’elle avait faillit dire. Pourtant, elle n’avait pas finit sa phrase, il n’avait peut-être pas comprit… Bon, il ne fallait pas non plus le prendre pour un imbécile, mais elle pouvait toujours espérée. De plus, qu’est ce que cela pouvait elle lui faire qu’il ai comprit ou non, ce n’était que des mots, même pas achevés. Non, rien n’était logique. De toute manière, l’angoisse n’est pas logique alors bon… Soupirant, elle récupéra ses mains et prit la direction du canapé, ramassant le pacqué de cigarette, elle en prit une et tenta de l’allumer, sauf que manque de chance, le briquet avait rendu l’âme en offrant le reste de son gaz au jongleur, lorsqu’elle se rendit compte que cela ne servait à rien d’insister, elle grommela, énervée, la clope entre les lèvres.


-Tss… Il n’y a jamais de gaz dans ces foutus briquets.



Elle balança l’objet au sol et se dirigea vers son sac pour en sortir une boite, affirmant qu’il n’y avait rien de mieux que la bonne vieille allumette pour ce genre de chose. Brutalement, la japonaise frotta un de ses bouts de bois contre son empaquetage faisant jaillir une flamme qu’elle porta au bout de son tube bicolore, l’allumant. Enfin, dans un grand geste de son poignet, elle éteignit le feu et jeta l’allumette, à présent inutilisable dans le reste de ses affaires. Calmement, elle « tira » entre-guillemet sur sa cigarette et rejeta la fumée au bout de quelques secondes. Ceci la détendit un minimum, sa respiration se stabilisa, son cœur se calma, cependant son mal-être et ses rougeurs étaient toujours présente. Elle osa enfin jeter un regard timide au rouquin. De toute façon, ce qui est fait est fait, si elle l’avait dit, c’est certainement qu’elle le pensait. Elle soutint le regard du jeune homme, tout en osant enfin s’avouer ses sentiments pour celui-ci. Oui, elle l’aimait. C’est tout. Elle resta ainsi, sans bouger, l’observant. Puis, elle lâcha un dernier soupire, vaincu. Elle ne savait toujours pas quoi faire et restait ainsi, attendant quelque chose, sans savoir quoi. Une idée peut-être ? Un idée de comment rattraper sa gaffe. Ou juste une idée de quoi faire. Elle n’allait pas rester debout sans rien faire indéfiniment non plus. Pourtant elle restait paralysée, partagée entre, le rejoindre et prendre ses distances. Dans sa tête, la dernière phrase de Joker résonna « Tu n'es pas comme les autres... Je ne sais pas pourquoi... Mais j'aime bien...» Et lui, qu’avait-il voulu dire par là ? Sa joue endolorie que le rouquin avait tiré quelques minutes auparavant la fit souffrir une seconde, lui rappelant qu'il avait deviné son âge, elle dit alors, sans bouger, essayant de faire oublier au jongleur ce qu'elle avait faillit dire.


- Ouais, j'ai seize ans bientôt. Le dix-neuf, à dix-huit heure treize exactement, c'est à dire dans...


Elle s'arrêta aussitôt, ouvrant de grand yeux claire. Le temps s'était-il arrêté lorsqu'elle avait quitté le village il y a de ça quelques semaines ? Il faut croire que oui, elle en avait oubliée le jour de son propre anniversaire. Elle reprit alors, baissant la tête honteuse après avoir regarder l'horloge.


- ...Dans onze heures et quarente minutes environ...
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mer 24 Mar - 20:59

La respiration de l'albinos se fit haletante, fortre et rapide, il sentit la joue de celle-ci se coller à la sienne. Elle entama une phrase qu'elle n'osa pas finir, semblant croire qu'elle allait commettre une terrible erreur... "Je t'..." Allait-elle vraiment dire ce qu'il avait compris ? Elle se recula vivement, l'air paniqué et refusant de vouloir y croire, dévisagea le jongleur qui la regardait d'un air surpris et triste... Pourquoi triste ? Il ne comprennais pas, peut-être est-ce à cause de cette obstination qu'elle avait de refuser ce sentiment... probablement que oui... Elle secoua la tête avant de se relever aussi rapidement, évitant le regard du jeune homme qui restait là, ne bougeant pas d'un pouce... Ses yeux vint se river sur le sol, les yeux troubles pendant un instant, se remémorant le bout de phrase qu'il venait d'entendre de la voix de la jeune fille... Il savait bien ce qu'elle allait dire, mais pouvait-il vraiment y croire ? Il avait entendu une phrase semblable de la personne qui l'avait trahis, mais là... Ce n'était guère du mensonge, cela se sentait... Et puis, ils sont un peu pareil cela joue beaucoup... Et cette sensation, cet envie de la posseder elle et rien qu'elle... et les agissements de la jeune fille qui, pourtant, semblait si réserver... Cela ne pouvait se discuter tellement c'était évident ! Soudainement, il entendit la porte se fermer, précédé par un bruit de respiration peu discret... La porte le la salle et de l'entrée étant plus ou moins aligné, il put juste voir le dos de la jeune fille qui semblait essayer de calmer sa respiration, passant une main dans ses cheveux sans l'enlever à la suite, puis posa l'autre sur son ventre... Etait-elle tomber malade ? On ne le devient pas aussi subitement, c'est impossible. Alors... est-ce à cause de ce qu'elle allait lui dire ? Peut-être bien, oui... Alors, c'était de l'angoisse... Ce n'était peut-être pas quelque chose qu'elle avait l'habitude de dire, ce qu'il comprenais... Il se releva calmement et à peine il fut sur ses deux pieds que Seika s'était décidé à revenir dans la salle, se dirigeant vers le canapé prendre son paquet de nicotine pour enfin prendre un de ses tubes cancérigène et essayer, en vain, de l'allumer avec un briquet qui avait rendu l'âme, le gaz venant même au narine du jongleur. Cette odeur, plus ou moins enivrante ou écoeurante pour certains, ne le dérangeais pas vrament... Il l'entendit gromeler et dire son avis péssimistes sur ses boites à gaz, le balancant sur le sol, allant désormais vers son sac pour sortir une autre boite, affirmant qu'il n'y avait rien de mieux qua la bonne vieille allumettes... Brutalement, l'adolescente frotta l'extremité rouge du bout de bois, friction qui en fit apparaitre une petite flamme brûlant la tige, tige qu'elle porta jusqu'au batonnet bicolore qu'était la cigarette puis, d'un geste vif et imposant, elle éteignit le morceau de bois devenu innutilisable avant de le jeter dans ses propres affaires. Tirant sur la cigarette puis recrachant la fumée grisâtre après quelques secondes, elle semblait se détendre, s'apaiser, sa respiration autrefois rapide redevint calme... Première effet de la cigarette, en effet, qui calme, dû à la nicotine... Malgré que son calme soit "revenu", les rougeurs qu'elle portait sur ses joues blèmes était encore là et son mal-être semblait également encore présent... Elle daigna enfin lui adresser un regard encore timide, soutenant celui du rouquin avant de finir la phrase qu'elle n'avait pas terminer... Avouant devant lui des sentiments réciproque... Elle l'aimait, il l'aimait, ils s'aimaient... L'entendre lui fit étrange, il en était pas surpris mais son visage avait pris une expression ressemblant étrangement pour enfin s'adoucir de nouveau, heureux... Sa main droite sembla néanmoins se diriger vers son coeur, comme pour le saisir alors qu'il en fut pas ainsi... Comme pour dire d'une façon matérialiser l'expression "donner son coeur à quelqu'un"... Seika resta immobile, observant de jeune homme, avant de laisser un soupir d'aise s'échapper... Ils restèrent là sans bouger pendant un petit moment... Il fallait bien faire quelques chose, maintenant... Mais quoi ? Pouvait-il se permettre de répondre à la phrase révélatrice de Seika ? Devait-il juste garder le silence ? Faire quelque chose... Il fallait faire quelque chose pour combler ce vide... C'est alors que Seika vint à parler, lui affirmant qu'elle avait belle et bien seize ans, de plus aujourd'hui à dix-huit heures et treinze minutes, puis vint dire dans combien de temps, la tête baisser... Elle semblait être à cheval sur le temps, mesure infinie... Elle répondait toujours en disant dans combien de temps une chose aurait lieu, pour le moment avec des heures et des minutes, mais c'était à se demander si elle ne calculais pas aussi les jours, les mois, les années... Alors, aujourd'hui, elle a seize ans... Triste anniversaire, elle va à des obsèques, manque de tuer une seconde fois le jongleur, se met en colère... Ce n'était pas vraiment une belle journée... De plus, le soleil n'était guère présent car il s'était cacher derrière les nuages de pluies... Il regarda l'horloge à son tour... Il était bientôt l'heure de partir... Il vint d'abord relever la tête de Seika, lui disant d'attendre ici un moment. Que voulait-il faire ? D'abord, changer d'accoutrement. Vous avez déjà vu un clown tout sourire à un obsèque, vous ? Nous sommes bien d'accord... Après avoir franchi les escaliers grinçant ainsi qu'un petit couloir, il vint à sa chambre... Elle n'était pas spécialement coloré comme ses habits, il n'y avait pratiquement pas de couleur... Sur une commode se trouvait un miroir et une boite contenant quelques anneaux en argents stérils ainsi que le néccéssaire pour souligner son regard bleuter... Pour ceux qui n'on pas compris c'est du maquillage... Il enleva sa veste, la posant sur le grand lit puis alla se diriger vers l'armoire. Il en prit des vêtements de civile, une veste ample et un pantalon simple et aussi large de couleur noirs. Puis, après s'être changer, il enleva le maquillage qu'il avait sur ses yeux, malgré que quelques traces du crayon noir restait encore le soulignant encore et toujours, et profita même pour enlever la larme qu'il avait tant l'habitude de dessiner sur sa joue gauche... Il détacha même ses cheveux... Il regarda par la suite dans un des tirroires de la commode et en sortie des gants blancs, immaculer, sans aucune tache visible qu'il mit ainsi qu'une casquette noir pour dissimuler ses longs cheveux roux... Habiller ainsi, on ne le reconnaitrai pas... Pourtant, c'était comme cela qu'il s'habillait autrefois, et vu qu'il à grandit et que son visage à murit, personne ne pourrait le reconnaitre là-bas... Par la suite, il prit des affaires aléatoires : un porte-monnaie, ses clefs, une carte... Pourquoi une carte ? Et de qui la détenait-elle ? Vous le saurez un jour... Il descendit après cela, rejoignant Seika qui, à la vue de cette accoutrement, fut étonner...

[Nous rappellons que fumer c'est mal ! Soyons tous non-fumeur et vivons longtemps ou fumons tous et crevons tous ensemble dans la joie et la bonne humeur ! =D]

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 25 Mar - 21:51

Calmement, le jongleur regarda à son tour l’horloge, puis vint vers Seika qui ne bougea pas. Doucement, il releva le visage de la jeune fille, plongeant son regard dans le sien. Il n’avait pas le droit de se comporter ainsi, c’était abuser de ses faiblesses nouvelles. Son regard était envoutant et le bleu-violacé de ses iris profond, la demoiselle se perdit dedans l’espace d’une seconde, juste le temps que Joker entame une phrase, lui disant de l’attendre ici un moment. Il partit alors, sans demander son reste. Seika, elle, resta ainsi, tête relever, regardant des yeux qui n’étaient plus devant elle, comme si le temps s’était arrêté. Elle prit conscience de son immobilité lorsque les escaliers craquèrent et tourna doucement la tête vers l’origine de ces grincements, sans pour autant changer l’expression de son visage, encore troublée. La jeune fille vit alors les dernières mèches de cheveux tressées disparaitre dans le tournant des marches. Elle voulut le suivre, ne pas rester seule, mais il avait dit de l’attendre, alors elle attendrait. La demoiselle regarda autour d’elle, et finalement s’assit sur le canapé, mettant sa tête en arrière, les cheveux tombant dans le vide. Sa nuque se cassant sur le dossier du canapé, elle voyait donc à présent le monde à l’envers. Elle ferma ainsi les yeux, se concentrant sur le bruit le plus minime. L’aiguille des secondes de l’horloge qui battait son rythme régulier, le chant des oiseaux qui était de plus en plus présent, une porte qui se fermait à l’étage, un cœur qui battait. Son cœur. Et oui, pour se détendre, Seika avait un truc infaillible qu’elle avait apprit à ressentir durant toute ses années au Japon. Elle se concentrait sur elle-même, essayait d’entendre son cœur battre, le sentir frapper contre sa poitrine, se concentrait sur le sang coulant dans ses veines, devinant la rapidité de ce fluide, imaginait ses poumons se remplissant et se vidant d’air au même rythme que sa respiration, elle ne comprenait pas. Pourquoi pouvions-nous ressentir ce qui était extérieur, comme le frôlement du vent sur notre peau, mais tout ce qui était intérieur, tel le sang se déversant dans notre corps, était devenue tellement banale que nous le ressentions même pas ? Elle porta la cigarette à peine entamée à ses lèvres et prit une bouffée, non par d’air frais, mais de cette fumée toxique que dégage ce tube empoisonné dont beaucoup de gens sont accrocs. Elle posa alors son coude sur le dossier du canapé, sa main, celle qui tenait la clope, pendante. Elle attendait, simplement. Malgré qu’elle tenta de se vider la tête en se concentrant sur son corps, elle ne put s’empêcher de penser à ce qu’elle avait osé dire. Après tout, c’était tout à fait logique, leurs lèvres c’était effleurées, un baiser passionné avait relié cette jeune fille et Joker entre eux, à deux reprises même, alors lui avouer qu’elle l’aimait n’avait rien d’extraordinaire, pourtant, elle se sentait toujours aussi mal. Elle aurait plutôt du être soulagée que ce rouquin n’est rien répondu à son aveux, pourtant cela la rendait encore plus mal à l’aise, que pensait-il lui ? Doucement, elle entendit de nouveau les escaliers grincer, rouvrant les yeux, elle vit alors un homme qu’elle ne reconnut pas de suite, elle le regarda ainsi, tête à l’envers, ouvrant grand les paupières, manifestant un regard emplit de surprise. Elle porta à nouveau sa cigarette à ses lèvres sans changer son expression de stupéfaction, elle rejeta la fumée, le regard tout aussi étrange, et roula alors légèrement de manière à voir ce jeune homme à l’endroit, ses long cheveux blancs étaient donc tous du coté droit de son visage laissant apparaitre le tatouage de son cou sans qu'elle ne s'en rende compte, elle reconnue enfin cet «étranger». C’était bien Joker, mais il était différent, tout d’abord, il s’était changé à son tours. Ses vêtements étaient sobres et extrêmement funeste, vêtement d’enterrement donc, il portait des gants blancs, cachant cette main squelettique à la vue de tous. Mais ce qui était le plus surprenant était qu’il portait une casquette noire, lui cachant pratiquement le visage par son ombre, et surtout qui dissimulait ses cheveux roux surement lâché. Elle put donc remarquer que la larme qu’il devait avoir l’habitude de redessiner chaque jour avait disparut, au plus grand plaisir de Seika. D’ailleurs, après quelques minute à le dévisager, elle mit la cigarette entre ses lèvres et se redressa pour sauter gracieusement par-dessus le canapé pour rejoindre le jongleur [Sakae : Flemmarde ! Tu ne pouvais pas faire le tour non ? XD...]. Elle retira alors une de ses mitaines et caressa d’un revers de main la joue de celui-ci, celle qui devait contenir un maquillage noire à présent inexistant, sa main glissa vers le haut, replaçant une mèche qui dépassait de sa casquette la dissimulant à nouveaux, elle sourit alors timidement et détourna la regard, les joues encore en feu. Décollant sa main du visage fin du jongleur, elle prit alors deux élastiques qui étaient autour de son poignet et rapidement, elle mit ses cheveux en arrières, laissant sa frange qui tombait sur son œil droit là où elle était et s'attacha alors sa longue chevelure en deux couettes hautes. La jeune fille fit alors volte-face et se dirigea vers le canapé, elle le contourna rapidement le canapé et ramassa le ruban qui avait été laissé au sol. Autour d'un des deux élastiques qu'elle avait utilisée pour attacher ses cheveux, elle noua le tissue orangé. Une fois sa coiffure terminée, Seika se tourna vers le rouquin à casquette et mit sa tête sur le coté, souriante. Ainsi, on aurait dit une enfant innocente et naïve, elle faisait un peu plus jeune également, mais si elle avait fait ceci, ce n'était guère pour ne pas être reconnue dans le village dans lequel ils s'apprêtaient à partir tout deux, puisqu'elle faisait assez souvent cette coupe, d'ailleurs cela n'empêchait aucunement de reconnaître cette demoiselle, non, si elle c'était coiffé ainsi, c'était seulement parce que le défunt, autrefois, aimait lorsque la fille-louve se faisait ses couettes. En repensant à ceci, le regard de cette même fille se fit plus triste malgré son sourire toujours présent, elle retira la cigarette d'entre ses lèvres et baissa un peu la tête entamant d'une voix basse et tremblante.


-On sera un peu en avance si l'ont part maintenant, mais de toute façon j'ai besoin de prendre l'aire. J'en profiterais pour passer chez... Enfin... la bas... Il faut que je récupère quelque chose encore que j'ai oubliée de prendre l'autre fois...


Elle laissa alors échapper un soupire et revint vers le jongleur, tout en gardant un peu de distance.


-Tu sais, je ne te force aucunement à venir. Si tu ne désires pas retourner dans ce village, restes là. Et puis, il me semble t'avoir dis déjà d'accepter ce que tu es non, pourquoi te déguises tu ainsi ?


En réalité, Seika pouvait très bien comprendre son désire de se dissimuler dans cette accoutrement mais elle voulait savoir pourquoi simplement. Elle le préférait lorsque ses cheveux roux brillaient sans la lumière du soleil...ou de la lune, au choix, ou lorsqu'il montrait sa main de squelette, l'assumant pleinement. Néanmoins un détail lui plaisait particulièrement, il n'avait plus cette saloperie de larme sous l'œil. Enfin, en posant cette question, elle avait plus lancé un sujet de conversation qu'autre chose, car elle ne savait trop que faire, et elle voyait déjà un silence pesant s'imposer entre les deux protagonistes. Tout en attendant la réponse, elle se dirigea d'un pas léger vers la porte d'entrée qu'elle avait refermer il n'y avait que quelques minutes à peine, et l'ouvrit pour la seconde fois. Cependant, elle ne sortit pas, se contentant de se décaler pour vérifier que Joker était bien derrière elle, et le laisser passer le premier, chose ridicule puisque c'était lui qui possédait les clefs de l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Sam 27 Mar - 14:07

Elle le fixa, la tête à l'envers, ses yeux grand ouvert devant l'individu, qui n'était autre que le rouquin. Portant sa cigarette à ses lèvres sans changer d'expression et recrachant cette fumée toxique, elle fit un rouler-bouler sur le coté de sorte à ce qu'elle puisse le voir à l'endroit, n'ayant pas fait attention à son tatouage qui était désormais visible à l'oeil du jongleur. qui ne put faire attention à posé son regard sur celui-ci... un code barre avec un numéro, mais il était bien trop loin pour lire celui-ci avec exactitude. A première vu, il n'y avait rien de choquant... mais s'il elle ne voulait pas qu'il le voit c'est qu'il y avait une bonne raison... Détournant son regard du symbole pour se concentré de nouveau sur Seika, il remarqua vite qu'elle l'avait reconnu sous ses vêtements sombres et simples, sa casquette noir ainsi que ses gants étant les seules choses de clair dans cet accoutrement surement "nouveau" au yeux de l'albinos... Nouveau dans le sens qu'elle n'as guère vu Joker habiller ainsi, en civile "normal" -ou en tenue d'enterrement comme vous le désirerez- mais en tenue de cirque, mélangeant celle d'un Mr. Loyal et d'un clown. Seika, remettant son tube bicolore dans sa bouche, vint à se redresser, prenant son élan pour enfin sauter au dessus du canapé et rejoindre l'anglais qui se tenais droit devant elle, immobile... Elle retira sa mitaine droite pour posé la main du même coté sur la joue du jeune homme, la joue où devait être dessiner la larme en question, glissant vers le haut pour repositionner une mèche rebelle, la dissimulant à nouveau, puis sourit en détourant le regard les joues toujours rosés. Ayant enlever au même instant sa main du visage fin de l'européen, elle pris deux élastique se trouvant autour de son poignet, mettant ses cheveux en arrière en prenant l'attention de laisser une mèche cacher son œil droit pour enfin les attaché en couettes hautes, puis fit marche arrière vers le divan, reprenant le ruban oranger, anciennement jaune du jongleur, pour le nouer autour d'une des couettes. Une fois avoir terminer de se recoiffer, elle se retourna vers Joker, inclinant la tête, souriante. De cette manière, on aurai dit un enfant innocent et remplis de naïveté, paraissant faire moins que son âge tout d'un coup, se qui fit sourire également, d'une manière attendrit, le jongleur. Il savait d'une part que ce n'était pas pour passer inaperçu puisque son visage était à découvert... Surement pour le défunt, se disait-il... Au même instant, le regard de Seika devint plus mélancolique malgré son sourire, retirant sa cigarette de la bouche et insinua qu'ils serait en avance s'il partait maintenant... Néanmoins, elle précisa qu'elle devait chercher autre chose qu'elle avait oublier... Qu'était-ce donc ? Nous le saurons plus tard... Elle soupira avant de s'avancer de nouveau, quoique un peu distante.

-Tu sais, je ne te force aucunement à venir. Si tu ne désires pas retourner dans ce village, restes là. Et puis, il me semble t'avoir dis déjà d'accepter ce que tu es non, pourquoi te déguises tu ainsi ?

Bonne question. Pourquoi faisait-il cela ? La raison était pourtant compréhensible... En allant répondre, il remarqua qu'elle s'était avancer vers la porte d'entrée qu'elle avait ouverte à nouveau sans pour autant sortir. Elle s'était contenter de se décaler pour laisser passer le jeune homme en premier, ce qui était contradictoire à la logique des choses. Premièrement, ce sont les hommes, et non les femmes, qui tiennent la porte pour laisser sa compagne entrer ou sortir en première, deuxièmement c'était Joker qui avait les clefs et qu'il serait plus judicieux que ce soit Seika qui sorte en première. Cet pensé fit doucement rire l'anglais qui alla vers la porte, passant devant Seika pour, non sans le vouloir, tenir la porte via sa main de chair ganter, puis observa Seika de ses yeux bleuter accompagner de son éternel sourire. Repensant à la dernière question de Seika, il lui répondit.

-Il y a "déguiser" et "déguiser"... Je m'habille ainsi pour deux raisons... -il montre sa main droite ganter également, levant l'index- Premièrement, pour la simple raison que l'on n'as jamais vu une personne habiller comme un type provenant d'un cirque... Un clown ou je ne sais quoi... -Il lève à la suite le majeur- Et deuxièmement, pour ne pas être reconnu... Un type avec une main squelettique doté de cheveux roux et maquiller comme un pot de peinture... Il y en a pas cent, tu es bien d'accord avec moi, Seika ?

Puis, il lança -c'est imager bien sure- sa main vers l'extérieur, celle-ci était plane, les doigts était coller les une au autres. Il l'invitait simplement à passer en première.


[Note : Putain, pourquoi les mecs comme ça ils sont toujours pris ?! >_<]

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Dim 28 Mar - 0:23

Un rire, calme, le rire que Seika commençait à reconnaître comme un bruit de fond, qui, pour elle, allait à présent faire partit de son quotidien, résonna à ses oreilles et des bruits de pas se firent entendre, prenant pour destination la porte d'entrer où se trouvait la jeune fille. Le jongleur passa alors devant elle, tenant la porte et la regarda souriant. Il fit alors entendre sa voix, insinuant qu'il y avait deux sens au verbe «déguiser», il montra alors sa main ganté ou se dessinait les traits de ses os, son habit semblait même un peu grand au niveau de ce qui était sensé être la paume de cette main. Il continua alors, levant son index au milieu de sa phrase, il expliqua simplement qu'il s'était habillé ainsi car l'on ne voyait jamais quelqu'un en clown dans un endroit comme dans celui dans lequel ils allaient, et que deux plus, il ne tenait pas à se faire remarquer, et lui rappela qu'il n'y avait pas cent personnes rousses, possédant une main de squelette et se maquillant avec exagération, puis demanda «tu es bien d'accord avec moi, Seika ?». Il balança gracieusement sa main vers l'extérieur, lui indiquant la sortie poliment, le bras collé à son diaphragme, souriant toujours. Seika, sa mitaine à la main, la remit rapidement, et fit un signe affirmatif de la tête pour répondre à la question de Joker, réponse qui d'ailleurs était évidente et inutile. Elle contempla un instant le visage du jongleur, elle détestait lorsqu'il finissait ces phrases par son prénom, elle savait qu'elle s'appelait ainsi et qu'il s'adressait à elle, il n'était pas nécessaire de le rappeler, d'ailleurs le regard peu aimable de la jeune fille lui fit comprendre clairement qu'elle n'était pas ravie de son appellation. Pourquoi n'aimait-elle donc pas ce léger détail ? Simplement parce qu'à chaque fois que ce jeune homme prononçait son prénom, la petite Seika sentait son cœur s'affoler à nouveau et des frissons lui parcouraient le dos, lui rappelant sa faiblesse nouvelle, surtout qu'à cet instant précis, la présence du rouquin la mettait mal à l'aise, elle n'avait pas besoin de ça en plus. Elle soupira alors, décrochant son regard haineux de la source de son angoisse et dit d'une voix qui se voulu plus douce que son expression faciale.


Tu n'es pas obligé de rappeler mon prénom à la fin de tes phrases.


La demoiselle entama alors sa marche puis s'arrêta brusquement. Quelque chose la dérangeait, elle ne voulait pas sortir ainsi. Elle réfléchit un instant et ouvrit de grand yeux étonné avant de poser sa main dans son cou et jeter un regard au clown, regard qui se voulait un peu plus paniqué que le précédent. Les seules fois où elle se faisait cette coiffure, elle restait chez elle et seul Keikoku pouvait le voir, jamais elle n'était sortie ainsi et rares étaient les personnes étant au courant de ce code barre. Pour Joker, c'était certainement trop tard, alors s'apaisant elle retira sa main de la marque et soupira à nouveau. Défaisant le nœud qu'elle venait à peine de mettre à ses cheveux, elle le remit là où le jeune homme l'avait attaché dans la nuit, à son cou, faisant bien attention à caché sa marque par le ruban et sortit, cette fois sans s'arrêter, pour attendre patiemment que le rouquin sorte à son tours et referme la porte à clef. Il entama alors le pas, partant vers l'entrée du village. Seika le suivit, le pas lent et la démarche nonchalante, elle restait cependant en retrait, laissant de la distance entre eux deux, distance qu'elle n'aimait pas d'ailleurs. Le soleil était maintenant présent, illuminant le ciel et la ville. Des personnes déambulaient dans les rues croisant Joker et Seika sans même les remarquer. Elle, l'a tête baissée, évitait de croiser le regard de qui que se soit. Bientôt, ils arrivèrent à l'entrée du village, lieu qui rappela nombre de souvenirs à la jeune fille, quelques semaine auparavant, à peu près à la même heure, ce jeune homme qui marchait devant elle et elle même étaient à ce même endroit, faisant entre guillemet connaissance, elle s'était même endormit dans ses bras, exténuée. A cette pensée, Seika laissa échapper un sifflement, de colère ? Non, plus de frustration. Elle accéléra même un peu le rythme, juste pour se rapprocher un peu plus de Joker, sans pour autant le toucher. Quelque chose la dérangeait maintenant qu'ils avaient quitté le village. Ce silence peut-être ? Un silence pesant, c'est vraie, depuis qu'ils avaient quittés leur appartements, aucune de deux jeunes personne n'avait prononcée le moindre mot, ce qui ne faisait qu'amplifier le mal-être de la jeune vampire. Ils pénétrèrent alors plus profondément dans la forêt lorsqu'elle s'arrêta brutalement et leva les yeux devant un arbre. Un chêne plus précisément, un chêne dont les feuilles n'étaient pas encore revenue. Elle l'observa un instant, et laissant le jongleur continuer son chemin seul, elle s'en approcha et posa sa main sur son écorce. Cet arbre, elle le connaissait, c'était devant celui-là qu'elle avait rencontrer Joker, cela lui fit drôle de s'attacher à une chose aussi futile et pourtant elle sourit, bêtement, et ses lèvres s'entre-ouvrirent, laissant échapper un son mélodieux.


Sotto nagareru Shiroi
Kawaita kumo ga toru
Haiiro no watashi wa
Tada jitte kieteiku no o
Miteta

Hoshi wo atsumete
Tsukuru suna no oshiro ni
Watashi no sasayaka na inori
Koborete ochiru
Sono ashimoto wo
Machibuseta nami ga sarau

-
A
world of darkness
A world of
silence

Cette chanson, ce fut aussi les premiers mots que le rouquin avait entendu d'elle, chanson qu'il lui avait chanter à son tours lorsqu'ils furent devant l'entrée du village. Elle se retourna alors et observa le jeune homme qui venait de s'arrêter, lui tournant toujours le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 30 Mar - 0:22

Seika remit sa mitaine, faisant un signe d'affirmation au jeune homme qu'elle fixait d'un air peu aimable... Qu'avait-elle tout à coup ? La question du rouquin l'avait-elle irriter ? Pourtant, il n'avait rien dit de bien méchant... Après un léger silence entre eux, elle soupira, décrochant son regard du visage de l'ahurie, avant de lui dire d'une voix calme et douce, qui était en désaccord total avec son expression facial, qu'il n'était pas obliger de finir ses phrases par son prénom... Puis, elle entama la marche, passant devant Joker qui, par mégarde, vu en détails ce tatouage mystérieux qu'elle voulais tant lui cacher... Un nombre tout aussi étrange vint attiser sa curiosité... "19 113"... Ce n'est qu'un nombre pourtant, mais il avait vu si souvent Seika la cacher depuis le début qu'il savait maintenant que ce n'était pas comme un symbole que l'on se ferai graver sur une partie de son corps pour "l'envie"... Elle continua néanmoins sa marche sans se douter de quoi que ce soit... jusqu'à ce qu'elle s'arrête brusquement, se retournant la main sur cette marque, l'air paniqué... Fixant le jongleur d'un regard apeuré... Elle a surement remarquer, quoi qu'un peu en retard, que sa marque était maintenant bien visible et qu'il avait du regarder... Peut-être en pensant cela, elle se calma et soupira à nouveau pour ensuite retirer le ruban de ses cheveux pour remettre d'elle-même sur son cou... Elle reprit sa marche pour enfin sortir. Joker suivi et en profita pour fermer son chez-lui à clef, puis il entama le pas... Seika le suivit en retrait d'un pas lent et nonchalant...
Il faisait plutôt beau ce jour-là, alors qu'il accompagnait la jeune fille à un enterrement... Ordinairement, il devrait pleuvoir des cordes, y avoir de l'orage ou même un temps couvert et froid... Mais il faisait soleil, soleil qui illuminait tout sur son chemin... Les habitants ne remarqua en aucun cas la présence d'une des personnes les plus importantes de ce lieu, on peut dire, "maudit"... Enfin, avec les vêtements qu'il portait, c'était plutôt compréhensible... Il posa un regard derrière lui rapidement, ralentissant son pas par précaution... Seika était derrière lui, tête baisser, n'adressant aucun regard à qui que ce soit... Malgré qu'elle est fait des allez-retour d'ici à là-bas; elle devait ne pas être habituer à rencontrer des gens aussi... "spéciaux"... Ils arrivèrent enfin vers la porte qui était aussi leur billet de sortie de la ville qui s'éveillait derrière eux... elle lâcha un sifflement, puis accéléra le rythme de son pas pour être à peu près au même niveau que Joker qui continuais sa route, quoi qu'un peu plus lentement pour qu'elle puisse le suive... Maintenant, il se retrouve de nouveau dans le lieu où tout à commencer : la forêt... [La laaa la lala ! xD]
Depuis qu'ils étaient partis, aucunes des deux jeunes personnes n'avait osé prononcer un simple mot... Même siffler un air, ou simplement dire quelque chose, même d'idiot... Quoi que, ce serait débile de crier "Patate" sans raison... Ce n'est qu'un exemple, ne me prenez pas au sérieux... Pénétrant plus profondément dans ses bois sombres où la lumière passait entre les feuillages renaissants, il s'arrêta, entendant quelque chose de familier.. Il ne se retourna pas et resta planté comme un piquet là où il était... il écouta... reconnaissant les paroles, les fredonnant discrètement... Reconnaissant également le ton de la voix de Seika, il reconnu également la chanson dans son intégralité... D'ailleurs, chose que j'ai oublier de dire, pendant ses longues semaines à se tourmenter, il ne faisait pas que de jouer au cartes ou jongler... Il essayait d'apprendre dans son intégralité la chanson, connaissant en hypothèse le titre de "Suna no Oshiro"... Travaillant les mots et, surtout même, l'accent pour paraitre moins "ridicule la prochaine fois"... Pourquoi avait-il projeter cela ? Il ne savait pas... Il le voulait d'un coté et s'en sentait obliger de l'autre... Sans en connaitre la raison... Il tourna la tête, son regard fixant Seika du coin de l'œil sans être agressif... Non, c'était plutôt comme à son habitude, en plus amplifier... Il pris une grande bouffé d'air et se mit à chanter la suite, ni trop fort, ni trop faible...


Kietekaru inori
Kaze ni aorare nagara
Sore demo tomori tsuzukete
Watashi ga ikuno mo motsure nagara
Hieyuku te de
Tsukuru suna no oshiro wo
Machibuseta nami ga sarau

Et, contrairement à la première fois, les mots ne butais pratiquement jamais... Son accent anglais se ressentait à l'arrière, mais si l'on oubliait ce détail ou pourrait dire que c'était... parfait ? Peut-être pas car il a encore du travail pour en arriver là... Mais déjà, c'était vingt, cinquante, cent fois mieux que la première fois... Chaque note était à sa place, le tempo était préserver, la respiration était bien partager... Il vint se retourner d'un quart, son corps de profil et sa tête était plus ou moins en direction de Seika qui était calme... Voyant le silence revenir, il se mit à rire doucement de lui-même, sans raison, souriant comme à son habitude même si sans son aspect de clown cela faisait étrange...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 2 Avr - 0:29

Le jongleur tourna alors la tête vers Seika, le fixant d'un regard doux, chaleureux, ce même regard qui faisait chaque fois battre le cœur de la jeune fille. Prenant une bouffée d'aire, sa voix mélodieuse retentit à son tours, continuant la chanson que l'albinos avait déjà entamée. Elle ne sembla pas perturbée ni même choquée, mais en réalité, elle n'en croyait pas ses oreilles. En effet, le rouquin semblait connaître cette chanson sur le bout des doigts et ses paroles étaient parfaites, aucune hésitation, aucun mot ne s'emmêlant, juste un petit accent anglais qui n'était pas si désagréable à l'écoute. Enfin, la demoiselle entendait parfaitement les quelques défaut qui venaient parasiter cette air envoutant, après tout, c'est sa langue maternelle, mais elle n'y prêta guère attention. Lorsque sa voix s'éteignit dans un décrescendo, il se tourna d'un quart vers Seika, la regardant à présent de face, il souriait, comme toujours, faisant louper un battement de cœur à cette jeune fille. Jeune fille qui d'ailleurs voulu s'approcher en souriant elle aussi, lui caresser la joue comme elle aimait tant le faire, lui parler, brisant ce silence trop long qui s'était installé pendant le trajet, mais un coup de feu retentit au loin, la faisant arrêter immédiatement ses premiers pas déjà entamés. Elle tourna brutalement la tête vers l'origine du tonnerre, à sa gauche, dévoilant son petit grain de beauté en forme de larme. Elle fit un pas vers les arbres, comme pour rejoindre l'homme qui devait posséder cette arme, mais comme si ce geste avait réveillé une bête, un aboiement retentit alors à son tours. Un appel au secours ? Oui c'était ça. Un de ces congénères était en danger. Elle ouvrit alors de grands yeux et sans réfléchir elle dit à voix haute.


-Des chasseurs...


Elle commença alors à partir, mais se rappelant le jeune homme, elle se tourna vers lui, il semblait paniquer un peu, mais continuait néanmoins de sourire, comme figé, son regard était vide. Elle l'observa ainsi un instant, puis, se mordant la lèvre inférieur, elle hésita un instant à faire ce qu'elle allait faire. Elle revint néanmoins rapidement vers le jongleur, et, se mettant sur la pointe des pieds, pouvant ainsi atteindre la bouches de celui-ci, elle déposa ses lèvres sur le coin des siennes, lui volant un léger baiser, timide, puis chuchota,


-Sumimasen Joku-san... Je reviens.


Puis, aussi vite qu'elle s'était approché, elle s'éloigna. Elle partit, le pas pressé, et sans même attendre d'être hors de vue du rouquin, elle retirait déjà son haut trop court, dévoilant un sous-vêtement de la même couleur que celui-ci, c'est à dire rouge bordeaux, ainsi qu'un dos cicatrisé, puis se cachant derrière un arbre, elle retira alors la totalité de ces vêtements, les laissant glissé sur sa peau pâle, et les abandonna à l'endroit même ou elle s'était déshabillée. Elle était pressée après tout et elle n'avait pas le temps de les mettre ailleurs, ce n'était que des bouts de tissues après tout. Mais pourquoi les retirer ? Et bien, pour ne pas les déchirer où alors qu'il la gène. Gênée pour quoi ? Pour son apparence. Et oui, la peau de Seika se recouvra alors d'un pelage aussi blanc que ses cheveux, ses yeux claires devinrent rouge vif, et dents et griffes poussèrent. Lorsqu'elle sortit de derrière l'arbre, ce n'était non plus une jeune fille qui paraissait innocente et naïve qui était présente devant Joker mais un loup sauvage. Pas aussi imposant qu'il y avait quelques semaines, il semblait tout à fait normal, sa taille était celle d'un jeunot. Fouettant alors l'aire de sa queue, l'animal plongea son regard dans celui du jongleur, un regard doux, digne de celui de la jeune fille qu'elle pouvait se faire passer, douce et innocente. Enfin, juste le temps qu'un deuxième coup de fusils retentisse suivit d'un glapissement de douleur à fendre l'âme, alors, se souvenant de son but premier, Seika se retourna rapidement pour pouvoir entamer une course enflammée, pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Ven 2 Avr - 21:27

Seika commença à s'avancer, mais un coup de feu vint stopper ses premiers pas. La jeune fille ainsi que le faux-humain -n'oublions pas qu'il s'est dissimuler sous des vêtements basiques- tournèrent la tête en même temps, lui sur sa droite et elle vers sa gauche, dans la direction du tonnerre. Après un délai de quelques secondes, l'albinos vint s'avancer de quelques pas vers les arbres comme pour rejoindre le fautif. Cependant, après deux pas, un aboiement vint arriver à leurs oreilles et, comme si cela lui était directement adresser, la semi-louve fit de grand yeux effrayer et, à voix hautes, insinua qu'il s'agissait de chasseurs... Insinuer était peut-être mal-approprier vue le lieu... Ils avaient fais escorte jusqu'à la forêt où tout avait commencer entre eux, et des chasseurs il y en avait pas mal... A cette pensée, le jongleur se souvint d'un moment passé avant qu'il ne découvre les ruines du village qu'il avait rénover seul... Bien avant qu'il ne soit abandonner dans ses abysses de verdures sans fin, il savait l'existence de chasseurs dans sa ville natale et que certains d'entre eux s'amusait à une activité cruelle similaire, dont le but n'était pas que de tuer des animaux sans défenses devant leurs armes à feu. Le but ? Tuer les monstruosités encore vivantes dans les bois. D'où venait ce "jeu" ? L'un des hommes sans pitié avait rencontrer l'un des survivants... S'il se souvenait bien, il se nommait Éric, Éric quelque-chose, et sa capacité était qu'il était entre l'humain, l'oiseau et le reptile, sans pour autant passer d'un état à l'autre comme Seika... Il était une sorte d'homme possédant une peau écaillé verdâtre, des plumes étaient présentes sur ses avant-bras, ses mollets et il avait la chance d'avoir des ailes sur son dos. Ange ou démon, personne ne pourrait le dire... Néanmoins, Joker lui avait parler deux ou trois fois et le peu qu'il connaissait de lui était une personne aimante et très généreuse qui ne détestait personne malgré que les villageois lui faisait maintes coup bas... Une personne exceptionnel et rare, qui aurait pu avoir un très bel avenir si il n'avait pas été un "monstre"... Le chasseur lui avait tiré une balle dans la tête et, par la suite, lui a coupé la tête pour prouvé que ses "sales bâtards" étaient encore en vie et donner la première note d'un loisir sadique et pervers... Par ailleurs, le rouquin a failli passer à la trappe plus d'une fois lors de son errance dans ses bois sombres et oppressants... Pendant ce petit flash back, il n'avait pas remarquer que Seika s'était rapprocher vers lui pour lui volé sur le coin de ses lèvres un court baiser timide, ce qui le fit réagir instantanément, dirigeant son regard vers celui de la demoiselle, demoiselle qui lui chuchota :

-Sumimasen Joku-san... Je reviens.

Puis, elle se dirigea vers un groupement d'arbres, retirant son haut déjà trop court pour en dévoilé un dos couvert de cicatrice et un sous-vêtement bordeaux, détail que le rouquin ne faisait pas vraiment attention... A vrai dire, il s'en fichait pas mal.... Mais rien que ce geste lui avait fait deviner ce qu'elle comptait faire : se transformer en cet animal imposant qu'il avait eu l'opportunité de voir il y a de cela quelques semaines... Lorsqu'elle sortit de derrière l'arbre, ce n'était non plus une jeune fille qui paraissait innocente et naïve qui était présente devant Joker mais un loup sauvage, fouettant l'air de la queue. Un canidé pas aussi imposant, il semblait même plutôt jeunot. L'animal plongea son regard aussi rougeoyant que la dernière fois dans celui du rouquin qui ne bougeai pas... Les yeux du loup d'un blanc immaculé était doux, digne de la jeune fille qu'il connaissait, qu'il "l'avait fait devenir" comme elle l'avait dit avant... Le temps d'un deuxième coup de fusil accompagner d'un glapissement de douleur, surement le dernier de cet animal innocent, elle se retourna prête à débuté une course enflammer vers ses tueurs. Le rouquin, la voyant se préparer, fit trois pas bien distinct, levant le bras la main ouverte, avant de lui dire dans un ton calme mais presque un ordre, de s'arrêter immédiatement... Elle ne bougea pas. Pensant qu'il fallait quelques explications de cet obligation, il se rapprocha de l'animal, à l'endroit où se trouvais le t-shirt qu'elle avait abandonner, puis s'agenouilla, prenant au passage le morceau de tissu. La louve se retourna, pouvant voir le jeune homme un genou à terre, son haut à la main, lui faisant signe de s'approcher, ce qu'elle fit. Il pencha la tête, d'un air sérieux mais amical malgré tout, avant de débuter ses explications...

-Ce sont des chasseurs, comme tu l'as dit... Mais est-ce que tu crois vraiment que tu a ne serait-ce une chance de les abattre sous cette forme ? Ils ont surement tués un loup à l'instant et en tué un second leur serait encore plus bénéfique... De même si tu les tuais de façon "vampirique"... De plus... -il se met à sourire en riant discrètement- Je ne pense pas que des pourritures comme eux ai un goût aussi délectable que moi, hein ?

Il fallait voir cela au second degré bien entendu... Mais le petit grognement de Seika en disait le contraire... L'anglais mit sa main devant la bouche et fit semblant de toussoter... Il prit par la suite le haut qu'il enfila sur l'animal comme on le fait pour un enfant qui ne sais s'habiller...


-Je te conseil de reprendre forme humaine et de remettre tes vêtements... -il se relève et regarde la montre qu'il avait sur son poignet- De plus, nous avons perdu quelques minutes a cause de ses enflures... Et, pour t'avouer encore quelque chose qui est l'une des raisons de pourquoi de m'inquiète à ton sujet, s'ils apprennent ta double apparence et donc ton atout, il serait prêt à te tuer sans hésiter pour "jouer" même si t'est tout ce qu'il y a d'innocent... Enfin, quand tu n'as pas faim...

Il se gratta la tête, détournant le regard puis, après un certain délai, se fut son corps qui se retourna à l'opposé, les yeux clos....

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 8 Avr - 0:26

Pourtant, les pas du jeune homme se firent entendre derrière la louve, et sa voix, calme mais stricte, claqua dans ce silence oppressant, lui ordonnant de s'arrêter. L'animal s'exécuta pour ne plus bouger, pourquoi obéir ? Il fallait aider ce loup, il n'était peut-être pas trop tard ! Pourtant la voix stricte du jongleur semblait l'obliger à l'écouter, comme un chien obéirait à son maitre malgré lui. Se retournant, Seika vit alors Joker accroupit devant elle, tenant ce bout de tissue qui lui servait de haut, celui-ci lui fit signe de s'approcher. Non, pas de temps à perdre, c'était déjà trop. Pourtant, encore une fois, elle ne put s'empêcher d'obéir devant l'aire sérieux que prenait le rouquin et s'approcha d'un pas lent et un peu méfiant. Il lui expliqua alors calmement qu'elle n'arriverait certainement pas à battre ces hommes sous cette apparence, après tout c'était des chasseurs et ils venaient d'abattre un de siens, cette pensée fit battre le cœur de la louve, oui, elle devait s'en persuader, l'animal qui avait appelé au secours était certainement mort sous les balles des chasseurs, et un sentiment de haine gagna l'albinos. Elle voulut faire demis tour et le venger, malgré ce que disait le jongleur, elle pouvait aisément les tuer, mais c'est justement parce que ce jongleur parlait qu'elle n'en fit rien et l'écouta, il pensait que de façon vampirique, cela aurait été pareil, et riant discrètement, il ajouta enfin que « ces pourritures » n'avait certainement pas un goût aussi délectable que le sien. Il voulait sûrement faire de l'humour, cependant Seika le vit d'un tout autre regard. Il est vrais que son sang semblait quelque peu envoutant pour la jeune fille, mais elle n'aimait pas s'en souvenir, d'ailleurs elle montra son mécontentement en laissant échapper un grognement sourd d'entre ses crocs, ses mâchoires puissantes resserré. Pourtant ce grondement n'était pas spécialement destiné à Joker et à ses allusions idiotes, mais plus à elle même, pour sa nature de vampire qui l'a répugnait mais qu'elle était forcé d'accepter, pour son incontrôlable entichement pour ce liquide vital qui coulait dans les veines du jeune homme qui d'ailleurs toussota comme pour changer de sujet, main devant la bouche. Soudain, il mit le haut de la jeune fille atour du cou de l'animal, comme pour la persuader de ne pas partir et de se rhabiller. Penser qui se confirma lorsque Joker lui conseilla de reprendre forme humaine pour enfin se rhabiller. Il ajouta, après s'être relever et regarder l'heure,


-Et, pour t'avouer encore quelque chose qui est l'une des raisons de pourquoi de m'inquiète à ton sujet, s'ils apprennent ta double apparence et donc ton atout, il serait prêt à te tuer sans hésiter pour "jouer" même si t'est tout ce qu'il y a d'innocent... Enfin, quand tu n'as pas faim...


Tout ce qu'il y a d'innocent ? S'il savait, il n'y pas que lorsqu'elle avait soif qu'elle ne l'était pas, mais elle ne voulu pas le contredire, ne serait-ce que par un grognement ou un couinement. L'albinos ne nota même pas ce qui était vraiment important dans la phrase du jeune homme, que quelqu'un veuille la tuer, que se soit pour jouer ou non, ne lui faisait aucunement peur, elle était même plutôt rassurée. Pourquoi ? Parce que depuis qu'elle avait avouer ses sentiments pour le jongleur, très peu de mots avaient été échangés, elle craignait que cela ai affecté leur relation de complicité. Relation qu'elle n'avait jamais eut encore avec personne. Cependant, il venait de lui dire qu'il s'inquiétait à son sujet, ce qui la tranquillisa enfin un peu. Il se gratta l'arrière de la tête, détournant le regard, comme les hommes gênés dans les mangas que Seika aimait lire de temps à autre, sous forme humaine, peut-être aurait-elle rit ? Mais ainsi il lui en était impossible, de plus les chasseurs et le loup la préoccupait encore, elle aurait dut ignorer les conseils idiots du rouquin et partir immédiatement à la poursuite des tueurs, pourtant, toujours comme le chien qu'elle était, lorsque Joker se retourna,elle obéit. En effet, son corps de loups se transforma peu à peu, son pelage redevint une longue chevelure blanche, et à la place de l'animal sauvage se tint la jeune fille que le rouquin connaissait... Enfin... Un peu différente, elle était debout, tête baisser, sa frange et l'ombre des arbres cachaient ses yeux, ses mains étaient jointes au niveau de sa partie intime inférieur. Oui, Seika était là, debout, la taille fine, de nombreuses cicatrices sur le corps, plus ou moins voyante, et surtout, nue. Ses long cheveux emmêlés tel la fille de la forêt qu'elle était tombait largement sur la poitrine de celle-ci, cachant cette partie de son corps un minimum, seule son T-shirt était autour de son cou. Sa voix résonna alors, la surprenant elle-même, de nouveau habituée à entendre des grognements de sa part, elle était plus grave que d'habitude et pourtant elle était calme et douce.



- Très bien... Mais si on les croise...


Elle ne finit pas sa phrase, comme souvent, elle était sûr que Joker avait comprit, il n'y avait certainement pas besoin de lui faire un dessin. Au son de sa voix, le rouquin sembla surprit, sursautant, il se tourna quelque peu, sûrement pour vérifié que ce ne soit pas le loup qui parle mais bien Seika ayant reprit forme humaine, il sembla surprit et se retourna, montrant de nouveaux son dos à la jeune fille, il grommela quelque chose que l'albinos ne comprit pas, et d'un pas léger et lent, elle s'approcha, se collant doucement à lui. Et oui, cette jeune fille, au lieu d'être gênée et de se cacher pour aller s'habiller, surtout devant quelqu'un du sexe opposé, n'avait jamais apprit la pudeur et ne se rendait pas compte à quel point sa tenue d'Eve était déplacée et certainement génante pour le jongleur, non elle n'était pas pudique pour un rond, on lui avait juste apprit qu'il était mauvais de se comporter ainsi, mais à cet instant cette pensée lui échappa, tout ce qu'elle désirait était...En fait elle ne savait pas pourquoi elle faisait ca, elle le voulait c'est tout [ Note : Quelle capricieuse ! x3 ],néanmoins Seika chuchotta doucement, d'une voix peut-être un peu trop sensuelle pour l'occasion.


- Arigato... Merci de t'inquiéter pour moi... Cependant je ne risque rien Joku-san, je... Je t'expliquerai plus tard.


La japonaise venait de sentir un vent froid sur son corps, ce qui l'avait rappelé à l'ordre, elle se souvint donc qu'une jeune fille ne pouvais... Non... Ne devait pas se présenter ainsi, bien que cela ne la dérangeait pas spécialement.Elle se recula alors et retirant le T-shirt trop court qui était autour de son cou elle alla derrière l'arbre où elle avait laissée ses vêtements. Tout en se rhabillant, elle déclara, la voix un peu plus claire, qu'ils partiraient du côté où les coups de feu s'étaient fait entendre, pretextant que tout les chemins mènent à Rome, ou plutôt à Human's village, et qu'elle voulait retrouver le loup, même si elle savait bien qu'il était trop tard. Au fond elle esperait autre chose, qu'elle ne dit pas à voix haute mais se douta que Joker aurait comprit, elle esperait croisé le chemin des chasseurs, leur donner la leçon qu'il méritait.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 8 Avr - 23:01

Il était face à un fragment de verdure de cette forêt qu'il connaissait plutôt bien maintenant... Il est vrai qu'être rester environs cinq années dans un village entouré de ce amas de feuillage qui cachait l'existence d'un tel endroit ne pouvait que le forcer à connaitre chaque recoin de ses abysses verdoyantes... Il regardait cette image, attendant un signal comme quoi ils pouvaient reprendre leur randonnée... Puis, sans prévenir ce qui fit qu'il sursauta, une voix grave et, pourtant, douce dont le timbre ne lui était pas inconnu. Pour vérifié que ce n'était pas une illusion, il se retourna de peu, juste le buste tournait accompagner de la tête... Mais il fit vite de reprendre sa position initiale, a cause de... de la vue qu'il a eu sur la jeune Seika qui... comment dire... était assez... déshabiller ? En effet, la jeune fille était loin d'être prête à reprendre la route... Il se mit a prononcer dans sa barbe, il faudrait déjà qu'il en possède une, des mots incompréhensibles dû à la nervosité et au gêne... Ce n'était peu être pas la première fois qu'il avait vu une femme nue... Peut-être lorsqu'il avait vu les tableaux de nue dans ses manuelles scolaires dans son adolescence... En faites, si... Enfin, vous avez l'habitude, vous, de rencontrer quelqu'un "en tenue d'Eve ou d'Adam" ? Je pense que vous réagiriez pareil que lui, non ? Ou alors, c'est que vous avez un grain... [Note : Oh que oui ! *-*] En tout cas, lui, n'avait pas l'habitude de regarder en face une personne dévêtu, dont les mains dissimulait du mieux qu'elle pouvait le pubis et les cheveux, la poitrine... Toujours en train de grommeler je ne sais quels mots inimaginables, le visage faisant une grimace du moins comique et presque similaire à ceux d'un personnage de manga, il commença à sortir ses balles de jonglage, oui il les a amener, après avoir remit une mèche derrière son oreille... Sans comprendre se qui se produisait, il sentit quelque chose se coller à lui, ce qui lui fit faire tomber ses balles colorées, celles-ci restant près de lui néanmoins, et lui faire prendre une grande inspiration... Sachant que, hormis ses sadiques, ils étaient que deux... la seule personne pouvant être aussi près de lui n'était autre que l'albinos, qui se mit a lui chuchoter d'une manière peut-être un peu trop osé pour le moment présent, qu'elle le remerciait de s'inquiéter pour elle mais que cela n'en valait pas la peine... Les raisons lui seront expliquer plus tard... Le vent froid venait de souffler, lui rappelant de sa tenue d'Eve n'était pas vraiment la bienvenue... Surtout avec une personne du sexe opposé contre qui elle se blottissait, se qui fit qu'elle se recula, laissant sur son tassage un jeune homme raide, droit comme un i, complètement pétrifié... Il n'était pas sourd pour autant, il entendit ses pas qui faisait craquer les brindilles et le restants de feuilles mortes, ainsi que sa proposition de prendre le chemin des coups de feux, ayant le prétexte que "Tous les chemins mène à Rome".. Dans le cas présent, Rome représente Human's Village... Elle en précisa son envie de retrouver le corps du loup qu'elle n'a pu sauver... Même s'il avait deviné son véritable désir, qui était de trouver les ordures qui ont osé tuer cet être vivant, il se tut... De tout de façon, il était encore un peu chambouler par ce "petit incident technique"...
Après un certain temps, histoire qu'il "reprenne ses esprits", il se décida enfin à agir et à ramasser les balles qu'il a fait tomber... Évitant toujours de se retourner malgré qu'elle se soit cacher... Ils les ramassa une à une puis, les ayant toutes entre ses mains, il ne pu s'empêcher de jongler avec... Après tout, c'est se qu'il allait faire avec... Il se mit d'abord à les faire tourner en cercle, puis à les croiser, faire des petits tours sur lui-même... Comme la dernière fois... Sauf que cette fois, ce n'était pas une démonstration, mais juste pour le plaisir et oublier ce qu'il venait de voir, cette image qui n'était pas apocalyptique mais était du moins inattendue... Même si ce n'était pas comme voir une chose immonde, au contraire elle est plutôt jolie comme fille... Mais ce n'est pas très correct de pensé à de tels choses, même si elles se sont produites... Non, ne pas penser ça... Il ne se rendait même pas compte qu'il faisait tout et n'importe quoi avec ses balles, comme les lancer hauts, faire un genre de salto et les rattrapé à temps voir plus fou... Il faisait preuve d'une grande agilité et d'une incroyable souplesse dans ses mouvements... C'était presque inhumain de posséder tant d'aisance... Il était comme en transe et ne faisait plus attention à rien... Seulement, il fallait bien s'arrêter un moment, non ? Il entendit juste quelqu'un prononcer son nom, ce qui fit qu'il revint à lui, manquant de faire tomber à nouveau les balles... Il regarda vers la direction d'où provenais la voix... C'était Seika, habillée cette fois, qui l'avait appeler... Un silence se fit... Puis, comme pour briser ce blanc entre eux, il coinça ses balles entre ses doigts d'os ganté et s'inclina comme un artiste de cirque ferait devant un public en délire, l'adulant et le félicitant de son talent... Puis, il releva la tête et, d'un air sérieux, il fit....

- Waf !

Alors qu'il avait relever la tête, il n'avait pas remarquer que sa casquette était tomber à terre, laissant ses cheveux lâcher et bien visible... Néanmoins, il en sourit naïvement, ne faisant plus attention à rien...


[Note : J'étais tenté de le faire pervers... Mais je me suis résigné à oublier cette idée salace... xD]

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Jeu 15 Avr - 15:56

Seika était presque totalement rhabillée, néanmoins, il lui restait quelque petit détail à rajouter, comme le ruban du jongleur, qui semblait d'ailleurs ne plus lui appartenir, ou encore ses mitaines, ses chaussures, enfin rien de très important, ce qui fit que lorsque la jeune fille entendit des bruits de feuilles mortes et de brindilles sèches craquer non loin de là, plus exactement à l'endroit où était sensé être Joker, elle jeta un œil derrière l'arbre. Elle y découvrit un jeune homme, vêtue de noir, quelques mèches rousses dépassants d'une casquette toute aussi sombre que le reste de son uniforme, le même que celui d'il y a quelque instant, à une différence près, celui-ci avait ces balles de couleurs que la jeune fille admirait tant. Elle l'observa un instant, lançant ses jouets de clown haut dans les aires et les rattrapant avec aisance et agilité, émerveillée. Cela semblait faire si longtemps qu'elle ne l'avait pas vue ainsi, elle aurait voulu l'observer comme maintenant aussi longtemps qu'elle le pouvait mais bientôt, elle reprit place derrière son arbre pour finir de se préparer, remettant un rapide coup de crayon sur ses yeux. Un fois prête, elle sortit enfin de derrière son arbre, se montrant alors, la jeune albinos avait juste perdue ses élastiques, quand bien même les aurait-elle retrouvée, ils auraient certainement été inutilisable. A peine sortit-elle qu'elle aperçut Joker lançant ses balles de jonglerie dans les aires, assez haut pour qu'il ai le temps de faire un saltot pour enfin rattraper ses ronds de couleurs qui fascinait la japonaise. Celle-ci se décida alors à rappeler au jongleur sa présence en l'appelant tout simplement.


-Joku-san ka [ Note : « ka » signifiant l'interrogation .. un peu un point d'interrogation quoi, ( non Pikyu sa ne me sortira plus jamais de la tête u.u ) ]


Rattrapant une dernière fois ces balles un peu moins aisément que d'habitude, l'interpellé se tourna vers la jeune fille, la scrutant du regard, un silence s'imposa alors, laissant celle-ci un peu gênée, pourtant elle ne pouvait s'empêcher de fixer elle aussi le rouquin, revoyant ses tours de jonglerie qu'elle venait de découvrir pour la deuxième fois. Étrangement, il s'inclina alors devant elle comme s'il sortait tout droit d'un numéro de cirque, à ce même moment, sa casquette tomba, dévoilant ses longs cheveux roux lâchés, plus claire que jamais, le soleil reflétant sur la couleur orangée de ceux-ci. Lorsqu'il se releva, il prit un air sérieux. Seika paniqua légèrement à la vue de cette expression qu'il ne prenait que rarement. A quoi pouvait-il bien penser ? Et bien vous n'en saurez rien car tout ce qu'il trouva à dire fut...


-Waf !


Puis, il se remit à sourire, comme toujours, au grand soulagement de la petite asiatique. Celle-ci détourna le regard, incapable de défier celui du clown, qui ne semblait d'ailleurs plus en être un à cet instant précis. Ses joues prirent enfin une couleur rosé, fâcheuse habitude que la jeune fille commençait à détester, et se mordit timidement la lèvre inférieur de sa canine pointu. Bien sûre, elle n'était pas indifférente aux charmes du rouquin, et le voir ainsi, cheveux lâchés, rougeoyant par le soleil revenu, le visage dénudé de maquillage, lui redonnant sa couleur naturel, et ce sourire chaleureux qu'elle admirait tant, lui faisait bondir de nouveau son petit cœur de japonaise, autre habitude qu'elle tentait de calmer, en vain. Peut-être aurait-elle été plus sociable qu'elle aurait criée, tel ces groupies du japon et de leurs mangas : « Kyaaah ! » [ Sakae : Je t'enquiquine moi ( pour rester polie )<>.<> ] , s'en serrait suivit d'un longue, forte et … dangereuse étreinte. Mais nous le savons tous, Seika n'était pas ainsi, et d'ailleurs, on ne pouvait la comparer à ces fans du pays asiatique car elle même venait de la bas, d'autant plus qu'il n'était pas un pays rêvé pour elle, mais ceci est encore un secret. La jeune file se contenta donc d'éviter le regard de Joker, méfiante, non pas de celui-ci mais d'elle même, craignant ne pouvoir de nouveau retenir une de ces pulsions amoureuses [ Sakae : Perverse ! O.O ; Seika : Rien à voir u.u ] . Ses yeux claire et son regard brûlant se posèrent alors sur la casquette du jongleur souriant, toujours au sol. D'un pas délicat elle s'en approcha et s'agenouilla pour la ramasser, puis resta ainsi, hésitante. Elle aurait dût rendre la casquette à son propriétaire, comme un chien apporterait ses pantoufles à son maitre, mais elle craignait de devoir regarder l'anglais et ne pouvoir résister à la tentation de passer ses mains dans les cheveux, qui semblait extrêmement doux, de celui-ci. Elle paraissait un peu anxieuse et se doutant que Joker ressentait sa nervosité, elle se reprit en main. La japonaise se releva alors et, décidée, elle mit la casquette sur sa propre tête pour enfin tourner le dos au jongleur. Non, aujourd'hui, le chien désobéirait et n'apporterait pas le journal. Cela lui rappeler l'aboiement que venait de pousser le « maitre » en question et un rire timide et discret surgit de la poitrine à Seika, sa voix moqueuse résonna à son tours.


-Ton aboiement est de même qualité que ton accent japonais.


A cet instant, elle prit sur elle même et daigna se tourner d'un quart de tour pour dévisager le rouquin, lui offrant un petit sourire en coin. Ce qu'elle craignait, elle put le contenir, bien que son désir de possession soit bien réel, mais elle tenta tout de même de le cacher un minimum. Tranquillement, elle s'approcha de la source de sa panique et rapidement elle lui vola deux balles. Les même que la dernière fois. Ses préférés . La verte et la orange. Maladroite, elle entame quelque jongleries que son interlocuteur avait tenté de lui apprendre à la demande de l'albinos, et lorsqu'elle manqua de faire tomber la balle orange elle s'arrêta, honteuse.


-Enfin bon, de mon côté, je ne ferais pas bonne jongleuse
– elle ajouta après quelque seconde de silence – Étrange non ? Un chien qui ne sait pas jouer à la baballe.

Sur ces mots, elle lança les balles de couleurs au visage du jongleur qui les rattrapa tout aussi adroitement et ajouta.


-On va être en retard, tu viens ?



Retirant la casquette, elle la remit sur la tête du son propriétaire, le laissant se débrouiller pour la remettre correctement et cacher ses cheveux roux dedans. Sans attendre que Joker soit près à reprendre la route, elle rebroussa chemin, prenant la route qu'elle avait dit qu'ils emprunterait finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Joker Clown
Admin
avatar

Messages : 158
Date d'inscription : 20/02/2010
Age : 22
Localisation : En tout cas, évitez la mairie... Rares sont les jours où mon courage exemplaire décide de combattre les fauves de l'administration... *-*

:: Identity ::
Village: Hidden Village
Travail: Maire de Hidden City
Arme / Pouvoir: Une main-squelette ?

MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Lun 10 Mai - 14:55

Elle détourna le regard, se mordillant la lèvre à l'aide d'une de ses canines. Il continua à la regarder, remarquant les rougeurs progressives de son visage blème. Calmement, sans essayer de comprendre le "pourquoi" du "comment", il se redressa avant de s'étirer, faisant craquer son dos, lachant un soupire par la même occasion. Juste au moment ou il a remarquer, un peu tard d'ailleurs, que son couvre-chef était tomber de sa tête, il repris position pour aller la ramasser... Dommage pour lui, Seika avait pris l'initiative, étant agenouiller devant lui sa casquette entre les mains, hésitante. Elle paraissait anxieuse, se qu'il ressentait plus ou moins... Enfin, depuis qu'il la connait, il ressentait de temps à autre ses sentiments, ses sensations sans en connaitre la cause... Il lui arrivait à certains moment de s'enerver pour un rien, être depressif pour ensuite redevenir à la normal, avoir envie d'une cigarette alors qu'il avait arrêter depuis presque deux ans, se mettre à pleurer ou a s'isoler dans un coin... Des réactions qu'il n'avait pas l'habitude, même dans son enfance qui était, qui plus est, assez difficile... Mais revenons dans le présent ! Seika, après un certain temps d'hésitation et de réflection, se releva, mit le chapeau du rouquin pour enfin lui tourner le dos. Semblant se remémorer le petit aboiement improviser du jongleur, elle se mit à ricanner discrètement, faisant résonner sa voix moqueuse par la suite pour lui avouer que son aboiement est aussi déplorable que son accent japonais. Le rouquin fit une tête blasé accompagné d'une moue prononcer sur le coin, remontant les épaules et serrant les poings...

-*Tu crois que c'est si simple pour un anglais qui a pratiquement jamais parler un mot de japonais de sa vie, toi ?! J'aimerai bien t'entendre chanter en anglais, rien que pour me marrer un coup... Rira bien qui rira le dernier...*

Cette pensée vint comme s'il lui parlait normalement et, au même instant, l'albinos se retourna d'un quart, le sourire en coin. Il eu une tête surprise, mettant sa main devant sa bouche par réflexe... Il a cru l'avoir dit à haute et intelligible voix, mais repris vite conscience quand il remarqua que Seika lui avait "volé" deux balles. Les mêmes que la première fois, l'orange et la verte... Avec celles-ci, elle entama de maladroites jongleries, manquant de les faire tomber plus d'une fois puis elle s'arrêta, honteuse, rajoutant qu'elle n'aurai pas été une bonne jongleuse de son coté ainsi qu'elle trouvait étrange qu'un chien ne sache pas jouer à la baballe. Sur ces mots, elle lança les balles de couleurs au visage du jongleur qui les rattrapa tout aussi adroitement et ajouta qu'ils allait être en retard pour finir par oter le couvre-chef appartemant au jeune homme qu'elle lui remit sur la tête, le laissant se débrouiller pour dissimulé de nouveau ses cheveux détachés dont il avait mit du temps pour les cacher... Alors qu'il avait enfin réussis à disséminé ceux de l'arrière dans la casquette noir, il vit Seika partir loin devant et la ratrappa tant bien que mal, en laissant juste quelques cheveux du devant, dont sa mêche au coté gauche, pendre.
Le silence reprit de nouveau son imposant reigne... Seul les gasouillements d'oiseaux téméraires venait profané ce doux silence... J'ai dit "doux" ? Pardonnez ma rêverie, je voulais dire "insuportable". Insuportable, oppressant, horripilant et vaste silence qui prenait place entre les deux jeunes gens... Il vint tout de même a répondre à son jugement que, comme quoi, elle trouvait étrange qu'un chien, c'est-à-dire Seika pour ceux qui ne suivent plus, ne sache pas rattrapé une vulgaire balle...


-Si t'était VRAIMENT un canidé, je m'inquiéterai particulièrement de mon cas personnel... A ma connaissance, je ne suis pas zoophile... Et puis... le peu que je connait de toi... Je trouve que tu es bien plus humaine que ses abrutis qui t'ont arraché une vie heureuse...

Il vit la jeune fille s'arrêter, trouble... Pourtant, ils n'étaient pas encore arriver a destination. De ce fait, il compris qu'il avait peut-être dit une chose qu'il ne fallait peut-être pas... Se rapprochant d'elle, il la forca a se retourner d'un quart, se qui fit qu'il était face-à-face, mains sur ses épaules. Après un certain silence, il vint pour la unième fois demander pardon s'il avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas, mettant ses mains sur ses joues... Toujours ce même sourire éternelle au visage qu'il le caractèrisait si bien d'autres personnes... Un large et magnifique sourire sincère... Plongeant son regard bleuâtre, dont quelques éclats de violet rendait le tout encore plus impressionnant, il lui prit la main de sa main gauche et commença à marcher en la tirant.

-Comme tu l'as dit, nous risquons d'être en retard si nous nous grouillons pas... Et puis, "Keikoku" n'aimerai peut-être pas que tu ne soit pas présente pour lui rendre un dernier hommage... Tu ne crois pas ?

Elle ne répondait pas, il n'en attendit pas moins... Toujours en marchant, il arrivèrent petit à petit vers le lieu où se trouvait le loup mort... Loup sauvage qui n'était plus dans les environs... En scrutant de plus belle chaque endroit, il fallut l'admettre qu'ils avaient embarqué l'animal pour faire à son cadavre je-ne-sais quel horrible sort...

-Nous n'avons plus rien à faire ici désormais... -en regardant sa montre- Et le temps commence à nous manquer, Sei'... Nous devons reprendre la route... De plus, nous ne sommes plus très loin de l'entrée de Human's Village donc...

Sans ternimer sa phrase, il commença quelques pas... Puis annonca que s'il elle souhaitait faire quelque chose pour cette pauvre bête, qu'elle le fasse maintenant... Il attendit juste qu'elle fasse ce qu'elle avait à faire, puisqu'il entendit des morceaux de bois se craquer, les feuilles craquer et tout autre choses... Il attendit pêndant quelques instant jusqu'à entendre quelque chose de planter dans le sol et la voix de Seika dire...

-C'est bon, on peut y aller...

_________________
"Certaines chose ne devraient jamais avoir eu lieu."


♪ My Theme ♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://niightmare.exsay.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   Mar 18 Mai - 1:28

Après quelques secondes à peine de marche, Seika entendit des pas derrière elle, assez rapide, lui informant que le jongleur la rattrapait enfin. Elle jeta un regard discret à celui-ci et découvrit alors qu'il n'avait pas tout à fait finit de remettre ses cheveux dans sa casquette. En effet, seul ses cheveux de derrière étaient cachés, mais son couvre-chef en laissait dépasser quelques un à l'avant ainsi que sa longue frange de côté. La jeune fille détourna à nouveau le regard, se concentrant sur sa marche. Le silence s'était encore installé entre les deux protagonistes. Joker ne semblait pas l'apprécié spécialement, oui, la japonaise le ressentait, il était tendu, quelque peu anxieux et pas très à l'aise, d'ailleurs, cela avait le dont de rendre Seika anxieuse à son tours. Bien sûr, elle était pourtant chez elle ici, la forêt, il n'y avait pas de meilleurs endroit pour elle, qu'elle soit accompagné ou non, qu'il y ai du bruit ou pas, cela importait peu, pourtant, à ce moment, elle aurait tout donné pour être ailleurs. A cause de Joker ? Il l'a mettait mal à l'aise à ce point ? Peut-être bien oui, pourtant, l'idée seule de partir loin de lui lui insupportait, alors pourquoi ? Elle ne voulu pas y réfléchir plus longtemps, si bien qu'elle se concentra sur autre chose. Le piaillement des oiseaux l'apaisa quelques peu, mais ce qu'il la calma totalement, ce fut cette douce odeur de terre mouillée, oui n'oublions pas qu'il avait plut durant la nuit et que bien évidement, la forêt était encore trempée, mais Seika aimait, une odeur fraiche, quoiqu'un peu forte pour elle, naturelle et rappelant l'atmosphère, généralement paisible de l'endroit, ce qui avait le dont de plaire à la japonaise. C'est vrai, Seika était quelque peu naïve malgré ce qu'on pourrait croire, enfin, naïve n'est pas le mot, disons plutôt .. infantile, un simple détail, insignifiant pour la plus part des gens, la rendait naturellement de bonne humeur, d'ailleurs elle emplit les poumons de ce doux parfum et sourit légèrement. Une voix maintenant familière la tira de ses pensée.
-Si tu étais VRAIMENT un canidé, je m'inquiéterais particulièrement de mon cas personnel... A ma connaissance, je ne suis pas zoophile... Et puis... le peu que je connais de toi... Je trouve que tu es bien plus humaine que ses abrutis qui t'ont arraché une vie heureuse..

Seika s'arrêta alors, troublée, pour deux raison. La première, s'était le souvenir que Joker lui rappelait, mauvais souvenir. «Je trouve que tu es bien plus humaine qui ses abrutis qui t'ont arraché une vie heureuse » . Personne ne l'avait arraché à une vie heureuse, comme il semblait si bien le croire, et pourtant, le souvenir de son enfance la frappa comme un coup de poignard dans le ventre, brutalement, douloureusement. Le souvenir de Keikoku également. La deuxième raison de sa perturbation, s'était un mot un particulier qui l'avait frapper, « A ma connaissance, je ne suis pas zoophile » … « zoophile ». Pour la généralité des personnes, cette allusion aurait été plutôt perverse, et deux réactions auraient été possibles, le rire ou la peur, surtout dans ses circonstance, seul avec la personne. Seika, elle, ne le voyait guère ainsi, ce côté pervers, sale, du mot ne lui effleura pas l'esprit. Ce qu'elle pensa, c'était qu'il disait qu'elle n'était pas un canidé, et comme justification, il disait ne pas être zoophile... En ce mot, elle ne voyait que le sentiments réciproques qu'il lui portait, l'amour ? La japonaise aimait cette vision des choses mais n'osait pas se rassurer ainsi. Trop de déception l'avait endurcit. La demoiselle sentit alors deux mains sur ses épaules et le paysage tourna légèrement autour d'elle. Non, que dis-je ? On la força à se tourner elle, et elle se retrouva alors face à la source de ses pensée. Le jongleur se contenta de la fixer pendant un instant de ses yeux violacés, impressionnants et tellement beaux. Elle, son regard était plus perdu, un mélange d'admiration et de mécontentement. Doucement, la voix du jeune homme retentit, demandant une nouvelle fois pardon. Pardon s'il avait dit quelque chose de mal. Pourtant, il n'avait rien dit de mal, au contraire. Il glissa doucement ses mains sur les joues blanche de l'albinos, la différence la troublait à chaque fois. Une main douce et chaude, une autre douloureuse, dur, et froide. Cela rappelait aussi ce caractère, ce dont qu'il avait de changer d'expression si facilement. D'un visage chaleureux, il passait un regard froid et un sourire narquois plein de perversion. En occurrence, à cet instant précis, il avait son sourire éternel et chaleureux. Mais ce n'est plus la peine de préciser à quel point Seika aimait et était perturbé par une tel apparence. Sa main de chaire vint attraper la sienne et il l'a tira en reprenant la marche.
-Comme tu l'as dit, nous risquons d'être en retard si nous nous grouillons pas... Et puis, "Keikoku" n'aimerai peut-être pas que tu ne soit pas présente pour lui rendre un dernier hommage... Tu ne crois pas ?

Un petit sourire vint se dessiner sur le coin des lèvres à la japonaise. Elle observait la paume de la main de Joker, tenant le revers de la sienne, de cette manière, elle n'avait aucun moyen, ni de retirer ses doigts, ni de lui serrer les siens à son tours. Elle remarqua alors, ce à quoi elle n'avait jamais fait attention, les mains du jongleur étaient grande, robuste, de long doigts fins, idéal pour jouer d'un instrument... pour jongler. Des mains de pianistes, de magiciens. La main de la japonaise, elle, paraissait si petite, frêle, elle était pratiquement cachée par celle du jongleur qui la tenait fermement. On aurait pu croire qu'en une simple pression il aurait pu lui briser les os, pourtant le geste était doux et indolore. Elle suivit docilement le pas, jusqu'à un certain endroit, l'herbe était repliée, et rouge. On devinait rapidement que c'était là qu'avait été abattue le pauvre animal, qui n'était plus présent. Seika se mit à trembler légèrement, pas de peur, pas de froid.. De colère Elle n'avait rien put faire et cela la perturbait. Elle regarda autour d'elle, espérant voir les chasseurs. En vain. La voix du jongleur la fit sursauter alors. Il lui disait qu'ils n'avaient plus rien à faire ici, qu'il fallait repartir. L'entrer de City Hollow n'était plus très loin. Il avança un peu puis s'arrêta de nouveau, autorisant l'adolescente à faire quelque chose pour l'animal mort. Retirant délicatement sa main de celle de Joker, la japonaise n'attendit pas qu'on la prie et faisant un petit saut elle attrapa une petite branche de l'arbre au pied duquel le canidé s'était effondré et l'arracha brutalement. Alors, elle s'accroupit près de celui-ci et cassa le bois en deux. Déchirant un bout de son t-shirt, elle attacha alors les deux bouts de bois ensemble pour en faire une croix
et la planta dans le sol violemment. Dans quelques grands gestes, elle attira toute les feuilles mortes près de la croix et les éparpilla devant. Sa voix résonna alors dans le silence.
-C'est bon, on peut y aller...

Elle se releva mais une odeur lui chatouilla doucement les narine et avant même qu'elle n'est eut le temps de distinguer le parfum et de se tourner vers Joker, un aboiement retentit brusquement s'en suivit d'un long grognement agressif. Ensuite, la voix de Joker, légèrement angoissé alerta l'albinos qui se tourna brutalement vers lui.
-Euh … Seika ?

La jeune fille baissa les yeux et avança doucement. Devant le jongleur se tenait un loup gris aux grands yeux dorés, il dévoilait ses canines et semblait tendu, au moindre geste, il attaquerait. Il fixait le jeune homme et lorsque Seika tourna à son tour ses yeux vers le rouquin, elle découvrit un sourire, un peu gêné, et remarqua le petit rire nerveux de celui-ci, lorsqu'il fit un pas vers l'animal, le loup aboya brutalement arrêtant aussitôt la marche du jongleur. [ La marche de l'empereur *-* … Joker est un pingouin lui aussi ? O___O ]. La vampire se décida alors à aider l'anglais et s'approcha encore un peu. Délicatement elle posa sa main sur le bras du jeune homme.

- Je m'en occupe...

Ces mots, elle les avait chuchoter. Bien sûre, l'animal avait entendu, mais ce qu'elle voulait c'était ne pas l'effrayer, en étant trop brutal, c'est pourquoi, avant de s'avancer une dernière fois vers l'animal, elle s'accroupit et entama sa marche à quatre patte. Le loup aboya de plus belle et ses grognements se firent plus agressif mais Seika continua se s'approcher, jusqu'à une certaine distance. Ni trop proche, ni trop loin, puis, elle baissa la tête, évitant les yeux du canidé, en signe de soumission et un petit couinement sortit de sa poitrine. Le loup interloqué arrêta de grogner et se redressa, inclinant la tête sur le côté. Sous les yeux de Joker se passait en effet une discussion inaudible entre une humaine et un loup. Seika comprit alors que cet animal avait lui aussi entendu le hurlement de l'autre canidé, un membre de sa meute, et lui aussi était venue à son secours, en retard. Le loup, lui, ressentait bien que cette humaine avait quelque chose de différent des autres, une certaine animosité leur permettaient de communiquer. Pourtant, lorsque Seika se rapprocha un peu, une nouvel crise de grognement lui prit et un aboiement furax résonna dans toute la forêt. Il était bien évidement toujours sur ses gardes et ses yeux allaient de Seika à l'homme qui l'accompagnait. La jeune fille suivit son regard et fit bouger ses lèvres, de manière à demander encore deux petites minutes au jongleur puis se préoccupa de nouveau de son confrère. Un branche craqua alors derrière elle, laissant deviner un pas maladroit du jongleur. Ce simple bruit, simple geste, peu importe ce que Joker avait voulut faire, la réaction fut la même. En un instant le loup aboya, grogna férocement et bondit par dessus la jeune fille. Tout aussi rapidement la japonaise se retourna, le loup était à quelque centimètre et Joker et dans quelque seconde il allait l'attaquer si elle ne faisait rien. C'est alors que la jeune fille, qui jusqu'à présent s'était contenter d'essayer de calmer l'animal et s'était soumit devant lui, laissa échapper un grondement féroce de sa poitrine, dans un élan de colère, ses yeux devinrent rouge vif et des tremblements reprirent encore une fois possession de la jeune fille. Ainsi, elle faisait comprendre à son confrère, qui se retourna vers elle, énormément de chose. En priorité que s'il s'attaquer à cet homme, il n'en sortirai pas vivant, ensuite, qu'elle était des leurs et qu'il ne risquait rien. Une rage palpable émanait de l'adolescente et son regard était perçant, plongeant dans celui de l'animal qui n'eut d'autre choix de laisser échapper un petit couinement et de baisser la tête, détournant le regard. La demoiselle se releva alors, devinant que la crise était passé, et déposant une caresse sur la tête de l'animal, il partit en courant retrouver certainement le reste de la meute, non sans adresser un dernier regard doré au clown. Seika laisse échapper un long soupire puis reprit la main du jongleur qui sembla un peu plus détendu. Elle plongea son regard dans celui de Joker et doucement ses yeux firent un dégradé, du rouge sang, il passèrent lentement à un vert bleuté, quoique plus foncé qu'avant. Bientôt la faim se ferait ressentir, mais pour le moment tout allait bien.

-Je suis désolée.

Pourquoi s'exusait-elle ? Elle n'en savait rien elle-même alors moi... Peut-être de la perte de temps. Peut-être à cause du loup. Peut-être son comportement animal. Peu importe, ses lèvres s'étirèrent dans un petit sourire en coin, doux et craquant, puis, elle tourna la main du jongleur et regarda sa montre.

-On est vraiment en retard cette fois.

A son tour, elle avança en tirant Joker par sa main droite, sa main de squelette, et sans attendre la moindre réponse, tout en se donnant de temps à autre des petit coups sur les vêtements ou sur les cheveux pour retirer l'herbe et la terre qui l'avait salit. Tout en marchant, elle chantonnait une douce musique, sans parole, juste une mélodie dont elle créait les notes au fur et à mesure de la chanson. Enfin, elle s'arrêta, encore dans l'ombre de la forêt et regarda droit devant elle en arrêtant son chantonnement. Un panneau leur indiquait le lieu où ils étaient. Seika le lut à haute voix, bien que le rouquin avait certainement déjà reconnu l'endroit.

-« City Hollow »


[ Wow ! O__O J'ai écris beaucoup !! ... Pourtant c'est que de la merde je l'avoue u.u *soupire* ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour du demon [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour du demon [Terminer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Campagne Fragments de Réalités : "Le Retour du Décharné" (N3)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Villages :: RPG :: Hidden Village :: In the Village :: Apartments Street :: Joker's Appartment-
Sauter vers: