Tout enfant né avec des atouts dangereux pour le village devra être abandonné à ses 16 ans dans la forêt, pendant son sommeil.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sortie des cours.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lawrence-Laureen Drocell

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 24
Localisation : Entre City Hollow et monster's villiage.. cherche x3

:: Identity ::
Village: Human's Village
Travail: Seveur(euse)
Arme / Pouvoir: Pourquoi se battre ? TOT

MessageSujet: Sortie des cours.   Mer 5 Mai - 18:00

Driiing !



Une sonnerie stridente, un peu faible, venait de retentir dans le silence presque totale d'une ruelle déserte. Le lieu était en effet vide de toute personne humaine, quel soit normalement constitué ou non. Seul un chat noir était assit majestueusement sur un muret dont on aurait cru qu'au moindre mouvement brusque de l'animal, les pierres s'écrouleraient pour plonger dans le ruisseau qui suivait lentement son cours derrière la construction. Sans compter le chant mélodieux des divers rouge gorges, moineaux, pigeons, faucons, qui dansaient au dessus de la végétation encore danse, l'eau qui glissait tranquillement était le seul bruit que l'on pouvait entendre dans ce petit coin du village dans lequel nous somme. Un village pas comme les autres d'ailleurs, si on regardait un peu plus loin, au delà de la petite ruelle, nous pouvions remarquer qu'il était effectivement entouré d'une grande forêt encore sauvage, d'où provenait certainement la petite rivière, et qu'il était sûrement perdu au milieu de celle-ci, peut-être était-ce pour ça qu'il n'y avait personne par ici. Mais n'oublions pas la sonnerie qui avait résonné quelques secondes auparavant, qu'était-ce et d'où provenait-elle ? Le chat noir qui s'était mit à faire sa toilette sur le petit muret releva soudainement la tête. Oreilles dressées et regard perçant, il resta ainsi quelque instant, avant d'entendre un bruit que nous même n'aurions put entendre pour le moment. Les pupilles dilatées, le corps paralysée, et les moustaches au vent il attendit, une patte avant encore relevée qui attendait la suite de sa toilette, jusqu'à ce que sont corps, dans un bond gracieux, se décida à se réanimé pour s'enfuir en courant, dévoilant dans sa course sa belle musculature et la souplesse de ses gestes. L'origine de cette fuite, elle se trouvait un peu plus loin, face au petit muret, une grande entrée encadrée par une belle pelouse d'un vert profond, parsemée de fleures plus colorées les unes que les autres, donnait jusqu'à une grande grille noir qui venait de s'ouvrir, au bout de celle-ci était taillé des pointe doré qui auraient certainement planté la première main qui se serait posé sur celle-ci. Évidement, pour que la grille vienne tout juste de s'ouvrir, il fallait que quelqu'un l'ai aidé, et bien quelqu'un venait donc de le faire, et ce quelqu'un était debout, attendant on ne sait quoi. C'était un homme grand, à la silhouette frêle, la peau blanche et les cheveux noir corbeaux, ses yeux eux, était tout aussi sombres ainsi que son costume. Ses cheveux assez court à l'arrière laissaient néanmoins deux mèches encadrer son visage, l'affinement encore un peu plus. Derrière lui se tenait un grand bâtiment aux murs anciens, laissant voir les pierres ressortirent, tout comme le petit muret de tout à l'heure. Pourtant, il n'était pas austère, bien au contraire, la pelouse qu'il y avait sur les coté était tout aussi accueillante que la précédente, de grands arbres en fleures venaient parfaire ce paysage et de petits bancs en bois, vides, étaient disposés a divers endroit. Bientôt, de nombreux adolescents sortirent de l'établissement tandis qu'une deuxième sonnerie retentit, on devinait alors que l'établissement n'était autre qu'un lycée. Plusieurs personnes quittaient donc leurs salles de cours, heureux de ne plus avoir à subir les leçons assommantes de leurs professeurs. Une vague d’étudiants jaillit alors des grilles, certains partirent directement, tandis que d’autre parlèrent entre eux, riant et se moquant des enseignants. Un jeune homme brun faisait de grand gestes, un grand sourire au lèvres, ses yeux, eux, étaient pourtant plus qu’étranges. Ils étaient noirs, totalement noir, autant que ses cheveux corbeaux. Il n’avait ni pupille ni iris, ni même de blanc. Pourtant il semblait voir parfaitement ses amis à qui il parlait, qui, eux, avait l’aire tout à fait normaux. Un peu plus loin, une jeune fille au long cheveux roux et frisés était posée contre un mur, cigarette à la main et sac en bandoulière sur son épaule droite. Elle aussi paraissait normal. Paraissait seulement, puisque, claquant des doigts de sa main libre, un feu jaillit de bout de son index et vint allumer son tube bicolore qu’elle avait porté à ses lèvres. Dans un geste rapide de son poignet, ses doigts fouettèrent l’aire, éteignant la flamme. Pourtant, personne ne semblait se rendre compte de son aptitude à créer du feu. En fait, beaucoup de personnes étaient étranges devant cet établissement. Petit à petit la foule disparut, un blondinet rejoignit la rouquine qui partirent ensemble. Le brun lui était également partit en riant avec ses compagnons. Alors que le lieu était de nouveau vide, une dernière personne sortit, trainant les pieds, un sac à dos qu’elle tenait de sa main droite par une des deux bandoulière. Une jeune fille blonde, au cheveux mi long, un ruban blanc sur la tête. La démarche lente et le regard bleu, un peu vide, elle regarda autour d’elle, personne. Personne ne l’attendait, personne n’était avec elle, elle souriait pourtant, un sourire chaleureux. Elle remit un casque sur ses oreilles qui était jusqu'à présent autour de son cou, et sortant son mp4 de sa poche elle mit en route. Elle partit alors, la démarche un peu plus enjoué, ses pas allant au rythme de la musique entrainante, tout en chantonnant. Le chat noir refit son apparition et reprit sa place sur le muret. La jeune fille blonde s'arrêta devant lui, déclenchant un petit miaulement de la part de l'animal, elle s'inclina alors à la hauteur de celui-ci et lui caressa la tête doucement en souriant et lui parlant. Le chat ronronnant et faisant ainsi vibrer tout son corps, elle se décida à le prendre dans ses bras tout en continuant ses douces caresses sur le poil doux du félin et reprit sa marche. Au bout d'un moment, elle finit par atterrir dans une rue beaucoup plus peuplée, diverse personnes étaient là, tout aussi étrange où normal que celles du lycées de tout à l'heure, d'ailleurs certaines étaient encore là. N'y prêtant guère attention, la jeune fille continua sa marche en chantonnant les chansons qu'elle entendait dans son Mp4, jusqu'à ce que celui-ci s'éteigne. Elle le sortit de sa poche et grommela.



-Plus de batterie encore...



Tout en continuant d'avancer, le chat agrippé sur son épaule, elle essayait tant bien que mal de défaire les nœuds qui s'étaient formé avec ses écouteurs, ainsi, elle ne regardait pas où elle marchait et la blondinette se cogna alors à quelque chose, ou plutôt quelqu'un, se qui provoqua la fuite du félin, griffant l'épaule de la demoiselle.


-Aie ! .. Euh … Désolée...


Elle releva alors la tête vers la personne qu'elle venait de percuter et ouvrit de grands yeux, incrédule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Shikage

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 23

:: Identity ::
Village: Monster's Village
Travail: Guitariste
Arme / Pouvoir: Deux berretas plus ses atouts de lycan

MessageSujet: Re: Sortie des cours.   Dim 16 Mai - 20:00

Luna grogna en se tournant vers la blonde, puis la voyant à terre se calma (en language loup, les dominés s'abaisse devant leur alpha). Elle la regardait avec un air froid.
- Regarde ou tu marches, gamine...
Elle s'alluma une cigarette, esseyant de rester calme et de pas trop l'effrayer. C'était la première fois qu'elle était face à un des habitant de la ville. Elle était arrivée ce matin.
Elle tendu la main à la jeune fille à terre pour l'aider à se relever. Normalement, elle n'aide jamais les gens mais comme elle voulait paraître plus humaine et qu'elle avait plein de question sur cette ville, elle décida de jouer les gentilles. La blonde lui prit la main et se releva, elle s'excusa encore une fois en enlevant la poussière sur ses vêtements.
Luna ramassa le mp4 de la jeune fille et le lui donna.

- C'est quoi ce machin ?
- Hein ? C'est un mp4.
La blone était assez surprise par la question de Luna mais ne fuis pas pour autent.
- Et heu... Ca sert à quoi ?
- Bah... A écouter de la musique.
- Musique...? Wai... Bon... Je le savais.
La jeune fille n'avait pas vraiment cru Luna quand elle disait qu'elle le savait.
Luna perdu patience, pour elle en agissant de la manière la plus cruelle, les gens répondu plus rapidment à ses questions. En expirant la fumée de sa clope, elle lui tourna le dos et se mit à marcher dans la ville ne sachant vraiment ou aller... Elle se sentait faible et idiote. Poser des questions ou demander de l'aide aux autres est vraiment quelque chose qu'elle déteste par dessus tout faire. Surtout que la blonde avait l'air d'avoir le même âge qu'elle et qu'elle devait connaître nettement plus de chose sur le monde qui l'entoure. Plus elle y penssait, plus elle se vexait. Elle prenait de plus grosses tafs sur a clope pour se calmer. Puis elle se mit à pensser ce qu'elle devrait faire maintenant qu'elle avait appris la langue des environs.

- *Je sais cas mon âge faut que j'aille à l'école mais... C'est pas avec mon savoir sur la technoligie et tout ce que j'ignore sur les humains qui va m'aider à être... Plus... Normal. Je ne supporterais pas anouveau qu'on me traîte de monstre. Même si au fond... Je le suis peut-être...*
Elle se perdit dans ses penssées, la lycanne secoua sa tête de gauche à droite pour revenir à la réalié. Sur son visage, on y voyait de la tristesse et la douleur qu'elle avait vécu dans le passé. D'un simple coup d'oeil, elle regarda par dessus son épaule la jeune fille d'avant. Elle s'était remit à marcher et avait enfin finit de défaire les noeuds de son mp4. Luna sentait deux présnece humaine mais ne voyait qu'elle. Elle tourna la tête un peu par tout en reniflant l'air pour débusquer l'autre personne mais en vain, les deux odeurs étaient dirigées sur la blonde. Elle abandonna la recherche en regardant anouveau devant elle. Elle blança sa cigarette au sol en expirant la dernière buffée de fumée. Son regard s'endurcit d'un coup, elle se sentait observée et suivie. Luna ne paniqua pas mais restait sur ses gardes près à se défendre à la moidre attaque. La nervosité commençait à la gagner, elle se mit à grogner faiblement, espérant éloigner cette personne qui la regardait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shikage.skyrock.com/
Lawrence-Laureen Drocell

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 24
Localisation : Entre City Hollow et monster's villiage.. cherche x3

:: Identity ::
Village: Human's Village
Travail: Seveur(euse)
Arme / Pouvoir: Pourquoi se battre ? TOT

MessageSujet: Re: Sortie des cours.   Lun 17 Mai - 16:16

La personne qu'elle venait de bousculer était une jeune fille laissa échapper un grognement de colère et se retourna vers elle, elle avait environ le même âge que la blondinette. Peut-être un peu plus âgée. Doucement, elle la dévisagea de bas en haut. Ses pieds portaient de grosses chaussures militaires, des rangers dirait-on, ses longues jambes, assez musclées pour une fille, étaient totalement nu, cette nudité d'ailleurs, s'arrêtait au dessus des cuisses, jusqu'à un short en jean extrêmement court. On aurait plutôt dit qu'il n'était en réalité qu'un pantalon dont les jambes auraient étés coupées. Ce vêtement n'était tenu que par une large ceinture de couleur, cette fois encore, militaire, le bouton du short n'était pas attaché et la fermeture éclaire n'était par fermé. Bien que la taille de la demoiselle était, malgré sa stature plutôt musclée, assez fine, ses vêtements étaient en effet trop petit pour elle, même son T-shirt, d'un noir profond, dévoilait son ventre plat, et moulait excessivement sa poitrine, déjà plutôt proéminente. Ceci n'était pas pour autant ridicule sur cette jeune fille, cela donnait même un style plutôt sympathique et décontracte. Elle portait un double fourreau, qui passait dans sa nuque, lui permettant de ranger deux armes à feu de chaque coté de sa taille. La demoiselle blonde eut vite fait de comprendre qu'en un geste simple et rapide, la femme qui se tenait devant elle pouvait déguénée et lui coller le canon de son arme sur le front en menaçant de lui faire exploser la tête, mais eu lieu de l'effrayer cela la fit sourire. Elle se demanda même qu'elle était l'arme en question. Un 357 magnum ? Non, certainement pas, elle l'aurait remarqué depuis le début, puisque c'était son arme favorite, plutôt des berretas. Elle remarqua alors un tatouage tribal qui était disposé sur l'épaule droite de l'inconnue et qui allait doucement ce cacher sous le T-shirt noir, comme un serpent éblouit par la lumière du jour et qui irait se faufiler dans des hautes herbes. La jeune fille, à terre à cause de la forte bousculade, releva alors les yeux vers le visage qui la dominait. Elle avait de longs cheveux brun, un peu chocolatés, attaché en une queue de cheval basse, quelque cheveux encadraient néanmoins son visage et une frange cachait son front. Lorsqu'elle la regarda dans les yeux, elle frissonna, son regard était froid et plein de haine, les sourcils froncés, elle la dévisagea ainsi. La petite blonde elle, se perdit dans se regard, un regard imposant, semblable à celui d'un loup. A ce moment, elle comprit qu'elle n'était pas de City Hollow, elle avait certainement été bannit de cette ville cette nuit là. Ce qu'elle même aurait dut subir il y a presque deux ans de ça. Le regard de la blonde se fit plus doux et pleins de compassion, totalement différent et opposé à celui de la fille chocolat. La voix de celle-ci claqua alors comme un coup de tonnerre, faisant sursauter la fille à terre.


-Regarde ou tu marches, gamine...


Cependant, elle s'alluma une cigarette, et malgré sa froideur, elle lui tendit amicalement une de ses mains gantées pour l'aider à se relever, amusée, la blonde dépose sa main dans la sienne et accepta son aide. L'inconnue la tira alors avec force, si bien que la fille aux cheveux d'or n'eut même pas à pousser sur ses jambes pour se relever. Elle n'était cependant pas étonnée et commença a frapper machinalement ses genoux pour retirer la poussière de son pantalon, puis frappa doucement son T-shirt. Pendant ce temps, l'inconnue ramassa le mp4 et le rendit à la jeune fille, lui demandant ce qu'était cet objet. Lorsque la demoiselle lui eut répondue, étonnée, elle lui demanda ce à quoi ça servait.



-Bah... A écouter de la musique.


- Musique...? Wai... Bon... Je le savais, lui répondit-elle, légèrement, gênée.


Un petit rire amical sortit de la poitrine de la blonde, bien sûre, la fille chocolat n'était pas crédible, et cela l'amusée un peu. Elle semblait beaucoup plus inoffensive soudainement, d'ailleurs, elle était même un peu plus petite que la blonde, ce qui amusa celle-ci d'autant plus, elle ne lui fit pas remarquer pour autant. Prenant une nouvelle bouffée de cette fumée toxique, l'inconnue lui tourna le dos et partit de son côté. La blondinette elle, la suivait, tout en défaisant les nœuds de ses écouteurs, enfin, la suivait, sans pour autant le vouloir, c'était simplement le chemin qu'elle aussi devait empruntée. Lorsqu'elle eut finit, elle rangea son mp4 et les câbles, et baissa son casque autour de son cou. Elle remarqua alors que la rue était a présent déserte, plus personne n'était là à part elle et l'inconnue. Elle l'observa marcher, une démarche assez puissante et masculine. Décidément, elle n'était pas comme toute ses pimbêches de son lycée, qui ne pensait que à être bien habillée ou plaire au garçon, d'ailleurs elle ne s'entendait pas du tout avec eux. Elle était même souvent seule, pour diverse raison. Elle vit alors l'inconnue secouer la tête comme pour sortir de ses pensée et lui jeter un regard par dessus son épaule, puis doucement, elle releva un peu plus la tête, elle semblait chercher quelqu'un ou quelque chose. Doucement, elle jeta son tube bicolore cancérigène au sol en expirant la dernière bouffée de cette fumée toxique. Elle semblait quelque peu tendue et sur la défensive. Peut-être était-elle perdue ? Ou traquée ? En même temps, si elle venait de se faire jeter de City Hollow, se n'était pas bien étonnant. Plus les secondes passait, plus elle semblait nerveuse, elle se mit même a grogner faiblement. Intriguée, la jeune blonde courra doucement vers elle et passa brutalement ses bras autour de son cou pour l'enlacer tout en riant naïvement. Elle sentit alors la demoiselle se tendre, elle se retenait certainement de l'envoyer valser ailleurs, mais la blonde n'y prêta pas attention et continua de rire, puis elle lui demanda.


- Je t'ai jamais vu dans le lycée, tu dois être nouvelle ! C'est quoi ton nom ?


Elle souriait chaleureusement tout en continuant son étreinte pendant leur marches. L'inconnue de répondit pas, sur la défensive, elle laissait échapper de temps à autre des grognement. Doucement, la fille aux cheveux dorés lui lâcha le cou et se posta devant la source des grognements pour l'arrêter, un sourire éternel aux lèvres. Elle posa doucement ses mains ses mains sur les épaules de la jeune fille, ne prenant guère attention à son énervement et annonça d'une voix joyeuse et innocente.


-Tu ne veux pas me le dire ? C'est pas grave ! En tout cas, moi c'est Laureen ! Laureen Drocell !


Ses traits fins était amusées et souriants, elle attendit une petite réponse, un mot, n'importe quoi. Une nouvelle question lui brûlait les lèvres. Bien qu'elle avait une petite idée de la réponse, elle voulait simplement savoir ce que faisait cette demoiselle ici. Dans ce village caché, au beau milieu de la forêt, ou seul des êtres anormaux loges. La dite Laureen ne posa pourtant pas sa question, par peur de brusquer la nouvelle arrivante, et continua d'attendre une réaction de l'adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Shikage

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 23

:: Identity ::
Village: Monster's Village
Travail: Guitariste
Arme / Pouvoir: Deux berretas plus ses atouts de lycan

MessageSujet: Re: Sortie des cours.   Mer 2 Juin - 14:22

Luna sentit par la suite les deux odeurs se précipité sur elle, elle s’attendait à une attaque mais tout ce qu’elle sentit se sont deux bras s’enrouler au tour de son cou accompagné d’un petit rire enfantin. C’était la blonde de tout à l’heure, qui malgré les grognements de Luna, avait osé la prendre dans ses bras. Luna n’avait qu’une envie, balancer cette inconsciente loin dans les airs, mais surtout loin d’elle.
- Je t’ai jamais vu dans le lycée, tu dois être nouvelle ! C’est quoi ton nom ?
Tout en gardant sa prise sur la maudite de la lune, elles continuèrent à marcher. Luna pu juste voir un sourire s’affiché sur le visage de la jolie blonde. Elle qui n’a pas l’habitude qu’on lui donne de l’affection et qu’on lui sourie, elle se sentit presque embarrassée, si se n’est gêné, mais elle le cachait bien. La louve ne laissa échapper un grognement en guise de réponse. Luna comptait la repousser violemment au sol et continué sa marche comme si rien ne s’était passé mais au moment ou elle voulu exécuter cette idée… La jeune blonde lui lâcha le cou et en tournant sur elle-même avec beaucoup de grâce, elle se plaça devant Luna pour lui barrer la route. Son sourire était toujours là, dessiné sur un visage doux, presque angélique. La louve s’en sentit presque vexée, comme si elle n’arrivait même pas à lui faire peur. La douce voix de la jeune fille aux cheveux d’or se mit à tinté d’un doux son, on sentait à la fois de l’énergie et de la joie rien quand l’écoutant.
- Tu ne veux pas me le dire ? Ce n’'est pas grave ! En tout cas, moi c'est Laureen ! Laureen Drocell !
Elle regarda Luna avec des yeux pétillant d’excitation, on voyait qu’elle mourrait d’envie de parler avec la louve. On aurait presque dit que si on lui répondrait, elle nous sauterait dessus toute contente qu’on lui réponde. Luna détourna un peu la tête et soupira faiblement, puis elle plongea ses yeux ténébreux dans ceux de Laureen.

- Mon nom est Shikage Luna…
Sa voix grave ne fit même pas peur à la jeune blonde qui la regardait toujours avec un sourire. On aurait dit qu’on lui aurait mit des agrafes pour qu’elle soit obligé de sourire, tout le contraire de Luna.
Au même moment, trois loups arrivèrent vers eux, il grognait un peu à la vue de Laureen mais se calmèrent quand Luna se retourna vers eux avec un regard très menaçant. La queue entre les jambes et les oreilles aplatie, ils se mirent au côté de leur maître cherchant un quelconque réconfort. Luna avança vers Laureen et mit son visage face à celui de Laureen. Elle avait toujours un air entêté, assez méchant, tant dit que la jolie blonde continua de la sourire en la regardant dans les yeux. La brune se redressa et regarda les alentours.

- °Je me demande s’il y a un hôtel ici…°
- Heu… Je n’ai pas comprit ce que tu as dit.
- Normal, t’a pas à comprendre.
Luna se mit à marcher toujours suivit de Laureen qui ne semblait pas avoir l’envie de la laisser. Les trois loups restèrent autour d'elle, l’encerclant et reniflant chaque coin ou ils passèrent. L'excitation des loups se montrèrent autant bien dans leur regard que par leurs mouvements, ils ne tenaient plus en place. Normal... La ville regorgeait de drôles d'odeurs que l'homme ne pouvait pas sentir, mais, même pour les loups et la lycan, ses odeurs leur étaient inconnues. Ils s'enfoncèrent dans le noir passant par des ruelles jonché de chats noirs et de poubelles. Au passage de Luna et ses trois loups, tous les animaux, prédateur ou non, fichèrent le quand.
- [Démon... Par en éclaireur, reste à une distance de 3m...]
- Grouaf !
Le loup nommé Démon était un loup gris. Il avait comme un espèce de masque de voleur qui lui donnait un genre de fripouille et son ventre, ses bouts de pattes et son museau étaient d'un beau blanc. Ses yeux verrons s'instillaient dans la nuit, un œil bleu et l'autre gris. Les deux autres loups se mirent aux extrémités de Luna et Laureen. Celui de gauche avait un pelage d'un blanc plus qu'éclatant et ses yeux était vert, mais un vert émeraude ce qui est extrêmement rare que se soit chez le humain ou chez les animaux. Ce loup devait t'être une femelle. Cela se voyait à sa taille et à sa musculature moins développée mais ça ne voulait pas dire qu'elle était plus faible que ces autres semblables, elle cache bien son jeu, c'est tout. Celui de droite avait l'air assez jeune mais très vif, c'était celui qui bougeait le plus. Il couinait tellement de plaisir qu'on aurait dit qu'il pleurait de joie. Son pelage était d'un gris argenté, il allait surement devenir plus sombre quand il vieillira, il avait aussi une espèce d'étoile noir sur son pelage marquant la position de son coeur. Ses yeux était aussi sombre que ceux de Luna, son alpha. D'ailleurs, ce loup ne l'a quitta pas du regard, comme si Luna était tout pour lui, c'est peut-être le cas. Après plus d'observation, on vu qu'une cicatrice reposait sur l'œil droite de ce loup. Pourtant, il voyait bien avec... Car il ne bougeait même pas la tête quand un animal inconscient du danger qu'était ces loups, osait quand même approcher. Il grogna faiblement sans même devoir insister sur ses avertissements et sans même devoir le regarder. A moins qu'il ne se fiait qu'à son odorat, mais difficile de l'utilisé dans un endroit qui lui est totalement étranger comme cette ville.
Plus loin, on entendit les pas du troisième loup marcher dans quelques flaques d'eau qui jonchaient la ruelle en train de revenir vers eux. Il semblait avoir quelque chose dans la gueule, un espèce de pendentif.. Une simple chaîne avec un rubis noir qui se baladait dessus. Luna ne voyant pas réagir Laureen quand elle vu le pendentif, elle ordonna à Démon de le mettre dans sa poche de pantalon, tout ce qu'elle trouve et qu'elle aime bien, elle le garde. Ou sinon, elle le revend ailleurs pour acheter des soins vétérinaires pour ses loups quand c'est vraiment grave. Après cela, ils recommencèrent à marcher. Démon repartit en éclaireur pour sécuriser le périmètre.

- J'espère pour toi que nous trouvions vite un endroit ou se reposer car mes loups et moi sommes fatigué de notre long voyage pour venir ici. Et surtout très affamés... Alors si tu veux pas finir en friandise pour mes trois les loup présent et moi...
C'est la que Luna s'arrêta d'un coup et se mit à hurler sur la lune, elle informait le reste de sa meute de ses déplacements. Quand les yeux de Luna se fixèrent sur la lune, on aurait dit qu'elle se nourrissait de ses rayons lunaires et que cela la rendait plus forte et plus invulnérable. A la fin de son hurlement, un autre loup au loin répondit à son alpha. Puis le silence retomba sinistrement dans la ville. Ils quittèrent une ruelle et se retrouvèrent sur un chemin légèrement éclairé par quelques misérables lampadaires. La lumière était très faible mais ce n'était mieux que rien. Luna pensa à un livre qu'elle avait lu sur les sentiments humain, il y a de cela des années. Ou il fallait prendre le temps de faire connaissance avec une personne pour former des liens d'amitié. Elle ne savait pas vraiment ce que voulait dire l'amitié, à part la maigre définition du mot dans un dictionnaire. Elle regarda Laureen qui marchait à ses côté avec un regard dur mais déterminé. Soudainement, la jeune louve ressentit à nouveau les deux odeurs de la jeune blonde et les deux autres loups qui les accompagnaient semblaient aussi les avoir sentit. Cela rassura d'un côté Luna qui croyait devenir folle, d'ailleurs son visage se détendit.
- Gamine... Comment ça se fait que je sente deux présences dans ton corps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shikage.skyrock.com/
Lawrence-Laureen Drocell

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 18/03/2010
Age : 24
Localisation : Entre City Hollow et monster's villiage.. cherche x3

:: Identity ::
Village: Human's Village
Travail: Seveur(euse)
Arme / Pouvoir: Pourquoi se battre ? TOT

MessageSujet: Re: Sortie des cours.   Mar 15 Juin - 1:25



-Mon nom est Shikage Luna…
La voix de la jeune inconnue avait de nouveau résonné aux oreilles de la blonde, donnant enfin la possibilité à celle-ci de mettre un nom sur ce jolie visage fin dont les cheveux chocolats volaient doucement dans une brise fraiche et paisible, rafraichissant la chaleur désagréable qui émanait autour des deux protagonistes. Élargissant son sourire enfantin et naïf, Laureen ouvrit doucement la bouche pour lui demander si elle avait besoin d'une quelconque aide, cependant, un grondement sourd retentit à côté d'elle. Lentement, le sourire de la blondinette s'effaça et son visage pivota calmement vers la source de ces grognements. Elle découvrit alors trois pairs d'yeux perçant qui la fixaient, lui transperçant le cœur par un simple regard. Des yeux d'une beauté formidable, une paire était verte. D'un vert émeraude rappelant la couleur de la mer, Laureen s'y perdit presque, elle crue même entendre les doux murmures de l'océan lui chuchotant une infinie tendresse qui l'apaisa doucement. Calmement, elle décrocha son regard du paysage paradisiaque dans lequel elle se voyait déjà, s'éloignant de cette douceur pour tomber dans une pénombre presque totale, des yeux sévère, beaucoup trop sombres, ce n'était plus la paresse de la mer à sa surface qu'elle s'imaginait, mais ses profondeur inconnue et mystérieuse, un inconnu plutôt terrifiant, le calme de la petite blonde ne dura donc pas longtemps, car ces iris noirs la fit rentrer dans une panique intérieur, bien caché vu de l'extérieur certes, mais elle se sentit oppressé et ce regard insistant la tenait fermement, l'empêchant de détourner les yeux, sa respiration accéléra doucement, et son corps commença à trembler par petit soubresaut. Un grognement se fit soudain entendre, plus fort que les autres, permettant à Laureen d'échapper au ténèbres avant de sombrer complètement. Elle découvrit alors une dernière pair d'yeux. Vairon, l'un était bleu, l'autre gris,le regard était sévère mais emplit de sagesse, les iris était formidablement beau, rien à voir avec les yeux émeraude de l'instant d'avant, une beauté sans pareil, incomparable. Soudain, Laureen se rendit compte qu'elle n'avait fait attention qu'aux yeux de ce qui l'entourait, alors elle se concentra sur le reste. Des mâchoires fortes, montrant des babines se retroussant sur des dents pointue et terrifiante, des épaules solides, un corps mince et élancé, et des fourrure particulièrement belle. Des loups ? Oui, trois loups magnifiques étaient devant elle, dans le village. Celui au yeux vert avait un pelage blanc immaculé, semblable à de la neige, sa fourrure paraissait si douce que Laureen aurait voulu approcher sa main pour la caresser, d'ailleurs, sa musculature était tel qu'on devinait qu'elle était la seule femelle du clan des trois animaux qui les encerclaient. Le canidé au yeux noir était un loup gris, presque argenté, il semblait plus jeune que les deux autres. Quant au loup au yeux vairon, sa fourrure était plus extravagante, il était gris, mais ses extrémités et une partie de son visage était taché de blanc, comme s'il s'était roulé dans la neige quelques seconde auparavant. Le vent agitait leur chevelure sauvage, si je puis nommé ça ainsi, leur grondement se faisait de plus en plus agressif, et leur yeux étaient remplient de rage. Pourtant, les lèvres de l'adolescente s'étirèrent à nouveau dans un sourire enfantin, alors que les bêtes sauvages en avait après elle. Mais elle souriait. Pourquoi ? Elle aurait du avoir peur, mais au contraire, elle semblait amusée. En vérité, elle était effrayé, tétanisé même, mais sa joie était plus forte. Joie ? .. Oui,l'animal préféré de Laureen était le loup, en voir trois ainsi, juste devant elle, lui fit énormément plaisir, même si elle aurait pu vivre ses derniers instant, même si elle était en danger de mort, elle souriait. Un nouveau grondement extrêmement faible, encore inconnu, fit doucement sursauter la jolie blonde, elle se tourna alors vers Luna. Ses lèvres étaient retrousser légèrement et le son grave d'un grognement sortait de sa poitrine. Ce qui suivit parut plutôt étrange pour Laureen. En effet, le regard menaçant de l'inconnue eut un effet de soumission sur les canidés, leur féroces grondement se transformèrent peu à peu en de petit couinements, leur regard s'apaisèrent et devinrent même suppliant, leur oreilles s'abaissèrent sur leur tête et ils s'approchèrent de la demoiselle, la queue baisser entre leur pattes arrières. Luna tourna alors la tête vers la jeune française, elle avait toujours ce même regard terrifiant et mauvais, pourtant, Laureen souriait encore, pourquoi ? Elle n'en savait rien elle non plus. Soudain, les lèvres de la fille loup s'entrouvrirent, laissant échapper quelque son.. quelques mot même. Mais ils n'étaient ni anglais, ni français. Incompréhensible pour la jeune blondinette. Hésitante, elle lui dit alors.


-Heu... Je n'ai pas compris ce que tu as dis.


Laureen se sentait légèrement bête, idiote, et ridicule. Elle fixa un instant Luna, attendant une traduction. Elle lui répondit simplement qu'elle n'avait pas à comprendre, puis, sans attendre la moindre remarque de la part de Laureen, elle entama sa marche. La petite blonde aurait pu simplement lui dire au revoir et partir de son côté, mais non, elle la suivit, s'en même s'en rendre compte d'ailleurs, elle l'accompagna doucement dans sa marche, sans faire de bruit, sans parler.
Elle se concentra sur les loups, ils paraissaient assez excités, reniflant la moindre chose ayant le malheur de trainer sur leur passages, surtout le gris qui paraissait si jeune, cependant, ils étaient toujours autour de Luna, dont les bruits de pas résonnaient dans les petites ruelles qu'elle empruntait, ruelles sombres et dont l'odeur était plutôt nauséabonde par les poubelles qui jonchaient les trottoirs. Un espèce d'aboiement, quelques glapissement et un dernier grognement résonnèrent dans une petite rue. La française regarda alors la fille aux cheveux chocolat, elle regardait le loup aux yeux vairon en gémissant comme l'un d'entre eux, et celui-ci s'en alla alors après avoir laisser échapper un aboiement forcé à son tour. Les deux autres se mirent de chaque coté de la demoiselle, le canidé aux yeux ténébreux fixait la jeune fille, les pupilles brillantes d'admiration aurions nous pu dire. Laureen remarqua alors la cicatrice que possédait ce jeune loup, sur son œil droit. Elle sentit une tristesse infinie lui parcourir le corps, le cœur, à cet instant, peut-être était-ce ridicule, mais elle était peiné pour cette animal qui ne semblait pourtant pas en souffrir le moins du monde. Bientôt, la bête qui était partit, suite certainement à des indications de Luna, revint, les bruits de ses pas dans des flaques d'eau résonnaient eux aussi dans la ruelle. Il s'approcha de la jeune fille et mit un petit objet qui attira l'œil de Laureen par ses reflet brillant dans sa poche, puis le canidé repartit aussi vite qu'il était revenue. La jeune blonde elle, se sentait quelque peu à part, après tout, personne ne lui avait demandé de les suivre non plus, elle semblait quelque peu invisible, autant pour les loups que pour la jeune fille qu'elle venait de rencontrer, peut-être les dérangeait elle ? Elle ne savait même pas pourquoi elle les suivait, elle en avait juste envie en fait. Une voix brutale et agressive la fit alors sortir de ses pensées, le faisant sursauter.




-J'espère pour toi que nous trouverons vite un endroit où se reposer car mes loups et moi sommes fatigués de notre long voyage pour venir ici. Et surtout très affamés... Alors si tu ne veux pas finir en friandise pour mes trois loups présents et moi...



Avant même qu'elle n'est eu le temps de répondre, Luna leva la tête vers la lune et se mit à hurler. La lune ? Il était donc déjà si tard !?Laureen n'y prit pourtant pas attention plus longtemps car bientôt elle fut obnubilée par la beauté de la jeune fille qui l'accompagnait, elle semblait tellement mystérieuse à cette instant, le reflet de la lune était incrusté dans ses yeux, comme si c'était celle-ci qui l'a guidait, les rayons de cette astre lui éclairait juste assez le visage pour donner un air fantastique à cette magnifique peinture. Lorsque le hurlement s'arrêta, un deuxième, beaucoup plus loin y répondit. Cette fois, c'était certain, elle était bel et bien la chef d'une meute de loup, qu'elle fille étrange. Toujours aussi perturbée, Laureen suivit le groupe sans rien dire, sans même s'en rendre compte, le regard vide, dénué d'expression, elle fixait simplement Luna.. Ce nom lui allait tellement bien. Bientôt, elles débouchèrent sur une rue un peu plus illuminé, et lorsque la blondinette profita de cette lueur pour observer la fille loup, elle découvrit un visage sévère, comme d'habitude, mais un peu d'inquiétude ou plutôt de nervosité ce lisait dessus, étrange, vraiment. Lorsqu'elle croisa son regard, une détermination naissante la frappa en plein visage, puis, elle sembla se rendre compte de quelque chose d'important avant de s'apaiser et demander, d'une voix légèrement plus douce que celle que lui connaissait Laureen.
-Gamine... Comment ça se fait que je sente deux présences dans ton corps ?
Le sourire de la blondinette s'effaça rapidement et son regard devint extrêmement sérieux. Deux présence ?!? Elle était alors si animal que ça cette fille ? Laureen ouvrit de grands yeux et la regarda, incrédule. Non, elle ne pouvait pas l'avoir sentit.. Pas lui ! Ses joues devinrent rosés, ses yeux se baissèrent sur ses pieds, et elle beguailla quelque mots.


- Je .. ne … enfin .. De quoi tu parles ? Je ne … Je ne vois pas du tout qu'est ce que .. Tu veux dire.


Elle baissa légèrement la tête en avant et regarda Luna par dessous ses cils, elle la fixait, le regard sévère, bien sûr, elle ne croyait pas un mot de ce que la blonde lui racontait, celle-ci soupira et releva la tête. Pourtant elle mentait tellement bien d'habitude, elle cachait si bien ses sentiments... D'habitude.


- « Il » t'expliquera un jour, tu le sauras très vite.


Elle releva les yeux vers le ciel noir, de sombres nuages cachaient pratiquement le croissant de lune, rendant la nuit plus noir encore. Elle ferma ses paupières, profitant du vent froid qui ébouriffait ses cheveux, et ses lèvres s'étirèrent une nouvelle fois dans un triste sourire. En un chuchotement, elle avoua.


- J'aimerai être comme toi Luna. Libre. Comme la lune, les nuages, les oiseaux.. Les loups..

Elle entama alors une ancienne chanson française, une berceuse que lui chantait sa mère enfant, sa voix cristalline résonna dans la pénombre, se faufilant entre les ruelles désertes de monster's village.


♫ Idiot qui ne comprend pas,
La légende qui comme ça,
Dis qu'une gitane,
Implora la lune, jusqu'au levé du jour.
Pleurant elle demandait,
Un gitan qui voudrait l'épouser par amour.


Tu auras ton homme, femme brune,
Du ciel répondit la pleine lune,
Mais il faut me donner,
Ton enfant le premier
Dès qu'il te sera né.
Celle qui pour un homme,
Son enfant immole,
Bien peu l'aurait aimé.


Lune tu veux être mère,
Tu ne trouves pas l'amour qui exauce ta prière
Dis moi lune d'argent,
Toi qui n'as pas de bras,
Comment bercer l'enfant..
Ahahahah … Ahahahah ..
Hijo de la luna. ♪


Elle continua la chanson jusqu'au decrescendo final, sa voix s'éteignit dans un murmure. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle baissa la tête vers les canidés qui l'entourait, le jeunot était assit devant elle et la regardait, la tête penché sur le côté, comme si il ne comprenait pas malgré lui ce que faisait la blondinette. La femelle au pelage blanc était auprès de Luna, elle était allongée à ses pieds et se reposait tranquillement tandis que le loup aux yeux vairons revenait tout juste de sa balade. Elle regarda enfin Luna qui la fixait, elle avait un visage impassible, sans aucun sentiment, elle la regardait juste. Laureen baissa alors la tête, gênée, et s'excusa rapidement, puis elle tourna le dos à la jeune fille et fit quelque pas en avant.


-Écoutes, je ne sais pas pourquoi je t'ai suivis, mais je ne me suis pas rendu compte que la nuit était tombée, je n'ai même pas été travailler du coup, mon patron va me taper sur les doigts, et mes parents aussi. Alors suis moi, je vais te trouver un endroit tranquille où dormir et manger, puis je rentrerai chez moi.


Sur ses mots, elle se tourna de trois quart et afficha un grand sourire amusée et enfantin à la fille loup. Elle vit les lèvres de celle-ci bouger, des mots, des sons sortirent de sa poitrine, mais Laureen ne comprit pas le sens de sa phrase, ou du moins, elle ne l'écouta pas. Elle fouilla alors dans son pantalon et en sortit un petit appareil électronique, elle appuya sur des touches, composant un numéro, et colla le téléphone à son oreille, elle attendit alors que sonne la tonalité en fixant toujours la fille loups et en souriant, jusqu'à ce qu'elle entende une voix féminine dans l'appareil. Elle parla avec un instant, essayant de rassurer la personne qu'elle surnommait « M'man », lui disant qu'elle ne craignait rien. Lorsqu'elle raccrocha enfin, la blondinette s'approcha d'un pas dansant vers Luna, lui prit amicalement la main et lui demanda de la suivre, commençant à avancer dans la pénombre. De ce geste, les loups se mirent autour des deux jeunes filles, fixant la blonde au yeux bleu, celle-ci lâcha rapidement la main de la fille canidé, hésitant un « Ano ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sortie des cours.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sortie des cours.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Villages :: RPG :: Hidden Village :: In the Village :: Coeducational School-
Sauter vers: